En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Lorsque, durant l’été 2021, après la demi-finale de l’Euro perdue face aux Pays-Bas, le sélectionneur national Raoul Ehren avait annoncé, pour la toute première fois, que son équipe devrait commencer à viser des médailles lors de chaque grand rendez-vous international, certains se sont dit que le Néerlandais était bien confiant sur les qualités et sur les possibilités de développement de ses protégées. Mais un an plus tard, ceux-ci sont bien obligés d’admettre que les Red Panthers ont franchi des paliers impressionnants et qu’elles peuvent, aujourd’hui, revendiquer certaines ambitions sur la scène mondiale. Face aux Néerlandaises, ce mardi (19h30), en quarts de finale de la Coupe du monde, elles aborderont ce duel avec un maximum de confiance et surtout la volonté affichée de faire vaciller l’ogre néerlandais qui a tout balayé sur son passage depuis 10 ans (2 titres de championnes du monde en 2014 et 2018, 2 sacres européens en 2019 et 2021 et 2 titres olympiques en 2012 et 2021). Voici d’ailleurs les trois clés pour faire basculer ce derby des Plats-Pays.

1. La rigueur défensive

Les joueuses belges n’ont plus encaissé depuis 141 minutes dans cette Coupe du monde. Face au Chili, lors du barrage, elles n’ont quasiment rien concédé aux Sud-Américaines. Depuis quatre rencontres, les pénétrations dans le cercle sont réduites à leur plus simple expression et les gardiennes belges n’ont quasi plus rien à faire. En phase de poule, les Panthers n’ont pas concédé le moindre p.c. face à l’Australie et un seul contre le Japon. Le pressing, nouvelle marque de fabrique de cette équipe, est redoutable. Et les qualités défensives et le physique des Panthers leur permettent de bâtir une véritable forteresse devant le but d’Elena Sotgiu et d’Aisling d’Hooghe. A côté de cela, Raoul Ehren pourrait également réserver l’une ou l’autre surprise aux Néerlandaises lors de ce quart de finale. «Je connais évidemment bien la plupart des joueuses. Mais elles me connaissent bien également. Elles savent comme je réfléchis et les plans que je pourrais mettre en place pour les contrer. La rencontre se déroulera devant un stade comble et plus de 10.000 amateurs de hockey. Que rêver de mieux? J’ose affirmer que nous pouvons battre chaque équipe dans cette Coupe du monde. Alors évidemment, sur papier, les Pays-Bas sont largement supérieurs puisqu’ils possèdent la meilleure équipe de cette compétition. Mais c’est du hockey et nous jouons très bien depuis l’entame du tournoi. Il y aura zéro pression sur nos épaules au moment de monter sur le terrain. Nous donnerons tout pour nous imposer et nous verrons ce que cela donnera. Pour gagner, nos adversaires devront marquer des buts et cela ne sera pas évident vu nos qualités.»

2. La lucidité offensive

Même si les dernières statistiques sont largement à l’avantage des Pays-Bas (9 victoires et 1 partage ces 5 dernières années), les Red Panthers n’ont jamais posé autant de problèmes à leurs adversaires que lors de la demi-finale de l’Euro, en août 2019, ou lors des derniers duels de Pro League. Les joueuses belges savent comment embêter et frustrer leurs adversaires. Mais pour gagner, elles devront surtout marquer des buts et c’est là, certainement, qu’elles peuvent encore soigner les détails en améliorant leur finition. Pour Pauline Leclef, de retour à l’Herakles, après deux saisons passées à Oranje-Rood, il sera capital de faire preuve de concentration extrême devant le but adverse. «Nous savons bien que nous n’aurons pas 10 possibilités devant le but adverse. Mais nous devrons être tout aussi lucides défensivement. Nous devons réellement rester concentrées durant 60 minutes. Ce que nous n’avons toujours pas réussi à faire depuis l’entame de la compétition. La moindre erreur se paiera cash. Nous devrons proposer notre meilleur jeu et conserver de la structure durant tout le match pour avoir une chance de les bousculer. Il y aura des ouvertures, c’est une certitude. Mais il faudra marquer. Ce ne sont pas des robots non plus. Mais il faudra saisir notre chance.»

3. Les Panthers n’ont rien à perdre

Et si c’était réellement le plus sérieux atout des joueuses belges? Même si elles ont placé la barre haut dans cette Coupe du monde, une défaite face à l’équipe locale n’aurait rien d’un affront. Mais leur fougue, leur maturité, leur passion pourrait leur faire renverser des montagnes. Ce groupe a faim de succès, de victoires, de reconnaissance. Ce quart de finale pourrait donc constituer une nouvelle étape dans leur quête de podiums. «L’un des objectifs était d’intégrer le top 6 mondial et c’est maintenant une réalité», conclut encore Raoul Ehren. «Nous rivalisons, à présent, avec des nations comme l’Australie, l’Allemagne, l’Angleterre, la Nouvelle-Zélande voire l’Argentine. L’étape suivante sera de nous rapprocher encore des Pays-Bas. Je le répète, notre objectif est de pouvoir se battre pour une médaille lors de chaque grand tournoi. Nous allons tout donner car nous n’avons rien à perdre. Nous essayerons de prendre du plaisir sur le terrain et nous devrons jouer notre jeu sans rien modifier parce que nous affrontons les Pays-Bas. Elles peuvent réellement développer un jeu très rapide quand elles récupèrent la balle. Mais, a contrario, quand les choses ne tournent pas comme elles le veulent, elles peuvent vite s’énerver. Ce sera donc à nous de les pousser dans leurs derniers retranchements pour les faire douter.»

En 1976, l’équipe nationale dames avait remporté une médaille de bronze lors de la Coupe du monde, à Madrid. Ce mardi, les Red Panthers sont prêtes à prendre leur destin en main et à écrire l’histoire en remportant un premier succès face aux Néerlandaises sur leurs terres. Un exploit qui n’a jamais semblé autant à leur portée qu’aujourd’hui.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

******** ****** ********* ***** ****** ** *********** ** ******** ****** **** *** ********* ** ************** ******** ***** ***** ***** ********* **** ** ***** ********* ***** *** *** ******* ******* ********* ** ***** *** ********** **** ** ****** ***** *********** ************** ******** ** **** *** *** ** ************ ****** **** ******** *** *** ********* ** *** *** ************* ** ************** ** *** ************ **** ** ** **** ***** ******* **** **** ******** ************ *** *** *** ******** *** ******* *** ******* *************** ** ********** ******** ************** *********** ********* ********* *** ** ****** ********* **** *** *************** ** ***** ******** ** ****** ** ****** ** ** ***** ** ****** ***** ********** ** **** **** ** ******* ** ********* ** ******* ** ******** ********* ** ***** ******** ******** ************ *** * **** ******* *** *** ******* ****** ** *** ** ****** ** *********** ** ***** ** **** ** ***** * ****** ********** ** **** ** **** ** * ****** ********** ** **** ** ****** ***** ************ *** ***** ***** **** ***** ******** ** ***** *** ***********

** ** ******* **********

*** ******** ****** ******* **** ********* ****** *** ******* **** ***** ***** ** ****** **** ** ****** **** ** ******** ***** ******* ********* **** ********* *** ***************** ****** ****** *********** *** ************** **** ** ****** **** ********* ** **** **** ****** ********** ** *** ********** ****** ******* ***** **** **** ** ****** ** ***** ** ****** *** ******** ******* *** ********* ** ******* **** **** ** ************* ** ** **** ****** ** ****** ** ********* ******** ****** ** ******** ** ***** ******** *** *********** ** *** ********* *********** ** ** ******** *** ******** **** ********** ** ****** *** ********** ********** ****** ** *** ********* ****** ** *********** *********** * ****** ** ***** ***** ***** ******** ********** ********* ******* ** ********* ******** *** ************** **** ** ** ***** ** ******* **** ******* *********** **** ** ******* *** ********* **** ***** ** *********** **** *********** ***** ****** ***** ** *********** ** *** ***** *** ** ******** ****** ** ***** **** *** ******** ** ********* ** ********** ****** ** ***** ****** ** **** ** ****** ******** ** ******* *** ****** ** ****** ******* ******** *** **** ******* ****** ****** ******* **** ***** ***** ** ****** ***** ************ *** ******* *** ******** **** ********* *********** ************ ********** ** ********* ******* ** ***** ************* **** ******* ** ****** ** **** ****** ***** **** ****** ********** ** ******** ** * **** ***** ******** *** *** ******** ** ****** ** ****** *** ** ******** **** ********* **** **** **** ******* ** **** ******* ** *** **** ******** **** ******* *** *********** ******* ******* *** **** ** **** ** **** *** ******** ** *** ************

** ** ********* *********

***** ** *** ********** ************ **** ********* ** ************ *** ******** ** ********* ** * ******* *** * ********** ********* *** *** ******** ******* ****** ***** ****** ** ********** ** ***** *********** *** **** ** ** *********** ** ********* ** ***** ***** ** **** *** ******** ***** ** *** ******* *** ******** ****** ****** ******* ******** ** ******** ***** ************ **** **** ******* ***** ******* ******* ******* *** **** ** ******* **** ************* ********** ******* ****** ******* *** ******** ** *********** **** ********* **** ******* ******* ** ****** ** ************* ****** **** ******* ******** ** ************ ** **** ******* ** ***** ****** ** ************* ******** ****** ** *** ******** ****** ****** **** *** **** ********** *** ** ************* ****** ** *** ******** **** **** ******* ***** **** ***** ******* *************** **** ****** *********** ****** ************ ****** ** ******** ** *** **** ********* ******** *** ******* ** ***** ****** ********** ** ** ************* ** ******* ****** ** ****** ***** **** ******* ******** ***** ******** *** ** ********* ** ** ********* ****** **** ** ***** **** ***** *** ****** ** *** ********** ** * **** *** *********** ******* *** ********** **** ** ****** ******** ** ** **** *** *** ****** *** ***** **** ** ****** ****** ***** *********

** *** ******** ******* **** ** ******

** ** ********** *********** ** **** ******** ***** *** ******** ******* ***** ** ***** *** ****** ** ***** **** **** ***** ***** ** ****** *** ******** **** ** *********** ****** ********** **** ****** ******** **** **** ******* **** ********** **** ******* ******** **** ***** ********* *** ********** ** ****** * **** ** ******** ** ********** ** *************** ** ***** ** ****** ******** **** ********** *** ******** ****** **** **** ****** ** ******** ******** *** ********* ****** ************* ** *** * ******* ** ******* ********** *** ************ ******* ****** ***** ****** ****** *********** ** ********* **** *** ******* ***** ************** ************** *************** ** ***************** ***** ************** ********** ******** **** ** **** ********** ****** *** ********* ** ** ********* ***** ******** *** ** ******* ** ****** **** *** ********* **** ** ****** ***** ******** **** ****** **** ****** *** **** ********* **** ** ******* **** ********** ** ******* ** ******* *** ** ******* ** **** ******* ***** ***** *** **** **** ******** ***** *** **** ********** *** ********* ***** ******* *********** *********** ** *** ***** ****** ***** ***** ************ ** ****** ***** * ********** ***** *** ****** ** ******** *** ***** ***** ** ******** ***** ******* **** ************* ** **** **** ** **** ** *** ******* **** ***** ******** ************** **** *** ***** *********

** ***** *********** ********* ***** ***** ********* *** ********* ** ****** **** ** ** ***** ** ****** ** ******* ** ****** *** *** ******** **** ******* ** ******* **** ****** ** **** ** ** ******* ************ ** ********** ** ******* ******* **** *** ************** *** ***** ******* ** ******* *** ***** ****** ******* ****** ** **** ******* *******************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles