En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Dans notre article, nous vous expliquions que la cheffe infirmière, tenue par le secret professionnel, n’avait pas souhaité s’exprimer. La direction du home a malgré tout tenu à donner sa version des faits ce jeudi.

« Notre cheffe infirmière a bien rencontré Madame Anzalone en date du 11 juillet afin de lui expliquer en détail le déroulement de la soirée, avec les différents moments de passage (toutes les 2h) dans la chambre de sa maman, cela conformément à la réglementation en la matière », précise la direction du home Les Jours Paisibles de Baudour. « Nous avons également contacté le service des urgences en présence de la famille. »

Avant la chute

Avant la chute, la famille avait déjà évoqué différents problèmes et désaccords avec le home. « Les différents « problèmes » soulevés par Mme Anzalone et sa maman ont systématiquement fait l’objet d’une concertation et d’un dialogue avec notre équipe soignante », souligne le home de son côté. « Le transfert dans une autre institution de Madame Marie-Madeleine était prévu avant la chute, et ce, suite à une demande de la famille. Dès que l’équipe soignante a constaté la chute de Madame Marie-Madeleine, les services de secours et la famille ont été avertis. Nous tenons dès lors à repréciser que tout a été mis en œuvre par les équipes pour que des soins immédiats soient prodigués à Marie-Madeleine, à qui nous souhaitons un prompt rétablissement. »

La direction affirme que ses résidents sont largement satisfaits et contents de leur home.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

**** ***** ******** **** **** *********** *** ** ****** ************ ***** *** ** ****** ************** ********* *** ********* ************* ** ********* ** **** * ******* **** **** ** ****** ** ******* *** ***** ** ******

************* ****** *********** * **** ********** ****** ******** ** **** ** ** ******* **** ** *** ********* ** ******* ** ************ ** ** ******** **** *** *********** ******* ** ******* ******* *** *** **** ** ******* ** ** ****** **** ************* ** ** *************** ** ** ***************** ******** ** ********* ** **** *** ***** ********* ** ******** ************ ***** ********** ********* ** ******* *** ******** ** ********* ** ** ****************

***** ** *****

***** ** ****** ** ******* ***** ****** ******** *********** ********** ** *********** **** ** ***** *********** *********** ************************** ********* *** *** ******** ** ** ***** *** ***************** **** ********* ******* ************ ** ****** ******** **** ***** ******* ****************** ******** ** **** ** *** ******* ********** ********* **** *** ***** *********** ** ****** *************** ****** ****** ***** ** ****** ** *** ***** ** *** ******* ** ** ******** **** *** *********** ********* * ********* ** ***** ** ****** **************** *** ******** ** ******* ** ** ******* *** ***** ******** **** ****** **** **** ** *********** *** **** * ***** *** ** ****** *** *** ******** **** *** *** ***** ********** ****** ********** ** **************** ** *** **** ********** ** ****** ************************

** ********* ******* *** *** ********** **** ********* ********** ** ******** ** **** *****

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles