En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Voile: Jonas Gerckens a validé son ticket pour la Route du Rhum

En rejoignant l’arrivée de la Drheam Cup, ce vendredi matin à la Trinité-sur-Mer, Jonas Gerckens a atteint son principal objectif : valider définitivement son ticket pour la prochaine Route du Rhum.

Jonas Gerckens n’a pas signé le résultat qu’il espérait en prenant le départ de la Drheam Cup, dimanche dernier à Cherbourg. Alors qu’il visait un top 10, il a franchi la ligne d’arrivée de cette course au large de mille milles nautiques en 28e position de la Class40, ce vendredi matin à La Trinité-sur-Mer. Mais il a atteint son objectif majeur : s’assurer définitivement de pouvoir prendre part à la prochaine Route du Rhum dont le départ sera donné le 6 novembre prochain à Saint-Malo.

Spi déchiré et… récupéré

S’il n’a pas pu faire mieux que 28e de la Class40, c’est surtout parce qu’il a été victime d’un incident majeur peu après le passage du phare du Fastnet, au 3e jour de course. Les conditions météo s’étaient musclées, et le Volvo 164 a été victime d’une avarie: le Spi s’est déchiré, et la voile a été emportée par les eaux et s’est glissée sous le bateau obligeant le skipper à essayer de la ramener à bord à bout de bras.

«Après la marque du Fastnet, et de nombreux surfs à plus de 24 nœuds, j’ai décidé d’affaler pour calmer le jeu. Malheureusement, dans l’affalage du Spi, une vague a couché le bateau et a embarqué une poche du spi! En moins de 2 secondes, la voile s’est retrouvée sous le bateau, et j’ai entamé une longue et exténuante lutte pour ramener tout à bord ! Bilan : un spi ouvert en deux (mais je n’ai rien laissé à la mer) et des muscles HS», avait-il témoigné sur son compte Instagram.

«Du bon et du moins bon»

Deux jours plus tard, le voilà donc arrivé, et heureux malgré tout: «Qualif pour le Rhum en poche! Il fallait, avant tout, finir cette Drheam Cup pour valider mon billet pour le grand rendez-vous de l’automne. Et c’est fait! Mille Milles qui ont été loin d’un long fleuve tranquille pour l’ensemble des concurrents (chavirage, casses de safrans et autres pertes de voiles). De mon côté, il y a eu des bonnes phases, mais surtout des mauvaises, y a eu des bons bords mais surtout des mauvais. Si j’inverse la proportion, je ne devrais pas être loin du podium.»

Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles