En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Alors que les nombreux hommages et marques de soutien affluent pour soutenir les proches de Giorgio, 50 ans - le Louviérois décédé des suites d’une agression au couteau - le juge d’instruction en charge du dossier a décidé de placer l’auteur sous mandat d’arrêt.

Plus de 30 coups de couteau

Pour rappel, le Louviérois âgé d’une trentaine d’années a porté de nombreux coups de couteau à la victime, lundi soir, dans la rue de Belle-Vue à hauteur du nº39. Le parquet de Mons évoquait « une dizaine » de coups de couteau. Mais selon nos sources, le quinquagénaire aurait été poignardé plus d’une trentaine de fois, ce qui laisserait penser à un véritable acharnement…

L’auteur a ensuite pris la direction du parc Gilson. Il a été suivi par quelques jeunes qui l’ont encerclé jusqu’à l’arrivée de la police. Filmé quelques instants après avoir commis l’irréparable, le couteau encore en main, le trentenaire a répété être « énervé ». Il a d’ailleurs pris soin de nettoyer l’arme du crime avant l’arrivée des forces de l’ordre.

Après avoir été entendu par la police judiciaire fédérale, ce mardi, le Louviérois a été auditionné par le juge d’instruction en charge du dossier.

Les contradictions de l’auteur

Selon nos informations, l’auteur des coups de couteau aurait fourni plusieurs versions des faits. Au vu de toutes ces contradictions, les enquêteurs ne parviennent pas à établir un mobile précis. L’agresseur de Giorgio aurait notamment évoqué un différend de nature sentimentale. C’est la piste qui serait donc étudiée, pour l’heure.

S’il était connu de la police, le trentenaire n’avait jamais été incarcéré. Il n’a, en effet, été condamné que pour des faits ayant été traités par le tribunal de police. « Il aurait été surpris une fois dans une rixe mais il ne s’agit apparemment pas d’un voyou », nous a-t-on confié.

La décision du juge d’instruction devrait, en tout cas, rassurer les proches du défunt. Ceux-ci se consacrent désormais à préparer les funérailles de celui qu’ils chérissaient tant.

Funérailles, ce samedi

Son ancien patron, Mehdi Mrakha, invite d’ailleurs ceux qui connaissaient Giorgio à être nombreux à venir lui rendre un dernier hommage. « Il aurait aimé cela », a-t-il souligné.

Les visites au funérarium Willy sont prévues ce jeudi et ce vendredi de 17 à 19h. Les funérailles se tiendront, quant à elles, ce samedi à 10h à l’église Saint-Antoine de Bouvy d’où il était originaire. Le cortège funéraire prendra ensuite la direction du cimetière de Saint-Vaast.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

***** *** *** ******** ******** ** ******* ** ******* ******** **** ******** *** ******* ** ******** ** *** * ** *********** ********* *** ****** ******* ********* ** ******* * ** **** *************** ** ****** ** ******* * ******** ** ****** ********** **** ****** ***********

**** ** ** ***** ** *******

**** ******* ** *********** ***** ******* ********* *********** * ****** ** ******** ***** ** ******* ** ** ******** ***** ***** **** ** *** ** ********* ** ******* ** ****** ** ******* ** **** ********* *********** *************** ** ***** ** ******** **** ***** *** ******** ** *************** ****** ***** ********** **** ******* ********* ** ***** ** *** ********** ****** ** ** ********** **************

********** * ******* **** ** ********* ** **** ******* ** * ***** ***** *** ******** ****** *** ******* ********* ********** ************ ** ** ******* ****** ******** ******** ****** ***** ****** ***************** ** ******* ****** ** ***** ** *********** * ********* ***** ************************* ** * ************ **** **** ** ******** ******** ** ***** ***** ************ *** ****** ** **********

****** ***** ***** ******* *** ** ****** ********** *********** ** ****** ** *********** * ***** *********** *** ** **** *************** ** ****** ** ********

*** ************** ** **********

***** *** ************* ********** *** ***** ** ******* ****** ****** ********* ******** *** ****** ** ** ** ****** *** *************** *** *********** ** *********** *** ** ******** ** ****** ******** ************* ** ******* ****** ********* ******** ** ********** ** ****** ************* ******* ** ***** *** ****** **** ********** **** **********

****** ****** ***** ** ** ******* ** *********** ********* ****** ***** ************ ** ****** ** ****** ***** ********* *** **** *** ***** ***** ***** ******** *** ** ******** ** ******* ********** ****** ***** ******* *** **** **** *** **** **** ** ** ******** *********** *** ****** ************** **** ****** ********

** ********* ** **** *************** ******** ** **** **** ******** *** ******* ** ******** ******* ** ********** ********** ** ********* *** ************ ** ***** ******** ************* *****

************* ** ******

*** ****** ******* ***** ******* ****** ************ **** *** ************* ******* ** ***** ******** ** ***** *** ****** ** ******* ******** ********** ****** ***** ************* ****** **********

*** ******* ** *********** ***** **** ******** ** ***** ** ** ******** ** ** ** **** *** ************ ** ********** ***** ** ****** ** ****** ** *** ** *********** ************* ** ***** ******* ** ****** *********** ** ******** ********** ******* ******* ** ********* ** ********** ** ************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles