En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

C’est la fin d’une terrible histoire qui s’est nouée hier, celle d’Archie, cet ado de 12 ans en état de mort cérébrale dont les parents refusent qu’il soit débranché.

Et on peut dire que ces derniers ont frappé à toutes les portes pour obtenir gain de cause contre l’avis des médecins et de l’hôpital.

L’avant-dernier recours date de ce mercredi avec une requête auprès de la Cour européenne des droits de l’homme pour que le traitement d’Archie soit prolongé. Sans succès.

La maman a fini par accepter de laisser partir Archie mais non sans avoir déposé une ultime requête auprès de la Haute Cour britannique : elle souhaite que son enfant quitte cet hôpital qui les a tant malmenés et qu’il soit transféré dans un hospice pour mourir avec dignité. L’enfant aurait dû être débranché hier vers 11h du matin. On attend à présent la décision du juge concernant ce transfert.

S’adressant à Times Radio quelques heures avant que le système de survie de son fils ne soit désactivé, Mme Dance a déclaré que les proches d’Archie n’avaient pas pu avoir d’intimité à l’hôpital : « Nous ne pouvons même pas avoir la chance d’être dans une chambre ensemble comme une famille, sans infirmière ».

Archie est dans le coma depuis qu’il a été retrouvé inconscient à son domicile de Southend, le 7 avril dernier. L’ado aurait participé au Blackout Challenge (voir ci-dessous). Depuis, il est maintenu en vie grâce à une combinaison d’interventions médicales, y compris la ventilation et des traitements médicamenteux, à l’hôpital de Whitechapel, à l’est de Londres.

Assez rapidement, les parents se sont opposés aux décisions de l’hôpital. Tout d’abord en refusant certains tests qui devaient s’assurer qu’il restait un espoir pour l’enfant. La justice va les contraindre à accepter. Les tests révèlent qu’il n’y a plus aucun espoir pour Archie. L’hôpital informe dès lors les parents que le traitement pour maintenir l’ado en vie va être interrompu.

Les Battersbee vont alors se lancer dans une bataille juridique féroce : Cour d’appel, Cour suprême, Nations Unies et mercredi, Cour européenne des droits de l’homme. Sans succès. La décision des juges sera toujours la même : il faut débrancher Archie.

Auront-ils gain de cause pour son transfert en hospice ? Selon les médecins, l’état d’Archie est trop instable et le déplacer en ambulance dans un autre cadre « accélérerait très probablement la détérioration prématurée que la famille souhaite éviter, même avec un équipement de soins intensifs complet et du personnel pendant le voyage ». Une ordonnance de la Haute Cour rendue en juillet exige par ailleurs que l’ado reste au Royal London Hospital pendant l’arrêt de son traitement.

L’histoire d’Archie a tenu en haleine des millions de personnes à travers la planète. Tout comme l’a fait l’histoire de Maddie McCann, ou celle du petit Julen dont le sauvetage en Espagne a été suivi durant plusieurs jours dans le monde entier.

Pourquoi ces faits divers fascinent-ils autant ? Simplement parce qu’ils possèdent les caractéristiques nécessaires pour qu’un récit devienne emblématique, selon Benoît Grevisse, directeur de l’école de journalisme de Louvain-la-Neuve. Toutes ces histoires ont également en commun le fait qu’elles n’ont pour la plupart pas été résolues. On assiste donc à une « feuilletonisation » qui correspond très bien à la logique médiatique des réseaux sociaux. Enfin, il y a des caractéristiques qui relèvent davantage des personnes elles-mêmes. On parle de médiagénie des personnages.

Un défi mortel

À l’origine de l’hospitalisation d’Archie, un incident lié au Blackout challenge, une variante du jeu du foulard connu des jeunes adolescents depuis des années, consistant en une strangulation volontaire, mais le défi a pris un essor particulier sur TikTok ces derniers mois.

Le Blackout challenge consiste à s’étrangler ou à se faire étrangler devant sa caméra jusqu’à perdre connaissance, ce qui est censé provoquer des sensations fortes. Le défi encourage les utilisateurs à se servir d’une ceinture, d’une chaîne ou de corde. Ce qui n’est évidemment pas précisé dans les vidéos, c’est qu’interrompre volontairement le flux de sang et d’oxygène vers le cerveau peut générer de très lourdes conséquences. Toute activité qui prive le cerveau d’oxygène peut provoquer une destruction des cellules cérébrales, ce qui peut entraîner une perte permanente de la fonction neurologique, un handicap mental à vie, voire la mort.

Selon The Independant, 82 adolescents ou enfants en seraient morts à travers le monde.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

******* ** *** ******* ******** ******** *** ******* ****** ***** ***** *********** *** *** ** ** *** ** ***** ** **** *********** **** *** ******* ******** ******* **** ************

** ** **** **** *** *** ******** *** ******* ** ****** *** ****** **** ******* **** ** ***** ****** ******** *** ********* ** ** *************

***************** ******* **** ** ** ******** **** *** ******** ******* ** ** **** *********** *** ****** ** ********* **** *** ** ********** ********** **** ********** **** ********

** ***** * **** *** ******** ** ******* ****** ****** **** *** **** ***** ******** *** ****** ******** ******* ** ** ***** **** ****************** **** ******** *** *** ****** ****** *** ******** *** *** * **** ********* ** ******* **** *********** **** ** ******* **** ****** **** ********* ********** ****** *** ***** *********** **** **** *** ** ****** ** ****** ** ******** ** ********* ** **** ********** ** **********

************* ** ***** ***** ******** ****** ***** *** ** ******** ** ****** ** *** **** ** **** ************ *** ***** * ********* *** *** ******* ********** *********** *** ** ***** ************* ** ******************* ************ ** ******* ***** *** ***** ** ****** ********* **** *** ******* ******** ***** *** ******** **** ********************

****** *** **** ** **** ****** ******* * ***** ********* *********** ** *** ******** ** ********* ** * ***** ******** ******* ****** ********** ** ******** ********* ***** ************ ******* ** *** ******** ** *** ****** ** *** *********** ***************** *********** * ******* ** *********** ** *** *********** *************** ** ************ ** ************ ** ******* ** ********

***** *********** *** ******* ** **** ******** *** ********** ** ************* **** ********* ** ******** ******** ***** *** ******** *********** ******* ******* ** ****** **** *********** ** ******* ** *** *********** ** ********* *** ***** ********** ******* ***** * **** ***** ****** **** ******* ************ ******* **** **** *** ******* *** ** ********** **** ********* ******* ** *** ** ***** ***********

*** ********** **** ***** ** ****** **** *** ******** ********* ************** **** ********** **** ********* ******* ***** ** ********* **** *********** *** ****** ** ********** **** ******** ** ********* *** ***** **** ******** ** ************ ** **** *********** *******

********** **** ** ***** **** *** ********* ** ************** ***** *** ********** ********* ********** *** **** ******** ** ** ********* ** ********* **** ** ***** ***** ********************** ***** ************ ** *************** ************ *** ** ******* ******** ******** ***** **** ** *********** ** ***** ********* ******* ** ** ********* ******* ** *************** *** ********** ** ** ***** **** ****** ** ******* ***** *** ******** *** ******* ***** ** ***** ****** ******** ******* ********** ** *** ***********

************ ********** * **** ** ******* *** ******** ** ********* ** ******* ** ********* **** ***** ***** **** ************ ** ****** ******* ** ***** ** ***** ***** **** ** ********* ** ******* * ***** ***** ****** ********* ***** **** ** ***** *******

******** *** ***** ****** ************* ************* ********** ***** ******** ********** *** ***************** ************ **** ******* ****** ******** ************** ***** ******* ********* ********* ** ********** ** *********** ** ***************** ****** *** ********* *** ********** ** ****** ** **** ********** ******* **** ** ******* *** ***** ********** ** ******* **** ** *** ********************************* *** ********** ***** **** ** ** ******* *********** *** ******** ******** ****** ** * * *** ***************** *** ********* ********* *** ********* ************* ** ***** ** ************ *** ************

** ***** ******

** *********** ** ******************* *********** ** ******** **** ** ******** ********** *** ******** ** *** ** ******* ***** *** ****** *********** ****** *** ******** ********** ** *** ************* *********** **** ** ***** * **** ** ***** *********** *** ****** *** ******** *****

** ******** ********* ******** ** ************** ** ** ** ***** ********** ****** ** ******* ********** ****** ************* ** *** *** ****** ********* *** ********** ******* ** ***** ********* *** ************ ** ** ****** ******* ********* ******* ******* ** ** ****** ** *** ******* *********** *** ********* **** *** ******** ******* **************** ************** ** **** ** **** ** ************ **** ** ******* **** ********* ** ***** ******* ************** ***** ********* *** ***** ** ******* ************ **** ********* *** *********** *** ******** ************* ** *** **** ********** *** ***** ********** ** ** ******** ************* ** ******** ****** ** **** ***** ** *****

***** *** ************ ** *********** ** ******* ** ******** ***** ** ******* ** ******

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles