En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Depuis ce jeudi, l’église du Saint-Sépulcre est désormais totalement désaffectée par un arrêté officiel de la Région wallonne, qui désacralise officiellement le lieu. Pour la Ville de Nivelles, cette décision du ministre des Pouvoirs locaux Christophe Collignon est une excellente nouvelle, tant le dossier traînait en longueur et ne trouvait d’issue favorable.

L’arrêté était attendu en terres aclotes : même si la désacralisation était évoquée depuis plusieurs années, il fallait une décision comme celle-ci pour accélérer le processus et la mise en vente du site. Depuis sa fermeture en juillet 2019, le bâtiment est toujours inaccessible et recouvert de barrière empêchant l’accès. Il faut dire que les nombreux problèmes repérés à l’époque par le bourgmestre Pierre Huart et la zone de secours n’ont pas permis une possible réouverture.

Outre des problèmes au niveau du plancher, la toiture présentait également un risque au niveau d’une possible chute de pierres. Les normes incendie et d’électricité n’étaient pas non plus respectées, et une récente estimation du coût des travaux de mise en conformité atteindrait environ deux millions d’euros. Étant donné le poids financier des travaux à réaliser, le Cardinal De Kesel, Archevêque de Malines Bruxelles, a initié en mai 2021 le processus canonique de désaffectation et donc de désacralisation de l’église. Mais la somme est jugée trop importante pour la Fabrique d’église et la Ville, qui ne souhaitent pas consacrer un tel budget dans ce chantier.

« Nouvelle étape »

« Cet arrêté constitue pour la Ville, comme pour la Fabrique, une nouvelle étape dans ce dossier qui va nous permettre d’avancer et de lancer la vente de cet édifice. Comme souhaité, des conditions figurent dans le futur acte de vente tant par rapport à la destination future du bâtiment (pas d’activités inconvenantes) que concernant l’aspect visuel du bien (conservation de l’esthétique globale actuelle) », explique l’échevin des Cultes et des Finances Germain Dalne dans un communiqué.

Le dossier de l’église Saint-Sépulcre va donc enfin pouvoir avancer, et ainsi donner un second souffle à ce bâtiment encore fort ancré dans le cœur des Nivellois. Si à l’heure actuelle, il est trop tôt pour se prononcer sur un potentiel repreneur, la Ville a déjà émis son souhait d’être présente lors des différentes étapes du processus de vente.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

****** ** ****** *********** ** *************** *** ********** ********** ************* *** ** ******** ******** ** ** ******* ********* *** ************ ************** ** ***** **** ** ***** ** ********* ***** ********* ** ******** *** ******** ****** ********** ********* *** *** ********** ********* **** ** ******* ********* ** ******** ** ** ******** ********* **********

************ ****** ******* ** ****** ************** ***** ** ** **************** ****** ********* ****** ********* ******** ** ******* *** ********* ***** ******** **** *********** ** ********* ** ** **** ** ***** ** ***** ****** ** ********* ** ******* ***** ** ********* *** ******** ************ ** ********* ** ********* ********** *********** ** **** **** *** *** ******** ********** ********* ** *********** *** ** *********** ****** ***** ** ** **** ** ******* ******* *** ****** *** ******** *************

***** *** ********** ** ****** ** ********* ** ******* *********** ********** ** ****** ** ****** ******* ******** ***** ** ******** *** ****** ******** ** ***************** ************ *** *** **** ************ ** *** ******** ********** ** ***** *** ******* ** **** ** *********** *********** ******* **** ******** ********** ****** ****** ** ***** ********* *** ******* ** ********** ** ******** ** ****** *********** ** ******* ********** * ******* ** *** **** ** ********* ********* ** *************** ** **** ** **************** ** ************ **** ** ***** *** ****** **** ********** **** ** ******** *********** ** ** ****** *** ** ********** *** ********* ** *** ****** **** ** *********

**************** **************

*********** ******** ********* **** ** ****** ***** **** ** ********* *** ******** ****** **** ** ******* *** ** **** ********* *********** ** ** ****** ** ***** ** *** ********* ***** ********** *** ********** ******** **** ** ***** **** ** ***** **** *** ******* ** ** *********** ****** ** ********* **** ************** ************** *** ********** ********** ****** ** **** ************* ** *************** ******* ****************** ******** ************ *** ****** ** *** ******** ******* ***** **** ** ************

** ******* ** *********** *************** ** **** ***** ******* ******** ** ***** ****** ** ****** ******* ** ** ********* ****** **** ****** **** ** ***** *** ********** ** ** ********* ********* ** *** **** **** **** ** ********* *** ** ********* ********** ** ***** * ****** ***** *** ******* ********* ********* **** *** ************ ******* ** ********* ** ******

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles