En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Le samedi 16 juillet en fin de soirée, une famille a péri dans l’incendie d’une maison de la rue Fours-à-Chaux à Ville-Sur-Haine. Sont, en effet, malheureusement décédés, Alexandra, la maman, Didier, son compagnon, Yaël, fils d’Alexandra, Suzanne et Pierre, parents de cette dernière qui, normalement, ne vivaient pas là. C’est, en effet, Alison, la fille d’Alexandra et sa fille de six ans qui sont domiciliées à cette adresse. Toutes deux étaient en séjour chez le compagnon d’Alison.

Enquête toujours en cours

D’après les premiers constats des experts, la piste accidentelle est privilégiée. Un court-circuit serait, en effet, à l’origine du sinistre. Le parquet de Mons nous a toutefois indiqué que l’enquête était toujours en cours puisque le dossier est à l’instruction. Et ce, même si aucun indice qui laisserait penser à un acte de nature criminel n’a été relevé. Les conclusions finales des experts sont attendues.

Ce drame a particulièrement touché Jordan, 29 ans qui a perdu cinq être chers. Ce dernier avait accepté de nous rencontrer avant les funérailles de ceux qu’il chérissait tant. Il nous avait confié combien il était difficile pour lui d’assumer toute la charge émotionnelle ainsi que les démarches administratives liées à la perte de plusieurs proches.

« Tout nous tombe sur la tête »

Et puis, il y a l’aspect financier. Les cérémonies d’adieu à un être cher ont déjà un certain prix. Celles de quatre (les funérailles du beau-père de Jordan ont eu lieu dans la région bruxelloise) sont inévitablement coûteuses… « Financièrement, cela n’a jamais été facile pour nous. En outre, je dépends justement de la mutuelle depuis trois mois suite à une opération. Tout nous tombe sur la tête. Nous ne nous attendions bien évidemment pas à avoir à gérer un tel drame », nous avait confié Jordan.

Déjà plus de 7.000 euros

C’est pourquoi des amis de ce dernier ont décidé d’organiser une cagnotte. Selon Jordan, plus de 7.000 euros ont déjà été récoltés par ce biais. Selon les initiateurs de la cagnotte, cette somme, bien que conséquente, n’est pas suffisante pour couvrir la totalité des frais qui s’élèveraient à 13.500 €. Ceux qui désireraient soutenir la famille peuvent encore le faire. La cagnotte est, en effet, ouverte jusqu’au 31 juillet. Il est possible de trouver toutes les informations utiles sur une page Facebook créée en hommage à la famille. Celle-ci se nomme « Hommage à la famille décédée du Rœulx »

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ****** ** ******* ** *** ** ******** *** ******* * ***** **** ************ ******* ****** ** ** *** ************** ** **************** ***** ** ****** *************** *********** ********** ** ****** ******* *** ********** ****** **** ************** ******* ** ******* ******* ** ***** ********* **** ************ ** ******** *** **** ******** ** ****** ******* ** ***** ************* ** ** ***** ** *** *** *** **** ************ ** ***** ******** ****** **** ******** ** ******* **** ** ********* ***********

Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles