En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Un «départ en douceur» pour le premier des trois week-ends de Tomorrowland

Le coup d’envoi de la seizième édition de Tomorrowland a été donné à Boom vendredi après-midi. Cette année, le festival de musique électronique investit le domaine provincial De Schorre pendant trois week-ends consécutifs.

Le début du festival a été agréable et pas trop chaud, selon les organisateurs.

Le vendredi, de grands noms tels qu’Armin Van Buuren, Hardwell et Major Lazer sont attendus sur la scène principale, une installation de 53 mètres de haut pour 270 mètres de large appelée « The Reflection of Love ». Selon la tradition, elle a été entièrement construite par l’équipe de Tomorrowland. Tomorrowland compte également 13 autres scènes, petites et grandes.

Le thème de cette édition, également intitulé « The Reflection of Love », vise à faire rayonner la positivité et la solidarité autour du festival, après deux années difficiles pour l’événement et pour les festivaliers en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de Coronavirus. Comme chaque année, la scène présentera aussi un impressionnant spectacle lumineux.

Quelque 600.000 festivaliers venus du monde entier sont attendus à De Schorre au cours des trois prochains week-ends. Le festival affiche complet. Samedi et dimanche, Dimitri Vegas & Like Mike, Alesso, Kölsch, Lost Frequencies, Marshmello et Martin Garrix sont à l’affiche. Les deuxième et troisième week-ends comportent une programmation similaire, mais avec quelques menus changements. Tiësto et Paul Kalkbrenner, entre autres, seront de la partie.

Les personnes n’ayant pas pu obtenir le précieux pass pour assister au festival peuvent suivre des retransmissions de concerts en live mais aussi retrouver des interviews des artistes via le site www.tomorrowland.com ou sur l’application Tomorrowland.

Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles