En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Un an après son arrivée au Mambourg, Hervé Koffi a profité du stage à Garderen – où il avait conté ses premiers mots en tant que gardien du Sporting il y a un an – pour revenir sur les spécificités de son poste, mais aussi sur ses ambitions avec le Sporting et à titre personnel. Il est conscient qu’avoir eu des difficultés pour finir ce premier exercice zébré aussi bien qu’il ne l’avait commencé.

Après avoir eu de plus longues vacances que ses équipiers afin de compenser ses nombreux voyages internationaux de la saison dernière, Hervé Koffi a retrouvé ses équipiers fin juin. « J’avais besoin de cette coupure plus longue parce que j’étais fatigué. En fin de saison dernière, mes muscles ne répondaient plus. C’était même le cas de mon corps dans l’ensemble. Cela fait plaisir de retrouver le groupe », confie-t-il, malgré l’énorme charge de travail imposée actuellement. « C’est normal de travailler beaucoup après la reprise. Le début a été très difficile, mais c’est nécessaire. Il faut être costaud pour être performant tout au long de la saison », pointe le Burkinabé.

Alors que les gardiens peuvent parfois se réjouir d’échapper à certaines grosses séances physiques spécifiques « joueurs de champ », ils sont loin d’être épargnés à ce moment-ci de l’année. Surtout que si les joueurs peuvent courir facilement, les spécificités des gardiens ne sont praticables que sur un terrain et à plusieurs. « Ce qu’on fait est intense aussi, c’est physique même si c’est forcément différent de nos équipiers. Des exercices de placement, des prises de balle, des plongeons, on travaille de façon à pouvoir tenir sur la saison, bien récupérer et ainsi éviter les blessures. Notre préparation nous aide aussi pour limiter le déchet en match ensuite. »

Au cours de sa toujours jeune carrière, Hervé Koffi (25 ans) a forcément travaillé avec différents entraîneurs des gardiens. Il garde des acquis de ces différentes façons de voir le poste de gardien. « Chacun a sa façon de voir les choses et de travailler. Cédric Berthelin insiste cette année sur la concentration et le jeu du pied. On se parle aussi après chaque match pour que je me corrige. À Mouscron, j’ai probablement davantage travaillé le jeu au pied et au Portugal, c’était plus axé sur les déplacements. C’est aussi le fait d’avoir eu différents entraîneurs des gardiens qui permet de progresser. Si je n’en avais eu qu’un, il y a des erreurs qu’il aurait vues sans pouvoir les corriger. Passer entre différentes mains permet de corriger plus de choses. Le plus important est désormais le travail sur la concentration afin d’être beaucoup plus régulier. C’est ce qui me pousse à travailler. »

Auteur d’un excellent début de saison l’an passé, Hervé Koffi a connu une période moindre ensuite. Le gardien carolo en est le premier conscient puisqu’il évoque lui-même un certain manque de régularité. « J’ai connu un bon départ, mais il y a eu un peu de fatigue par rapport à la CAN et aux éliminatoires avec la sélection nationale. Il y a aussi eu ma blessure (NDLR : une très grosse commotion lors d’un choc avec Kouyaté lors de la CAN) et ça n’a pas suivi. Cette blessure a été un vrai traumatisme pour moi et ça m’a beaucoup fatigué. J’essaie de bosser là-dessus pour oublier mentalement et physiquement ce qui s’est passé. Je fais mon possible pour que ça n’arrive plus cette saison », pointe le portier des Zèbres, qui en revient encore à cette fameuse « concentration à améliorer ».

En outre, alors que le Burkina Faso ne disputera pas la grand-messe du football mondial cet hiver, pas plus que sa compétition continentale, il aura une saison plus sereine. « Du fait qu’il n’y a pas la CAN et pas trop de matches éliminatoires, je pense pouvoir être plus tranquille cette saison. Ça sera à moi de prouver que je peux faire mieux. Cette saison doit être meilleure que la précédente. Je veux être plus régulier, la balle est dans mon camp. Ce sera à moi de travailler. On a tout ce qu’il faut pour bosser correctement. »

Un an après avoir signé au Sporting de Charleroi en provenance de Lille, Hervé Koffi se voit poursuivre l’aventure au Mambourg, avec beaucoup d’ambitions, à la fois personnelles et collectives. « J’ai encore trois ans de contrat avec le Sporting, donc je me vois comme numéro 1 à Charleroi jusqu’à la fin de la saison. Et je veux faire plus de clean-sheets que la saison dernière. Je veux être, à la fin de cette saison, parmi les meilleurs gardiens du championnat, peut-être même être le meilleur. Collectivement, j’aimerais qu’on puisse faire une très bonne saison et figurer parmi les trois premiers. On a les joueurs de qualité pour ça. Et on va tout faire pour y arriver. On connaît le coach, le système et on se connaît très bien entre joueurs. Cela peut être un avantage. On doit désormais se mettre dans le vif du sujet pour être au top dès le premier match. »

Depuis son arrivée à Charleroi, Hervé Koffi voit avec Pierre Patron un troisième gardien différent arriver dans son ombre, même si le cas de Bingourou Kamara était un peu particulier puisque le Burkinabé était alors à la CAN. Son statut de numéro 1 est toutefois toujours aussi clairement établi, comme le confirmait d’ailleurs Pierre Patron lui-même. « Savoir que tu es numéro 1, ça te met en confiance. Cela permet d’être tranquille dans la tête tout en sachant que les autres te poussent. Car être numéro 1, ça ne veut pas dire que tu le restes toute la saison si tu ne fais pas ce qu’il faut. Il peut se passer des événements, l’entraîneur peut changer d’avis. Il faut travailler pour conserver cette place et faire en sorte que le coach se dise qu’il n’a pas eu tort », assure l’ancien gardien de Mouscron, pour qui la cohésion entre les différents gardiens est primordiale. « C’est important pour ça aussi qu’une hiérarchie claire est importante. Tout peut arriver en foot, tout peut basculer, mais la hiérarchie permet qu’il n’y ait pas de frustration. C’est important de se soutenir. » Et de se tirer vers le haut, comme le rappelle Hervé Koffi : « Avoir de bons gardiens derrière moi comme c’est le cas, me pousse. Quand je les vois, je sais que je dois rester concentré pour garder ma place. Je dois montrer que je mérite ce statut de numéro 1. »

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ** ****** *** ******** ** ********* ****** ***** * ******** ** ***** ** ******** *** *** ** ***** ****** *** ******** **** ** **** *** ******* ** ******** ** * * ** ** *** **** ******* *** *** ************** ** *** ****** **** ***** *** *** ********* **** ** ******** ** ** ***** ********** ** *** ********* ********** ** *** ************ **** ***** ** ******* ******** ******* ***** **** ******* ** ********* **********

****** ***** ** ** **** ******* ******** *** *** ********** **** ** ********* *** ******** ******* ************** ** ** ****** ********** ****** ***** * ********* *** ********** *** ***** ***************** ****** ** ***** ******* **** ****** ***** *** ********** ********* ** *** ** ****** ********** *** ******* ** ************ ***** ********** ***** ** *** ** *** ***** **** ************* **** **** ******* ** ********* ** *************** ************ ******* *********** ****** ** ******* ******** ************* *************** ****** ** ********** ******** ****** ** ******** ** ****** * ***** ***** ********** **** ******* ************ ** **** ***** ******* **** ***** ********** **** ** **** ** ** *************** ****** ** ***********

***** *** *** ******** ******* ******* ** ******** ************* ** ********* ******* ******** ********* ************ *************** ** ************** *** **** **** ********* ********** ** ** ********* ** *********** ******* *** ** *** ******* ******* ****** *********** *** ************** *** ******** ** **** *********** *** *** ** ******* ** ** ********** ********** ******* **** *** ******* ****** ******* ******** ***** ** ******* ********** ********** ** *** *********** *** ********* ** ********** *** ****** ** ****** *** ********** ** ********* ** ****** ** ******* ***** *** ** ******* **** *********** ** ***** ******* *** ********** ***** ************ **** **** ***** **** ******* ** ******* ** ***** ****************

** ***** ** ** ******** ***** ********** ****** ***** *** **** * ********** ********** **** *********** ************ *** ********* ** ***** *** ****** ** *** ************ ******* ** **** ** ***** ** ******** ************** * ** ****** ** **** *** ****** ** ** *********** ******* ********* ******* ***** ****** *** ** ************* ** ** *** ** ***** ** ** ***** ***** ****** ****** ***** **** *** ** ** ******** ** ********* ****** ************ ********* ********** ** *** ** **** ** ** ********* ********** **** **** *** *** ************** ******* ***** ** **** ********* ** *********** ************ *** ******** *** ****** ** *********** ** ** ****** ***** ** ******** ** * * *** ******* ******* ****** **** **** ******* *** ********* ****** ***** ************ ***** ****** ** ******** **** ** ******* ** **** ********* *** ********** ** ******* *** ** ************* **** ********* ******** **** ********** ******* ** *** ** ****** ** *******************

****** ****** ********* ****** ** ****** ****** ******* ****** ***** * ***** *** ******** ******* ******** ** ******* ****** ** *** ** ******* ********* *********** ******* ********* ** ******* ****** ** ************* ************** ***** ** *** ******** **** ** * * ** ** *** ** ******* *** ******* ** ** *** ** *** ************** **** ** ********** ********** ** * * ***** ** ** ******** ************ *** ***** ****** ********* **** ****** **** **** ******** **** ** ** **** ** *** ***** *** ****** ***** ******** * ***** ** **** *********** **** *** ** *** ***** ******** ********* ********** ** ****** ********** **** ******* *********** ** ************ ** *** ******* ******* ** **** *** ******** **** *** *** ********** **** ***** *************** ****** ** ******* *** ******** *** ** ******* ****** ** ***** ******* ********************* ** *******************

** ****** ***** *** ** ******* **** ** ********* *** ** *********** ** ******** ******* *** ****** *** **** *** ** ************ ************* ** **** *** ****** **** ******** ********** **** ******* ***** * *** ** *** ** *** **** ** ******* *************** ** ***** ******* ***** **** ********** ***** ******* *** **** ** *** ** ******* *** ** **** ***** ****** ***** ****** **** ***** ********* *** ** ************* ** **** ***** **** ********** ** ***** *** **** *** ***** ** **** ** *** ** *********** ** * **** ** ******* **** **** ****** *********************

** ** ****** ***** ****** ** ******** ** ********* ** ********** ** ****** ****** ***** ** **** ********** ************ ** ********* **** ******** ************** ** ** **** ************ ** ************ ************** ****** ***** *** ** ******* **** ** ********* **** ** ** **** ***** ******* * ** ********* ********** ** *** ** ** ******* ** ** **** ***** **** ** ************ *** ** ****** ********** ** **** ****** ** ** *** ** ***** ******* ***** *** ********* ******** ** ************ ********** ***** ***** ** ********* *************** ************ ******* ****** ***** *** ***** ***** ****** ** ******* ***** *** ***** ********* ** * *** ******* ** ******** **** **** ** ** ** **** ***** **** * ******** ** ******** ** ****** ** ******** ** ** ** ******** ***** **** ***** ******** **** **** ***** ** ********* ** **** ********** ** ****** **** ** *** ** ***** **** ***** ** *** **** ** ******* **************

****** *** ******** ** ********** ****** ***** **** **** ****** ****** ** ********** ******* ********** ******* **** *** ****** ***** ** ** *** ** ********* ****** ****** ** *** *********** ******* ** ********** ****** ***** ** ** **** *** ****** ** ******* * *** ********* ******** ***** ********** ******** ***** ** ********** ************ ****** ****** ********** ************** *** ** ** ******* ** *** ** *** ** ********** **** ****** ********* ********** **** ** ***** **** ** ******* *** *** ****** ** ********* *** ***** ******* ** *** ** **** *** **** *** ** ** ****** ***** ** ****** ** ** ** **** *** ** ******* ***** ** **** ** ****** *** ************* *************** **** ******* ********* ** **** ********** **** ********* ***** ***** ** ***** ** ***** *** ** ***** ** **** ******* ***** *** ** ************* ****** ********** ******* ** ********* **** *** ** ********* ***** *** *********** ******** *** ************ *************** ********* **** *** ***** ******** *********** ****** *** *********** **** **** ******* ** ***** **** **** ********* **** ** *********** ****** ******* ***** *** *** ** ************ ******* ********* ** ** ***************** ** ** ** ***** **** ** ***** ***** ** ******** ****** ************ ************* ** **** ******** ********* *** ***** ******* ** **** ** ******* ***** ** *** ***** ** **** *** ** **** ****** ********** **** ****** ** ****** ** **** ******* *** ** ******* ** ****** ** ******* **********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles