En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Le Luxembourg et Namur ont toujours été les parents pauvres du football wallon. La première n’a pas les mêmes ressources humaines et la même densité de population que les autres provinces alors qu’on dit que la seconde a un peu délaissé la politique sportive. D’ailleurs, dans cette dernière, seule l’Union Namur a fréquenté la D2, la dernière fois de 2007 à 2009. Mais aucun club n’a jamais enchaîné plus haut pour donner une bonne image sportive de la province.

« A un certain moment, je me suis beaucoup battu contre cette image que Namur n’était pas une ville sportive » soutient Jean-Claude Baudart, le dernier président à avoir amené ce club en D2. « C’est une ville où le politique saupoudre équitablement. Et cela veut dire que pour faire plaisir à tout le monde, on ne fait plaisir à personne. C’est peut-être pour cela qu’on dit que Namur n’est pas une ville de foot. Mais ce n’est pas non plus une ville ouvrière comme ont pu l’être Charleroi ou Liège. En D2, la Ville a donné ce qu’elle pouvait donner, en suivant ses moyens. Mais c’est toujours la même question : doit-on aider un club de foot qui n’a eu que des problèmes financiers ou donner cet argent pour suivre d’autres politiques ? Quant au tissu économique de la région, il est essentiellement tertiaire. Et ce n’est pas un groupe d’assurance ou autre de n’importe quel zoning qui va venir mettre 150.000 euros dans un club de foot. Mais tant qu’il n’y aura pas un nouveau stade avec quelqu’un qui sera là derrière avec des millions, le club ne sera jamais plus haut qu’il ne peut l’être. »

Quels joueurs ?

D’autant que tous les soubresauts connus par ce club avec de multiples fusions mais aussi l’absence de joueurs emblématiques à l’exception de Frank Defays ne donnent pas spécialement une belle image sportive de la province. « C’est une question de personnalités. Le Belge est beaucoup trop discret. Cela dit, entre 2004 et 2009, j’avais quand même recensé 18 joueurs de chez nous qui évoluaient en Nationale. »

En attendant, il semble bien utopique de rêver de voir bientôt un club namurois en D1A. « Je trouve qu’un club comme Meux est très bien géré. Mais il n’a pas les moyens d’aller dans les divisions nationales. La commune n’investira jamais 3 millions pour mettre le stade en conformité. Mais quand je revois les photos des stades d’il y a trente ans, Namur, avec son enceinte, devait jouer en D1… »

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ********** ** ***** *** ******** ***** *** ******* ******* ** ******** ******* ** ********* ***** *** *** ****** ********** ******** ** ** ***** ******** ** ********** *** *** ****** ********* ***** ******* *** *** ** ******* * ** *** ********** ** ********* ********* ************* **** ***** ********** ***** ********* ***** * *********** ** *** ** ********* **** ** **** ** ***** **** ***** **** ***** ****** ********** **** **** **** ****** *** ***** ***** ******** ** ** *********

********* ** ******* ******* ** ** **** ******** ***** ****** ***** ***** *** ***** ********** *** *** ***** **************** ******** *********** ******** ** ******* ********** ** ***** ****** ** **** ** *** *************** *** ***** *** ** ********* ********* *************** ** **** **** **** *** **** ***** ******* ** **** ** ****** ** ** **** ******* ** ********* ******* ********** **** **** ******* *** *** ***** ******* *** *** ***** ** ***** **** ** ******* *** *** **** *** ***** ********* ***** *** ** ********* ********* ** ******* ** *** ** ***** * ****** ** ********* ******* ******* ** ******* *** ******* **** ******* ******** ** ***** *************** ******* ***** ** **** ** **** *** ***** ** *** *** ********** ********** ** ****** *** ****** **** ****** ********** ***************** ***** ** ***** *********** ** ** ******** ** *** *************** ********** ** ** ******* *** ** ****** ************* ** ***** ** *********** **** ****** *** ** ***** ****** ******* ***** **** ** **** ** ***** **** **** ******* ***** **** *** ** ******* ***** **** *********** *** **** *** ********* **** *** ********* ** **** ** **** ****** **** **** ******* ** **** ******************

***** **************

********** *** **** *** *********** ****** *** ** **** **** ** ********* ******* **** ***** *********** ** ******* ************** ** ************* ** ***** ****** ** ******* *** ************* *** ***** ***** ******** ** ** ********* *************** *** ******** ** *************** ** ***** *** ******** **** ******** **** **** ***** **** ** ***** ********* ***** ***** ******** ** ******* ** **** **** *** *********** ** ******************

** ********** ** ****** **** ******** ** ****** ** **** ******** ** **** ******** ** **** ********** ****** ******* **** ***** **** *** ***** **** ******* **** ** ***** *** *** ****** ********* **** *** ********* *********** ** ******* ************* ****** * ******** **** ****** ** ***** ** ************ **** ***** ** ****** *** ****** *** ****** ****** * * ****** **** ****** **** *** ********* ****** ***** ** *************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles