En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

La Porte Ouest représente « le » prochain grand projet à mettre en œuvre à Charleroi. Pour rappel, sur l’ancien terrain de Carsid et aux alentours, on retrouvera un quartier militaire du futur, un parc paysager, un espace dédié aux petites et moyennes entreprises, etc. Le Haut Fourneau 4, symbole du glorieux passé industriel de notre région, sera également conservé et mis en lumière via une série de projecteurs, tel un phare en bord de Sambre.

Mais pour que le tout se réalise, il faut bien sûr acquérir les terrains concernés, qui appartiennent encore à Duferco Wallonie et à la société anonyme Carsid. À la manœuvre dans cette optique, on retrouve la Soresic, la Société de Reconversion des Sites Industriels de Charleroi. Celle-ci est détenue en partie par l’intercommunale de développement économique de la région carolo IGRETEC et en partie par le bras financier de la Région wallonne la Sogepa.

Une convention

Selon nos informations, une convention d’achat a été signée entre les différentes parties prenantes déjà évoquées, pour le fameux HF4 et un autre hall voisin. Interrogé sur le sujet par le député Ecolo Christophe Clersy, le ministre de l’économie Willy Borsus (MR) a apporté quelques précisions. « Conformément aux accords pris entre mon cabinet et la Ville de Charleroi, l’acquisition du HF4 par Soresic est transitoire. Le Haut Fourneau devra être cédé dans les deux ans à une structure tierce qui en assurera la gestion patrimoniale. Un projet a été déposé par la Ville auprès de la ministre De Bue dans le cadre de l’appel à projets pour la valorisation des biens à haute valeur patrimoniale du plan de relance. »

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Selon nos informations, dans les deux ans, le HF4 devrait donc à nouveau changer de main pour être repris, par exemple, par une ASBL, neuve ou existante, qui s’occupera de sa gestion. Entre-temps, la Ville a rentré un dossier auprès de la ministre du Patrimoine, qui devrait permettre à sa sécurisation et son maintien en état. Comme il s’agit d’un appel à projets, ce dossier devra être examiné par un jury dans les prochains mois, avant d’être retenu, ou non, parmi plusieurs dossiers rendus par nombre de villes wallonnes.

Évidemment, en région carolo, chacun croise les doigts pour que le tout se déroule sans encombre, alors que des grains de sable pourraient encore venir enrayer la machine dans les mois à venir (voir ci-contre). Si tout se passe comme prévu, d’ici quelques années, on pourra alors penser à illuminer de mille feux cette fierté régionale, tel que prévu initialement.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ***** ***** *********** ****************** ******** ***** ****** ** ****** ** ****** ** ********** **** ******* *** ********** ******* ** ****** ** *** ********** ** ********** ** ******** ********* ** ****** ** **** ********* ** ****** ******* *** ******* ** ******** ************ **** ** **** ******** ** ******* ** ******** ****** ********** ** ***** ******** **** ********** ********* ** *** ** ******** *** *** ****** ** ************ *** ** ***** ** **** ** *******

**** **** *** ** **** ** ********* ** **** **** **** ********* *** ******** *********** *** ************* ****** ** ******* ******** ** ** ** ********* ******* ******* ** ** ********* **** ***** ******** ** ******** ** ******** ** ********* ** ************ *** ***** *********** ** ********** ******** *** ******** ** ****** *** ****************** ** ************** *********** ** ** ******* ****** ******* ** ** ****** *** ** **** ********* ** ** ******* ******** ** *******

*** **********

***** *** ************* *** ********** ********* * ***** ******* ***** *** ************ ******* ********* ****** *********** **** ** ****** *** ** ** ***** **** ******* ********** *** ** ***** *** ** ******** ***** ********** ******* ** ******** ** ************* ***** ****** **** * ******** ******** ************ ********************* *** ******* **** ***** *** ******* ** ** ***** ** ********** *************** ** *** *** ******* *** ************ ** **** ******** ***** ***** ****** **** *** **** *** ** *** ********* ****** *** ** ******** ** ******* ************* ** ****** * ***** ******** *** ** ***** ******* ** ** ******** ** *** **** ** ***** ** ********* ** ******* **** ** ************ *** ***** ** ***** ****** ************ ** **** ** ****************

*********** *** **** ******** ******************** ***** *** ************* **** *** **** **** ** *** ******* **** ** ******* ******* ** **** **** ***** ******* *** ******** *** *** ***** ***** ** ********** *** ************ ** ** ******** ************ ** ***** * ******* ** ******* ******* ** ** ******** ** *********** *** ******* ********* ** ** ************* ** *** ******** ** ****** ***** ** ******** ****** ***** ** ******** ** ******* ***** ***** ******** *** ** **** **** *** ********* ***** ***** ********* ******* ** **** ***** ********* ******** ****** *** ****** ** ****** **********

************ ** ******* ******* ****** ****** *** ****** **** *** ** **** ** ******** **** ********* ***** *** *** ****** ** ***** ********** ****** ***** ******* ** ******* **** *** **** ** ***** ***** *********** ** **** ** ***** ***** ******* ******* ******** ******** ** ****** ***** ****** ** ********* ** ***** **** ***** ******* *********** *** *** ****** *************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles