En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Après avoir défait une équipe de P2 lors du premier tour de la Coupe de Belgique, le FCB Sprimont monte d’un cran – en termes purement hiérarchiques en tout cas – et reçoit cette fois Mariakerke (P1 flandrienne) dans une rencontre qui doit lui permettre de continuer à grandir en cette période dite de préparation.

Bien qu’ils ne se focalisent pas sur cette compétition qui ne leur offre rien de très intéressant, si ce n’est l’avantage de les soustraire à l’ennui des amicaux, les Carriers auraient bien tort de ne pas se montrer généreux dans l’effort et la discipline puisque le programme leur a réservé un choc de prestige contre Thes Sport Tessenderlo (N1) en cas de qualification. « Nous en avons un peu discuté tous ensemble ce jeudi, c’est clair qu’il faut nourrir l’ambition d’accueillir les Anversois », note David Hernandez. « C’est toujours bien d’affronter un tel adversaire. L’occasion serait belle de se montrer et de se jauger. »

Intensité

Toujours en phase de rodage, avec un noyau qui a subi cet été un lifting complet, de la tête aux pieds, le matricule 260 demeure focalisé sur la reprise du championnat de D3B ACFF, mais doit chasser au plus vite les incertitudes concernant sa capacité à enchaîner les performances. La mise en bouche face à Louwel, le week-end dernier, a donné des raisons de croire en un avenir favorable, mais pour s’inscrire dans la durée et échapper au statut d’intermittent du spectacle, le club sprimontois va encore devoir bosser.

« Il faut tout reconstruire », confirme le flanc offensif. « Ce qui signifie que nous avons besoin de temps. Au début, je dois reconnaître que j’avais quelques appréhensions. Maintenant, même si nous n’avons pas autant d’expérience que d’autres écuries, je me dis que notre jeunesse peut être un avantage, à condition de mettre de l’intensité dans notre jeu. Quand les automatismes seront présents et que nous aurons appris à bien nous connaître, je pense que notre collectif pourra faire très mal. »

Efficacité

Arrivé en provenance du RSC Tilff (P2B), après avoir connu des expériences chez les jeunes au Standard et à Seraing, David Hernandez s’est ainsi montré fort entreprenant sur les deux ailes et affiché des qualités de (futur) leader technique. Un rôle qui lui convient et qu’il désire assumer en toute humilité : « Je dois être capable de créer, de déborder et de centrer. En bottant les phases arrêtées, il faut aussi que je sois décisif à ce niveau. »

Le numéro trente-trois jaune et bleu attend énormément des vingt derniers jours de préparation et entend (re)trouver le bon rythme et des repères assez solides pour laisser libre cours à son foot. « Je me sens bien et le fait d’enchaîner les séances d’entraînement et les matches va, je l’espère, m’aider à être vite dans le bon tempo », termine-t-il. « Ce qui est encourageant, c’est que nous nous sommes créé de nombreuses occasions face à Louwel. Il faut poursuivre sur cette voie et faire preuve de plus d’efficacité à la finition. »

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

****** ***** ******* *** ******* ** ** **** ** ******* **** ** ** ***** ** ********* ** *** ******** ***** ****** **** *** ** ****** ******** ************** ** **** *** *** ** ******* ***** **** ********** *** ************ **** *** ********* *** **** *** ********* ** ********* ** ******* ** ***** ******** **** ** *************

Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles