En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

Pierre-Yves Dermagne espère pouvoir embaucher plus d’inspecteurs l’an prochain

Le ministre fédéral de l’Emploi, Pierre-Yves Dermagne, espère que le gouvernement fédéral pourra dégager lors du prochain conclave budgétaire de septembre des moyens financiers complémentaires pour pouvoir engager des inspecteurs supplémentaires.

«Le problème de l’exploitation économique et de la traite des êtres humains est pris très au sérieux par le gouvernement», assure mardi le socialiste interrogé par Belga.

«La traite des êtres humains est l’un des crimes les plus graves qui soient et la lutte contre ce phénomène a été présentée comme une priorité absolue dans l’accord de gouvernement».

Le pays compte actuellement dix équipes spécialisées de l’Ecosoc qui ont l’autorité légale pour détecter la traite des êtres humains.

M. Dermagne rappelle que lors du conclave budgétaire d’octobre 2021, il avait demandé et obtenu un renforcement des services d’inspection.

Il s’agissait alors de 48 recrutements supplémentaires, dont l’affectation devait bénéficier en priorité aux équipes Ecosoc.

«Ces recrutements sont en cours», indique mardi le cabinet Dermagne.

En septembre prochain, celui-ci compte par ailleurs mettre la question d’un nouveau renfort des inspecteurs du travail sur la table des négociations du prochain budget 2023.

Le ministre entend pouvoir recruter 58 inspecteurs supplémentaires à cette occasion.

La presse flamande rapportait mardi que l’auditorat du travail anversois mène une enquête sur 55 victimes potentielles de traite des êtres humains actives sur le grand chantier de construction de l’entreprise chimique Borealis, aux abords du port d’Anvers.

Employées par un sous-traitant, les personnes concernées - des hommes d’origine philippine ou bengali - auraient perçu un salaire mensuel d’à peine 650 euros pour travailler six jours sur sept.

Les abus et scandales liés à la sous-traitance se sont multipliés dans l’actualité ces derniers mois en Belgique, notamment dans le secteur de la construction et des livraisons.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale