En ce momentCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Dès 8 heures ce jeudi matin, les premiers candidats se présentaient devant la porte des éditions du Perron, situés au Centre d’affaires Natalis (CAN), rue Natalis à Liège, juste derrière la Médiacité.

Et au fil des minutes, la file grossissait de plus en plus au point de remonter jusqu’à la rue Gretry et s’étendre sur 150 mètres à 10 heures, moment de l’ouverture des portes.

Tous venaient profiter de l’offre généreuse des éditions du Perron, spécialisée dans les beaux livres sur Liège. Plutôt que de jeter leur stock d’invendus au pilon à leur cessation d’activités, elles préféraient en effet les distribuer aux amateurs liégeois.

« Il nous reste un énorme stock de magnifiques livres neufs sur Liège, avait expliqué à La Meuse le responsable Patrick Bartholomé. Certains à une dizaine d’exemplaires et d’autres à des milliers ! Cela me fait vraiment trop mal au cœur d’aller conduire tous ces beaux livres au pilon. Je propose donc de les donner aux lecteurs de La Meuse et à tous les Liégeois. »

De beaux livres

Message reçu cinq sur cinq donc ce jeudi matin. Plus de 500 Liégeois sont repartis avec ce qu’on appelle communément de « beaux livres richement illustrés », mettant en valeur l’histoire, le patrimoine, l’industrie, l’urbanisme, le tourisme et les arts de la région liégeoise. Il s’agit de livres neufs, parfois même encore sous blister, certains pesant près de deux kilos et valant 40 euros.

« C’est une très belle initiative de donner ces livres plutôt que de les jeter et de mettre ainsi en quelque sorte la culture au pilon », expliquait Karin Barnich qui était venue avec Pierre, son papa âgé de 83 ans. « Ça m’aurait fait mal, j’aurais vraiment été triste », ajoute ce dernier.

Dans la pièce où les éditions du Perron ont entassé les piles des 15 livres à donner, la dizaine d’amateurs admis simultanément à l’intérieur s’affaire à les placer dans leurs sacs. « On ne peut en prendre que deux maximums par livre, explique l’un d’eux, pour éviter les revendeurs. »

Contre le gaspillage

À la sortie, Patrick Bartholomé demande la carte d’identité et encode les livres donnés car il faut justifier ces dons au fisc. « On est débordé, il y a trop de monde », lançait-il avec un grand sourire tout de même.

À quoi d’après lui peut-on attribuer un tel succès ? « Je pense que les gens sont très sensibles au fait que tous ces livres allaient disparaître. Comme tout le monde, on déteste gaspiller. Outre que ce sont des beaux livres sur Liège et que ça tient à cœur aux Liégeois, ce gaspillage sensibilise aussi les gens. »

Deux autres séances de dons devaient encore se dérouler ces vendredi et samedi. Le responsable fera le point cet après-midi. Nous vous tiendrons au courant.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Dès 8 heures ce jeudi matin, les premiers candidats se présentaient devant la porte des éditions du Perron, situés au Centre d’affaires Natalis (CAN), rue Natalis à Liège, juste derrière la Médiacité.

**** ******** ******** ** ********* *********** *** ********* ** ******* ************* **** *** ***** ****** *** ******* ******* *** ** ***** **** ***** ************ ** ***** ** **** ********* *************** ***** ************* ** ***** *** ********** *** ******** **********

********** **** ***** ** ******* ***** ** *********** ****** ***** *** ******* ***** ********* ** ** ***** ** *********** ******* ************ ******** ** *** ******* *************** ** ********** ** *** *************** **** ** **** ******** **** *** ** ***** ********* ******** **** *** ***** ****** ** ****** ** ******* **** ** *** ****** *** ******** ** ** ***** ** ** **** *** ******************

** ***** ******

******* ***** **** *** **** **** ** ***** ****** **** ** *** ********* **** ******** **** ** ******* ******* ************ ** ************* ****** ********* ******************* ******* ** ****** ************* ** *********** ************** ************** ** ******** ** *** **** ** ** ******* *********** ** ******** ** ****** ****** ******* ***** ****** **** ******** ******** ****** ***** ** **** ***** ** ****** ** ******

*************** *** ***** ***** ********** ** ****** *** ****** ******* *** ** *** ***** ** ** ****** ***** ** ******* ***** ** ******* ** ************** ********** ***** ******* *** ****** ***** **** ******* *** **** ***** ** ** **** *********** ********** **** **** ********** ******** ***** *************** ****** ** ********

**** ** ****** *** *** ********* ** ****** *** ******** *** ***** *** ** ****** ** ******* ** ******* ************ ***** ************** ** ************** *********** ** *** ****** **** ***** ***** ********** ** **** ** ******* *** **** ******** *** ****** ******** ****** ******** **** ******* *** *******************

****** ** **********

** ** ******* ******* *********** ******* ** ***** ************* ** ****** *** ****** ******* *** ** **** ********* *** **** ** ***** ********** *** ********** ** * * **** ** ************** *********** **** ** ***** ******* **** ** ******

** **** ********** *** ******* ********* ** *** ************** ********** ***** *** *** **** **** ***** ********* ** **** *** **** *** ****** ******** ************* ***** **** ** ****** ** ******** ********** ***** *** ** **** *** ***** ****** *** ****** ** *** *** ***** ** ***** *** ********** ** ********** *********** ***** *** *************

**** ****** ******** ** **** ******** ****** ** ********* *** ******** ** ******* ** *********** **** ** ***** *** ************ **** **** ********* ** ********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles