En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

La maman des fillettes a vécu durant 4 mois avec Rodrigue à Manage. C’était un proche de la famille, le parrain d’une des fillettes, un collègue du papa: un homme en qui tout le monde avait entière confiance. Alors, le 23 janvier 2022, lorsque la petite Marie (prénom d’emprunt), a annoncé à son papa, du haut de ses 7 ans «qu’elle avait un secret avec sa petite sœur et son parrain, qu’elles avaient le droit de jouer avec son zizi et que c’était très chouette», le malheureux, sidéré, a mis quelques heures à digérer cette information impensable avant d’aller à la police. En parallèle, la maman des deux enfants n’y a pas cru non plus, étant donné les dénégations de son compagnon. C’est pourtant celui-ci qui s’est livré à la police le lendemain en expliquant: «Je suis un monstre». Jusque-là, Rodrigue était pourtant un gars «normal»: un boulot stable, une famille, pas d’antécédents judiciaires.

Des enfants détruites

Le prévenu est en aveux de tout ce qui lui est reproché: il a commencé par des caresses sur les vêtements des deux fillettes, avant de se glisser dessous. Il leur a montré des films pornos pour leur «apprendre» ce qu’elles devaient faire. Il y est allé crescendo et sur le mode du jeu. Comme les petites adoraient leur parrain, il n’a eu aucun mal à les manipuler. Sept mois plus tard, elles sont tombées de haut: elles ont compris qu’il leur avait menti, qu’il les avait utilisées. L’aînée, surtout, va très mal, elle s’est renfermée sur elle-même, comme l’a expliqué Me Aurélie Rooselaer. «On ne pensait pas devoir expliquer la sexualité à nos enfants de 5 et 7 ans, c’est pourtant ce que les psychologues nous ont conseillé de faire», a précisé la maman des petites victimes. Ajoutant: «Quelle que soit la peine prononcée par le tribunal, la nôtre n’est pas définie dans le temps, il faudra vivre avec».

7 ans de prison

Pour le premier substitut Luc Bouilliez, Rodrigue n’a pas été «poussé par des pulsions incontrôlables» comme il le dit. Il a, au contraire, mis en place tout un système bien rodé: il n’agissait que lorsque la maman quittait la maison, il montrait des films pornos aux fillettes pour leur montrer ce qu’elles devaient faire, il dissimulait ses crimes derrière «un secret ludique» avec les petites car les enfants, c’est bien connu, ça adore les secrets! Le magistrat du parquet s’est donc opposé au sursis probatoire prôné par la défense: «Les faits sont trop graves. Il faut protéger la société des agissements de cet homme». Il a donc requis une peine ferme de 7 ans, qui ne permet évidemment pas l’obtention d’un sursis.

Soigner et sanctionner

À la défense, Me Romain Bastianelli a évoqué les aveux complets de son client: «Dès le départ, il a tout expliqué, presque soulagé de ne plus devoir garder ça pour lui. Jusque-là, il n’avait jamais été attiré par les enfants. C’est l’isolement social dû au télétravail qui lui a donné l’occasion d’agir et il le regrette amèrement. Il a connu la prison et les mauvais traitements qu’on y réserve aux pédophiles. Puis, il a pu bénéficier d’une surveillance électronique, ce qui lui a permis d’entamer un suivi thérapeutique qui n’est pas envisageable en prison.» Le pénaliste carolo a rappelé qu’un pédophile qui ne bénéficie pas d’un encadrement thérapeutique a entre 19 et 25% de risque de récidive contre 8% pour un pédophile qui a été suivi. «C’est donc ce traitement, par le biais d’un sursis probatoire, qui assurera la meilleure protection de la société», a-t-il insisté.

Le tribunal rendra son jugement le 29 juillet.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ***** *** ********* * ***** ****** * **** **** ******** ** ******* ********** ** ****** ** ** ******** ** ******* ******* *** ********** ** ********* ** ***** ** ***** ** *** **** ** ***** ***** ******** ********** ****** ** ** ******* ***** ******* ** ****** ***** ******** ************* * ******** ** *** ***** ** **** ** *** * *** *********** ***** ** ****** **** ** ****** ***** ** *** ******** ********** ******* ** ***** ** ***** **** *** **** ** *** ********** ***** *********** ** *********** ********* * *** ******** ****** ** ******** ***** *********** ********** ***** ********* ** ** ******* ** *********** ** ***** *** **** ******* ***** * *** *** *** ***** ****** ****** *** ************* ** *** ********** ******* ******** ******** *** ******* ****** ** ** ****** ** ********* ** *********** **** **** ** ********** *********** ******** ****** ******** ** **** *********** ** ****** ******* *** ******** *** ***************** ************

*** ******* **********

** ******** *** ** ***** ** **** ** *** *** *** ********** ** * ********* *** *** ******** *** *** ********** *** **** ********** ***** ** ** ******* ******** ** **** * ******* *** ***** ****** **** **** ************* ** ********** ******** ****** ** * *** ***** ********* ** *** ** **** ** **** ***** *** ******* ********* **** ******** ** ***** ** ***** *** ** *** ********** **** **** **** ***** ***** **** ******** ** ***** ***** *** ******* ******* **** ***** ****** ******* *** ***** *********** ************ ******** ** ***** **** **** ******* ********** *** *********** ***** ***** ********* ** ******** ********** **** ** ******* *** ****** ********* ** ********** ** *** ******* ** * ** * **** ******* ******** ** *** *** ************ **** *** ********** ** ******** * ********* ** ***** *** ******* ********* ********* ******** *** **** ** ***** ********** *** ** ********* ** ****** ******* *** ******** **** ** ****** ** ****** ***** *******

* *** ** ******

**** ** ******* ********* *** ********** ******** ***** *** ***** ********* *** *** ******** ***************** ***** ** ** **** ** ** ** ********** *** ** ***** **** ** ******** **** ****** ** ************ *** ******* ** ***** ******** ** ******* ** ******** *** ***** ****** *** ********* **** **** ******* ** ********** ******** ****** ** *********** *** ****** ********* **** ****** ********* **** *** ******* *** *** ******** ******* **** ****** *** ***** *** ******** ** ********* ** ******* ******* **** ******* ** ****** ********** ******* *** ** ********* ***** ***** **** **** ******* ** **** ********* ** ********* *** *********** ** *** ******** ** * **** ****** *** ***** ***** ** * **** *** ** ****** *********** *** ************* ****** *******

******* ** ***********

** ** ********* ** ****** *********** * ******** *** ***** ******** ** *** ******* ****** ** ******** ** * **** ********** ******* ******** ** ** **** ****** ****** *** **** **** *********** ** ********* ****** ***** ******* *** *** ******** ******* ************* ****** *** ** ************* *** *** * ****** ************ ******** ** ** ** ******** *********** ** * ***** ** ****** ** *** ******* *********** ******* * ******** *** ************ ***** ** * ** ************ ******* ************ ************** ** *** *** * ****** *********** ** ***** ************** *** ******* *** ************ ** ********* ** ********** ****** * ******** ******* ********** *** ** *********** *** ****** *********** ************** * ***** ** ** *** ** ****** ** ********* ****** ** **** ** ********** *** * ***** ****** ********* **** ** *********** *** ** ***** ****** ****** *********** *** ******** ** ********* ********** ** ** ************ ****** *********

** ******** ****** *** ******** ** ** ********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles