En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Le football wallon est-il malade de ses finances ? Réussir à équilibrer les comptes est désormais une véritable gageure, même si de rares clubs, comme Charleroi, parviennent à rester dans les clous si on en croit les derniers exercices comptables. « Oui, mais avec un modèle qui reste très difficile à défendre auprès du public et c’est compréhensible », explique Pierre-Yves Hendrickx, le directeur financier du Sporting. « Les fans nous disent “Vous avez vendu pour douze millions l’an passé et vous nous dites que ce n’est pas suffisant”. Malheureusement oui, parce que nous avons douze millions de recettes hors transferts et douze millions de transferts pour réaliser notre budget de 24 millions. Même plus bas, Mouscron, avec peut-être un budget de sept millions, avait trois ou quatre millions de recettes et il lui manquait chaque fois la différence. »

Mais à côté d’un Sporting carolo qui parvient à trouver l’équilibre, combien sont-ils à lutter semaine après semaine pour nouer les deux bouts ?

« S’il y a autant de clubs qui font faillite, c’est parce qu’ils vivent au-dessus de leurs moyens », soutient Salvatore Curaba, le président de la RAAL. « Comme il n’y a pas assez de bons joueurs, les salaires sont trop importants. Or, il est difficile de mettre un frein à l’augmentation des salaires. Diminuer les rémunérations veut dire que votre club joue le maintien. Et si le club joue pour ne pas descendre, cela signifie que le président n’est pas bon, car il y a un lien entre le président et les résultats. C’est pour cette raison qu’on veut toujours de meilleurs joueurs, car on a le sentiment que si l’équipe joue bien, le président va pouvoir rayonner. Et c’est là qu’il faut résister. Perdre des matchs et jouer pour ne pas descendre, c’est dur mentalement pour un dirigeant. Alors, il préfère abandonner et laisser tomber, comme cela, il n’est plus associé à l’image d’un club qui ne va pas bien. Quand je suis arrivé à la RAAL, j’ai dit “Voici le budget et on doit se débrouiller avec ça”. Cela étant, ce serait bien d’être aidé par le foot professionnel. Par exemple, je trouve vraiment mesquin de sa part de partager la recette en Coupe de Belgique. »

Des assistances en berne

La courbe de la masse salariale est bien différente de celle des assistances. L’Olympic et les Francs Borains, pour ne citer qu’eux, jouent rarement devant plus de… cent personnes à domicile.

« En Nationale 1, il ne faut pas croire qu’il y a forcément plus de public dans les clubs flamands que chez nous », analyse José Riga, qui a entraîné Visé à trois reprises. « Mais il ne faut pas oublier que désormais, on est arrosé de foot. Lors de la première montée de Visé en D3, il y avait du monde et rebelote pour sa première accession à la D2. Mais quand c’est du recuit, ce n’est plus la même chose. Il y a tellement d’autres possibilités… Quand j’étais jeune, le match de foot du dimanche après-midi était l’événement du week-end. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. »

Le RFC Liège, club historique, est réputé pour son potentiel public. Pourtant, là aussi, Jean-Paul Lacomble s’avoue un tantinet déçu par les douze derniers mois. « Nous avons commencé la saison avec 1.000 abonnés et 80 business seats pour la terminer avec une moyenne de 2.500 personnes », souligne le président des Sang et Marine. « Le fait d’avoir joué la tête toute l’année n’a finalement pas changé grand-chose à notre assistance. A cause du covid, et je l’entends aussi dans le milieu culturel où on me dit que les salles ne se remplissent plus comme avant, les gens ont changé leurs habitudes de consommation. Certains sont sortis du jeu pendant deux ans en s’habituant à regarder du foot à la TV et ne reviennent pas au stade. Cette saison, nous avons peut-être fait 3.500 spectateurs maximum pour des matchs décisifs alors que, les années précédentes, on pouvait remplir le stade avec 4.200 personnes. »

« La Belgique est un trop petit pays », enchaîne Curaba. « La Louvière, c’est 80.000 habitants. Si j’ajoute les communes qui jouxtent La Louvière, on monte à 130-140.000. Statistiquement, pour calculer le potentiel des supporters d’une région en D1A, on compte en général que 3 à 5 % de la zone de chalandise sont intéressés par le foot. Cela représenterait entre 4 et 7.000 fans pour La Louvière si on montait en D1A. Lille a 35.000 personnes au stade, mais c’est une ville d’un million d’habitants. Plus la ville est grande, plus vous allez avoir un club florissant. »

Des assistances en berne, mais aussi des sponsors qui se dispersent.

« Le total du sponsoring n’augmente pas en Wallonie », souligne Pierre François, le nouveau directeur général du RFC Liège. « Il y a un tel éparpillement des possibilités pour les sponsors dans le sport qu’avoir une partie de ce gâteau devient compliqué. Ce qui compte maintenant, c’est d’avoir une politique attractive pour certaines firmes via le digital. »

Pourtant, alors que la Loterie nationale est logiquement présente à Bruxelles (le naming du stade d’Anderlecht et le maillot de l’Union), à Charleroi depuis 2018 (Hospitality, led boarding, tapis 3D, mascotte mais aussi le sponsor maillot de l’équipe féminine) et à Bruges avec le même type de partenariat qu’au Sporting carolo, rares sont les sponsors du sud du pays qui regardent vers le nord.

« Je pense que nous sommes la seule société wallonne présente en Flandre, qui représente 35 % de notre clientèle », explique Manu Mewissen, l’un des fondateurs de la société Circus. « Pour le sponsoring, il y avait Bruges, qui n’était pas disponible, et Gand, qui en termes de valeurs, de public ou de chaudron nous parlait bien. Et on trouvait que c’était parfait d’avoir le Standard en Wallonie, où nous avons encore deux ans de contrat, et Gand en Flandre, avec qui nous venons de signer pour trois saisons. »

Une solution ? L’aversion aux fusions

Alors, dans cette lutte pour la survie, ne serait-il pas plus judicieux de regrouper ses forces ?

« Peut-être, mais j’ai du mal à y croire, car les mentalités sont différentes », dit Salvatore Curaba. « Dans le Hainaut, ce sont de trop grosses villes. Si cela avait été cinq villages juxtaposés un peu comme à Genk, oui. Mais fusionner Charleroi et La Louvière, c’est l’eau et le feu. Pareil avec Mons. Je connais les mentalités. Les gens de Charleroi restent à Charleroi et ceux de La Louvière restent à La Louvière. »

« Lors de mon deuxième passage à Visé, on s’était rapproché du RFC Liège pour essayer de trouver une solution », se souvient José Riga. « Pour moi, la fusion était parfaite avec à Liège un passé et un potentiel de supporters importants, mais aussi des difficultés financières, et à Visé un stade et un peu plus de liquidités. Mais comme toujours, on préfère protéger ce qu’on a. Chacun est plus préoccupé par son propre projet. A cause de querelles de clochers, cela ne s’est jamais fait. »

« Quand on voit la liste des clubs disparus, cela veut sans doute dire quelque chose », enchaîne Pierre-Yves Hendrickx. « Mais c’est quand même comique. On nous a souvent dit qu’on était de trop dans le Hainaut mais moi, je vois qu’il y a deux entités à Bruges avec Ostende tout près ; Anvers avait trois clubs en D1 à un moment avec Waasland, le Beerschot et l’Antwerp ; le Limbourg possède Saint-Trond, Genk et Lommel qui n’est pas loin. Cette excuse ne tient donc pas la route. Et je n’aime pas qu’on dise toujours que le Hainaut est plus défavorisé que d’autres parce que le foot est justement quelque chose qui fonctionne dans les zones plus paupérisées. Naples n’est pas favorisé et est troisième du championnat d’Italie. »

En attendant, chacun adopte sa propre méthode de gestion. Certains avec plus de bon sens que d’autres.

« Notre budget était de deux millions pour cette saison en Nationale 1 », rappelle Jean-Paul Lacomble, le président du RFC Liège. « Nous serons en perte à cause des 500.000 euros de travaux supplémentaires que nous effectuons pour la D1B, donc à cause des coûts d’un club de D1B qui n’en a pas les recettes. En fait, il existe un modèle économique dans lequel on ne veut pas entrer, c’est de se dire qu’en fin d’année, les administrateurs vont boucher les trous. A chaque fois que des clubs se sont habitués à la dette, au déficit, cela a mal tourné. Il est évident que c’est plus facile quand vous avez quelqu’un de fortuné à la tête d’un club. Mais si avoir quelqu’un de riche signifie que le modèle économique devient structurellement déficitaire en se disant que de toute façon, grand-papa allongera en fin d’année, je dis non. Le RFC Liège est déjà mort de cela. Il a perdu son stade à cause de ce modèle de gestion… »

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ******** ****** ****** ****** ** *** *************** ******** ** *********** *** ******* *** ********** *** ********** ******** ***** ** ** ***** ****** ***** ********** *********** ** ****** **** *** ***** ** ** ** ***** *** ******** ********* *********** ************ **** **** ** ******* *** ***** ***** ********* ** ********* ******* ** ****** ** ******* ************************ ******** *********** ********** ** ********* ********* ** ********* *********** **** **** ****** *********** **** ***** **** ***** ******** ****** ****** ** **** **** ***** *** ** ******* *** ***************** *************** **** ***** *** **** ***** ***** ******** ** ******** **** ********** ** ***** ******** ** ********** **** ********* ***** ****** ** ** ********* ***** **** **** ********* **** ********** ** ****** ** **** ********* ***** ***** ** ****** ******** ** ******** ** ** *** ******** ****** **** ** ********************

**** ** ****** ****** ******** ****** *** ******** ** ******* *************** ******* ******** ** ****** ******* ****** ******* **** ***** *** **** ************

************** * * ****** ** ***** *** **** ********* ******* ***** ******** ****** ********* ** ***** *************** ******** ********* ******* ** ********** ** ** ***** ************* ** ***** * *** ***** ** **** ******** *** ******** **** **** *********** *** ** *** ********* ** ****** ** ***** ** **************** *** ********* ******** *** *************** **** **** *** ***** **** **** ** ********* ** ** ** **** **** **** ** *** ********** **** ******** *** ** ********** ******* *** **** *** ** * * ** **** ***** ** ********** ** *** *********** ******* **** ***** ****** ******* **** ******** ** ********* ******** *** ** * ** ********* *** ** *********** **** ***** ** ********** ** ******* ********* ** ******* *** ******* **** ********** ****** *** ****** ** ***** **** ** *** ********** ******* *** *********** **** ** ********** ****** ** ********* ********** ** ******* ******* ***** ***** ** ******* **** ******** ** ********* ****** **** *** ** ** *** ***** ***** ** **** ******* ** ** ***** ****** *** ************ ** ****** ** ** **** ** ************ **** *********** **** ******* ** ****** **** ********* ***** *** ** **** ************** *** ******** ** ****** ******** ******* ** ** **** ** ******** ** ******* ** ***** ** *****************

*** *********** ** *****

** ****** ** ** ***** ********* *** **** *********** ** ***** *** ************ *********** ** *** ****** ******** **** ** ***** ********* ****** ******** ****** **** ***** **** ********* ** *********

********** ********* ** ** ** **** *** ****** ******* * * ********** **** ** ****** **** *** ***** ******** *** **** ************* ******* ***** ***** *** * ********** ***** ** ***** ********* ************ ** ** **** *** ******* *** *********** ** *** ******* ** ***** **** ** ** ********* ******* ** ***** ** *** ** * ***** ** ***** ** ******** **** ** ********* ********* ** ** *** **** ***** ******* ** ******* ** ******* **** ** ***** ****** ** * * ********* ********** **************** ***** ********** ****** ** ***** ** **** ** ******** *********** ****** *************** ** ********* ** ******* **** ** *** **********************

** *** ******* **** *********** *** ******** **** *** ********* ******* ********* *** ****** ********* ******** ********* ** ******** ****** *** *** ***** ******** ***** ************ ***** ********* ** ****** **** ***** ******** ** ** ******** ***** **** ** ******** **** *** ******* ** ***** ****************** ******** ** ********** *** **** ** ******* ********** **** ********* ***** ** ***** ***** ********** ***** ********** *** ******* *********** ** ***** *********** * ***** ** ****** ** ** *********** ***** **** ** ****** ******** *** ** ** *** *** *** ****** ** ** *********** **** ***** ****** *** **** *** ******* ***** ********* ** ************* ******** **** ****** ** *** ******* **** *** ** ************* ** ******** ** **** ** ** ** ** ** ********** *** ** ****** ***** ******* **** ***** ********** **** ***** *********** ******* **** *** ****** ********* ***** **** *** ******* ************** ** ******* ******* ** ***** **** ***** ******************

********** ******** *** ** **** ***** ************* ********* ******* ********** ********** ******* ****** ********** ** ********** *** ******** *** ******** ** ********** ** ***** ** ************ **************** **** ******** ** ********* *** ********** ******* ******* ** **** ** ****** ** ********* *** * ** ******** ** ** **** ** ********** **** ************ *** ** ***** **** *************** ***** * ** ***** **** **** ** ********* ** ** ******* ** **** ***** * ****** ********* ** ****** **** ******* *** ***** ****** ******* ************** **** ** ***** *** ******* **** **** ***** ***** ** **** *******************

*** *********** ** ****** **** ***** *** ******** *** ** ***********

********** ***** ** ********** ************ *** ** ***************** ******** ****** ********** ** ******* ********* ********* ** *** ******* ********** * * ** *** ************** *** ************* **** *** ******** **** ** ***** ********** *** ****** ** ** ******* ******* *********** ** *** ****** *********** ******* ********* *** ********* ********** **** ********* ****** *** ** ****************

********* ***** *** ** ******* ********* *** *********** ********* ** ********* *** ****** ** ***** ************** ** ** ******* ** *********** ** ********* ****** **** ************* *** ********* ***** *** ******** **** ***** ** ******* ******* ** *********** ********** ** ** ****** **** ** ***** **** ** *********** ******* ******** ******* ***** **** *** ******** ** *** ** **** *** ********* **** ** *****

********** ***** *** **** ****** ** ***** ********* ******** ********* ** ******** *** *********** ********* ** ***** ******************* ******** **** ********* ****** *** ********** ** ** ********* ******* ************ ** *********** ** * ***** ******* *** ********** *** *********** ** ***** *** ** ****** ** ******** ** ****** ** ** ******** **** ******* ***** ** ** ******** *** ********** ******* ********* ** ******** ** ********* *** **** ***** ****** **** *** ** ******** ** **** ** ******** **** *** **** ****** ** ****** **** ***** ****************

*** *************** ************ *** *******

****** **** ***** ***** **** ** ******* ** ********* *** **** ********* ** ********* *** *************

******************* **** ****** ** *** ** * ******* *** *** *********** **** ********************* *** ********* ******* ************ ** ******** ** **** ** **** ******* ******* ** **** ***** ***** **** ******** *********** ** *** ***** ** ***** **** **** ********* ********* ** ** ********** ******* ******* ** ** **** ****** **** ***** ** ******* *** ************ *** **** ** ********* ******* ** ********* ** **** ** ** ********* ******* ** ** ******************

************ ** *** ********* ******* ** ****** ** ********** ********** ** *** ****** **** ******* ** ******* *** ***************** ** ******** ***** ***** ************ **** ** ****** ****** ******** **** ** ****** ** ****** ** ** ********* ** ********** *********** **** ***** *** ************ ************* ** ** ***** ** ***** ** ** *** **** ** ************ **** ***** ********* ** ********* ********* ** ******* ** ****** *** **** *********** *** *** ****** ******* * ***** ** ********* ** ********* **** ** ******* ****** *************

************* ** **** ** ***** *** ***** ********* **** **** **** ***** **** ******* ************** ********* *********** ********** ************ ******* ***** ***** ******** ** **** * ******* *** ******* ****** ** **** **** ** ******* **** **** ** **** ******* * * **** ******** ** ****** **** ******* **** ************ ****** ***** ***** ***** ** ** ** ** ****** **** ********* ** ********* ** ****************** ** ******** ******** ************ **** ** ****** *** ******* *** ***** ***** ****** ** ***** **** *** ** ****** ** ** ******** *** ******* **** ******** *** ** ******* *** **** ************ *** ********** ***** *** ** **** *** ********* ******* ***** *** ********** **** *** ***** **** ************** ****** ******* *** ********* ** *** ********** ** *********** *******************

** ********** ****** ****** ** ****** ******** ** ******** ******** **** **** ** *** **** *** ***********

************* ****** ****** ** **** ******** **** ***** ****** ** ********* ********** ******** ********* ********* ** ********** ** *** ******* ************ ****** ** ***** ** ***** *** ******* ***** ** ******* **************** *** **** ********** **** ** **** **** ** ***** *** ****** ****** **** ** *** *** ****** * *** *** ********* ** ***** ** ****** ** ******* *********** **** ****** ** ** **** *** ******* ******* ** ** **** ******* *** *********** *** *************** **** ******* *** ****** * ****** **** *** *** ***** ** **** ********* ** ** ****** ** ********* **** * *** ******** ** *** ******** *** ******* **** ****** ***** **** **** *********** ** ******** ** ** ***** ****** ***** **** ** ***** *********** ** ***** ******** *** ** ******* *********** ******* **************** ************ ** ** ****** *** ** ***** ******* ********** ********* ** *** *********** ** *** **** ** *** ****** *** ****** **** ** ***** ** * ***** *** ***** ** ***** ** ** ******* ** ******************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles