En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Dans la nuit du 4 au 5 août 1962, Marilyn Monroe est retrouvée morte par sa gouvernante. Elle n’avait que 36 ans. Soixante ans après, le premier roman de l’autrice belge Aurore Van Opstal, « Les hommes qui ont tué Marilyn », donne un nouvel éclairage sur la vie de la star et revient notamment sur les nombreux viols qu’elle a subis.

« Quand on parle de Marilyn Monroe, on n’évoque jamais les violences sexuelles qu’elle a vécues », nous dit d’emblée la journaliste, 32 ans. « Marilyn n’était pas qu’un sex-symbol. C’est important de la réhabiliter dans sa souffrance extrême et c’était loin d’être une idiote. » Aurore Van Opstal rappelle que « la vie de Marilyn Monroe a été saccagée dès la petite enfance par des prédateurs sexuels ».

Marilyn Monroe tenait donc des carnets intimes. « J’ai pu les lire. J’ai vraiment été marquée par la souffrance extrême de cette femme. Elle appelle souvent au secours, raconte qu’elle souffre, qu’elle veut mourir… Mais Marilyn n’a pas vécu une enfance normale sans traumatisme. Elle a été abandonnée par sa mère. »

En 1933, l’acteur anglais Georges Atkinson, 56 ans, impose un « viol de la bouche » à la petite Norma Jean (vraie identité de la future star), âgée de 7 ans. À partir de ce jour-là, elle a commencé à bégayer et à prendre des douches « de manière anormalement fréquente ». Marilyn a aussi développé une dyslexie à la suite du viol. « Frappée par l’horreur, elle ne s’en est jamais remise. »

Promotion canapé

Les violences sexuelles et physiques vont s’enchaîner. D’après les témoignages de personnes de son entourage, Marilyn est violée par « Doc » Goddard, le mari de sa tutrice, à l’âge de 11 ans, puis par son propre cousin Jack, à l’âge de 13 ans.

En 1947, Marilyn Monroe, 21 ans, est une nouvelle fois abusée sexuellement, cette fois par Joseph Schenck, directeur de la Fox. « Je préfère dire qu’elle s’est donnée à lui », insiste Aurore Van Opstal. « La promotion canapé était monnaie courante à l’époque. Marilyn avait de la sympathie pour Joseph Schenk. Dans ses carnets, elle écrit qu’elle ne sait pas très bien s’il la violée ou pas. Elle s’est laissé faire. »

Drogues et alcool

Le 14 janvier 1954, Marilyn Monroe épouse le joueur de baseball Joe DiMaggio. Il se montre rapidement très jaloux vis-à-vis d’elle et devient même violent. « Son irascibilité contre elle atteint son apogée le soir où il rentre bourré après que sa robe blanche se soit soulevée sous l’effet du vent pour la promotion du film « Sept ans de réflexion ». Il la frappe avec une telle force que Marilyn doit interrompre le tournage pendant quelque temps.

« Il n’a pas apprécié qu’elle se donne au monde. Mais il l’a sortie d’un hôpital psychiatrique, il a organisé ses funérailles… Cet homme est dans le paradoxe. Il aime Norma Jean mais il déteste Marilyn Monroe. »

Marilyn finit par quitter Joe DiMaggio le 5 octobre 1954. « Mais les coups ont engendré chez elle troubles anxieux, dépression, troubles du sommeil, troubles cognitifs, troubles alimentaires, addictions, et d’autres conséquences encore sur sa santé physique – une fatigue chronique. »

Le week-end des 28 et 29 juillet 1962, au Casino du Cal Neva Lodge, Marilyn est victime d’un viol collectif par Frank Sinatra et Sam Giancana (qui a financé secrètement la campagne de John Fitzgerald Kennedy) sous l’effet des drogues et de l’alcool. « Le séjour et cette incroyable scène vécue par Marilyn ont été décrits par Paul D’Amato, dirigeant du Cal Neva en 1960, ami de Sinatra et mafieux notoire, Joe et Ray Langford, membres de l’établissement, Barbara Lieto, veuve du pilote de l’avion de Sinatra, le photographe William Woodfield et Susan Strasberg. »

Frank Sinatra prend également des clichés compromettants de Marilyn, nue, à l’agonie à cause des drogues, complètement désemparée et tétanisée en train de réaliser des actes sexuels forcés. « Ces photos avaient pour but de la faire taire », explique Aurore Van Opstal. « Elle dérangeait par ses convictions politiques et son audace à défendre des gens qu’on qualifiait de communistes. »

Chaque nuit, Marilyn fait des cauchemars, revivant les scènes de viols et les maltraitances qu’elle a subies.

La journée du 4 août 1962, Marilyn sent que son corps n’en peut plus. De 9 h jusqu’à 20h30, elle prend et reprend des barbituriques « pour oublier les monstres qui vivent en elle : le désespoir, le malheur, la souffrance ». « Je pense que c’est un suicide accidentel », nous dit Aurore Van Opstal. « Marilyn a pris le barbiturique de trop et ses angoisses se sont arrêtées pour toujours. »

« Les hommes qui ont tué Marilyn », Aurore Van Opstal, L’esprit du temps, 18 euros. Rencontre et dédicace le 3 septembre de 15h à 17h au Cultura de Châtelineau, rue Trieu Kaisin 1A (près du Cora).

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

**** ** **** ** * ** * ***** ***** ******* ****** *** ********** ***** *** ** ************ **** ********* *** ** **** ******** *** ******* ** ******* ***** ** *********** ***** ****** *** ******* *********** ****** *** *** **** **************** ***** ** ****** ********** *** ** *** ** ** **** ** ******* ********* *** *** ******** ***** ********* * ******

************* ** ***** ** ******* ******* ** *********** ****** *** ********* ********* ********* * **************** **** *** *********** ** ************ ** **** *************** ********** *** ******* *********** ******* ********* ** ** ************ **** ** ********** ******** ** ********** **** ********* *** *************** ****** *** ****** ******** *** ********** *** ** ******* ****** * ***** ********* **** ** ****** ******* *** *** *********** ****************

******* ****** ****** **** *** ******* ******** ************** ** *** ***** ****** ******** ***** ******** *** ** ********** ******** ** ***** ****** **** ******* ******* ** ******** ******* ********* ******** ********* **** ********* **** ******* ***** *** ***** *** ******* ******* **** ************ **** * ***** *********** *** ** **************

** ***** ********** ******* ******* ********* ** **** ****** ** ************ ** ** ************** ** ** ****** ***** **** ****** ********* ** ** ****** ****** ****** ** * **** ** ****** ** ** ********* **** * ********* ** ******** ** ** ******* *** ******* ********** ******** ************ ******************* ******* * ***** *********** *** ******** ** ** ***** ** ***** **************** *** ************ **** ** ****** *** ****** ***************

********* *******

*** ********* ********* ** ********* **** *************** ********** *** ************ ** ********* ** *** ********** ******* *** ******* *** ******************* ******** ** **** ** ** ******** ** ******** ** ** **** **** *** *** ****** ****** ***** ** ******** ** ** ****

** ***** ******* ******* ** **** *** *** ******** **** ******* ************* ***** **** *** ****** ******** ********* ** ** **** ********** ********* **** ********* ******* ******* ** ************ ******* ****** *** ******* ********** ********* ******* ****** ******* ******** ** ************ ******* ***** ** ** ********* **** ****** ******* **** *** ******** **** ****** ********* ** **** *** ***** **** ****** ** ******* ** **** **** ******* ******* **************

******* ** ******

** ** ******* ***** ******* ****** ******* ** ****** ** ******** *** ********* ** ** ****** ********** ***** ****** ********** ******** ** ******* ***** ******** *********** ************* ****** **** ******* *** ******* ** **** *** ** ****** ******* ****** *** ** **** ******* ** **** ********* **** ********* ** **** **** ** ********* ** **** ************ *** ** ******************* ** ** ****** **** *** ***** ***** *** ******* **** *********** ** ******** ******* ******* ******

********** ***** *** ********** ********* ** ***** ** ****** **** ** ***** ****** ****** ******** ************** ** * ********* *** *************** *** ***** *** **** ** ********* ** **** ***** **** **** ** ******** ******* ***************

******* ***** *** ******* *** ******** ** * ******* ***** ************ *** ***** *** ********* **** **** ******** ******** ************ ******** ** ******** ******** ********** ******** ************* *********** ** ********** ************* ****** *** ** ****** ******** *** *** ******* ******************

** ******** *** ** ** ** ******* ***** ** ****** ** *** **** ****** ******* *** ******* ****** **** ********* *** ***** ******* ** *** ******** **** * ******** ************ ** ******** ** **** ********** ******** **** ********* *** ******* ** ** *********** ********** ******* ** ***** ********** ****** ****** *** ******* *** ***** ******** *** **** ********** ********* ** *** **** ** ***** *** ** ******* ** ******* ******** *** ** *** ********* ******* ** ******************* ******* ****** ***** ** ****** ** ********* ** ******** ** *********** ******* ********* ** ***** ******************

***** ******* ***** ********** *** ******** ************** ** ******** **** ** ********** ** ***** *** ******** ************* ************ ** *********** ** ***** ** ********* *** ***** ******* ******** *********** ****** ******* **** *** ** ** ***** ************** ******** ****** *** ******* ************ *********** *** *** *********** ********** ** *** ****** ** ********* *** **** ******* ********** ** ********************

****** ***** ******* **** *** *********** ******** *** ******* ** ***** ** *** ************* ********* * *******

** ******** ** * ***** ***** ******* **** *** *** ***** ****** **** ***** ** * * ********** ****** **** ***** ** ******* *** ************* ************ ******* *** ******** *** ****** ** *********** ** *********** ** ******** ** ******************* ********** ***** *** ******* ** ******* ******************* **** *** ****** *** ******* *************** * **** ** ************ ** **** ** *** ********* ** **** ********** **** *****************

*********** ****** *** *** **** **************** ****** *** ******* ********** ** ****** ** ****** ********* ** ********* ** * ********* ** *** ** *** ** ******* ** ************* *** ***** ****** ** ****** ** ******

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles