En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Majeed Ashimeru (24 ans) ou les montagnes russes émotionnelles. Figure clé d’Anderlecht en début d’année, il quitta la finale de la Coupe de Belgique en pleurs le 18 avril, trahi par une rechute de sa blessure à la cheville. Encore en Ligue des champions avec Salzbourg il y a deux saisons à peine, il resta toute la soirée sur le banc, jeudi en Estonie, lors du troisième tour préliminaire de la Conférence League. Buteur contre Ostende pour la première journée de championnat il y a deux semaines, le Ghanéen dut céder sa place pour raison tactique au Cercle samedi dernier, à la suite de l’exclusion de Ishaq. Magic Majeed, qui espère retrouver très vite l’alchimie, profitera-t-il de la tournante mise en place par Felice Mazzù en ce début de saison pour rebondir, dès dimanche, contre Seraing ? Le nº18 anderlechtois sait que seul un mental d’acier lui permettra de remonter la pente et de retrouver toutes ses sensations. Aussi attachant qu’hyper-sensible, il y a beaucoup travaillé ces derniers mois.

Majeed Ashimeru, votre blessure appartient-elle définitivement au passé ?

Depuis mon retour de vacances, je me sens pleinement rassuré. Je dois encore retrouver le rythme, mais plus rien ne me freine.

Vous aviez clairement pris trop de risques pour jouer, à tout prix, la finale de la coupe de Belgique en avril dernier…

A ce moment-là, je voulais aider l’équipe dans une phase décisive de la saison. Il y avait la finale et puis les Playoffs qui arrivaient. Risque ou pas, j’estimais que je ne pouvais pas faire autrement. C’était mon choix et, après avoir parlé avec le coach et les docteurs, tout semblait en ordre. Malheureusement, ça a mal tourné.

Cette Coupe, vous en rêviez ?

Avec tous ces fans et ce soleil magnifique, ce 18 avril, j’avais trop envie de jouer. Surtout que le RSCA n’avait plus gagné un trophée depuis cinq ans. Cette défaite, conjuguée à ma rechute, ce fut l’un des pires moments de ma vie. Je suis tellement émotif que j’en ai pleuré en sortant du terrain. Je me sentais trop mal de ne pas pouvoir aider le club et les supporters.

Un nouveau coach, un nouveau système, de nouveaux joueurs, de nouveaux départs et, pour vous, le besoin de retrouver le rythme et les repères : il y a une nouvelle fois beaucoup à reconstruire au parc Astrid cet été…

Je ne me tracasse pas avec ça. Les automatismes vont arriver et, à titre personnel, je veux juste être meilleur que la saison passée.

Comment avez-vous vécu le départ de Vincent Kompany et l’arrivée de Felice Mazzù ?

Cela m’a surpris. J’étais à la maison et, subitement, un membre de ma famille m’annonce qu’on a un nouvel entraineur. Je tombais des nues et j’ai dû checker sur Instagram pour le croire. Mais, dès l’instant où j’ai vu qu’il s’agissait de Felice Mazzù, je me suis dis ‘Oh un très bon coach, qui a performé avec l’Union et qui nous a battus quatre fois’. Dès que je suis revenu au club cet été, nos discussions ont été bonnes avec Mazzù, dans une atmosphère très relax. Je suis convaincu que nous allons faire mieux que la saison passée.

Quelles sont les principales différences entre les deux coaches ?

Comme le système, l’approche est fort différente. Mais ça m’est égal qu’on joue en 4-2-2-2 ou en 3-5-2. Le collectif reste la priorité. Chaque coach a sa manière de travailler et c’est à nous à nous adapter.

Vous n’avez pas toujours été aussi bien dans votre peau au Sporting…

Lors de mes six premiers mois à Bruxelles, lorsque j’étais prêté par RB Salzbourg, j’avais effectivement des problèmes, je me sentais un peu seul. J’avais besoin de temps libre avec ma famille pour me sentir totalement libéré mais c’était compliqué. Aujourd’hui, ça va beaucoup mieux. Vous n’avez pas encore vu le vrai Ashimeru. Lorsque je regarde des images d’il y a un an, ici à mes débuts, ce n’était pas moi. Le meilleur Majeed arrive seulement.

Les vacances au Ghana vous ont regonflé pour quelques mois ?

Cela m’a fait énormément de bien. Je suis un petit garçon à sa maman. Je l’aime tellement, on s’appelle tous les jours. Au début, me retrouver aussi loin d’elle fut très dur et c’est parfois encore difficile aujourd’hui. Mais je me sens bien mentalement, maintenant. Je sais que je dois passer par là, car je fais le métier que j’aime.

Christian Kouamé fut très important pour vous la saison passée…

Il me manque énormément. Il habitait à cinq minutes de chez moi et nous étions tout le temps ensemble. Nous restons en contact. Je lui ai déjà dit qu’il n’avait pas le choix : il doit revenir. C’est sa maison ici, les fans l’aiment. Et puis, je suis là ! Anderlecht lui manque aussi, on n’arrête pas d’en parler ensemble. S’il revient, ce sera une grande fête.

Quels sont vos autres potes dans le vestiaire ?

Je m’entends bien aussi avec Amuzu (NDLR : le gaucher risque aussi de lui manquer bientôt) vu nos origines ghanéenne. Nous sommes les DJ du vestiaire, avec une nette préférence pour les musiques africaines. Mais personne ne peut remplacer Christian Kouamé. Avec lui, c’était vraiment spécial. Sa femme cuisinait aussi très bien. Maintenant, je dois me faire à manger.

Quoi qu’il en soit, vous êtes plus heureux à Bruxelles qu’à Salzbourg…

Bruxelles est l’un des meilleurs endroits où j’ai vécu jusqu’ici. Bruxelles, c’est un mélange des cultures permanent alors qu’à Salzbourg, c’est uniforme. Ici en Belgique, je rencontre plein de personnes différentes et je trouve de la nourriture venue d’Afrique. Je n’habite pas loin de Matongé.

Que ce soit sur le terrain ou en dehors, ceux qui vous côtoient assurent que vous avez beaucoup grandi ces derniers mois…

Je suis en effet plus mature aujourd’hui qu’il y a un an. Sur le terrain, je sais davantage faire la part des choses, sans courir dans tous les sens. Mais c’est surtout mental. Désormais, je suis toujours positif. Cela dit, j’aime toujours autant le fun et faire des blagues. On n’est pas obligé de faire la fête après chaque match mais, quand même, il est important que le corps puisse se détendre et évacuer le stress.

Sur Instagram, on vous voit porter une chemise « Heart of Lion », avec un grand portrait mi-Ashimeru, mi-lion. Quelle en est la signification ?

Un ami de Bruxelles estimait que je méritais une petite chemise personnalisée. Je trouvais qu’un lion était une bonne idée. J’ai grandi dans un environnement qui n’était pas facile. Or, le lion étant le roi de la jungle, j’aimais ce symbole. Dès que je retourne au Ghana, on m’accueille comme un roi. Mais je ne suis pas le roi du monde, je suis seulement le roi à la maison.

Il n’y avait pas de raison de faire la fête jeudi soir en Estonie, mais vous avez quand même assuré l’essentiel avec ce 0-2 au match aller. Les barrages face aux Young Boys vous tendent déjà les bras…

L’Europe est l’un de nos grands objectifs. Atteindre les poules de la Conférence League serait magnifique pour le club. On a connu une grande déception l’an passé contre Vitesse mais, cette fois, on sent qu’on est prêts. Franchir les barrages nous donnerait une confiance incroyable pour toute la saison.

Avez-vous des nouvelles de Vincent Kompany ?

Je lui ai envoyé un message lorsqu’il a quitté Anderlecht et il m’a répondu. Je n’ai vraiment pas vu son départ arriver. Des rumeurs concernant mon soi-disant transfert à Burnley ? J’ai aussi entendu ça mais ce n’était pas vraiment sérieux. J’ai d’ailleurs dû moi-même rassurer mon père lorsqu’il m’a appelé après qu’on ami lui ait annoncé mon départ pour l’Angleterre.

La langue n’y serait pas un souci puisque vous êtes devenu polyglotte au fil de vos aventures de footballeur. Où avez-vous appris à parler le français ?

Un peu au Ghana mais aussi à Salzbourg où il y avait beaucoup de francophones qui ne parlaient pas l’anglais. J’ai aussi progressé depuis que je suis à Bruxelles. Ma famille pourra s’en rendre compte lorsqu’elle viendra en Belgique, fin août-début septembre. Je suis impatient.

On imagine votre famille très fière de vous…

Oui, même si au Ghana, personne ne veut vous voir jouer au football car c’est perçu comme une activité pour tous ceux qui ne vont pas à l’école. C’était l’avis de mon papa, qui était professeur et qui détestait me voir préférer le ballon aux cahiers. Ma maman devait toujours me défendre. Il n’empêche que tout le monde est fou de foot là-bas. La famille m’a montré des vidéos après mon but contre Ostende. C’était incroyable, ils mettaient tout sens dessus dessous. Que ce soient les victoires et ou les défaites, ils vivent ça très intensément.

Même votre papa se laisse aller, désormais…

Oui, maintenant il est fier. Il l’est d’autant plus que « Ashimeru », c’est son prénom. En me voyant jouer avec son prénom sur le maillot, il est devenu encore plus fan que ma maman. Il se promène dans le village et veut que tout le monde sache que je suis son fils.

Vous pourriez devenir encore plus célèbre via la Coupe du monde en novembre prochain…

Ce n’est que dans trois mois. Je serais égoïste si j’y pensais déjà maintenant. Essayons d’abord d’atteindre nos objectifs avec Anderlecht et le reste viendra naturellement. Dans quelques mois, seulement, je pourrai rêver de franchir la phase de groupes.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

****** ******** *** **** ** *** ********* ****** *************** ****** **** ************** ** ****** *********** ** ****** ** ****** ** ** ***** ** ******** ** ****** ** ** ****** ***** *** *** ******* ** ** ******** ** ** ********* ****** ** ***** *** ********* **** ********* ** * * **** ******* ** ****** ** ***** ***** ** ******* *** ** ***** ***** ** ******** **** ** ********** **** ************* ** ** *********** ******* ****** ****** ******* **** ** ********* ******** ** *********** ** * * **** ********* ** ******** *** ****** ** ***** **** ****** ******** ** ****** ****** ******** ** ** ***** ** ************* ** ****** ***** ******* *** ******* ********* ***** **** ************* ************** ** ** ********* **** ** ***** *** ****** ****** ** ** ****** ** ****** **** ********* **** ********* ****** ************** ** ***** ************* **** *** **** ** ****** ********* *** ********* ** ******** ** ***** ** ** ********* ****** *** *********** ***** ********* ******************** ** * * ******** ********** *** ******** *****

****** ********* ***** ******** *************** *************** ** *************

****** *** ****** ** ********* ** ** **** ********** ********* ** **** ****** ********* ** ******* **** **** **** ** ** *******

**** ***** ********** **** **** ** ******* **** ****** ** **** ***** ** ****** ** ** ***** ** ******** ** ***** **********

* ** *********** ** ******* ***** *********** **** *** ***** ********* ** ** ******* ** * ***** ** ****** ** **** *** ******** *** *********** ****** ** **** ************ *** ** ** ******* *** ***** ********** ********** *** ***** *** ****** ***** ****** **** ** ***** ** *** ********* **** ******** ** ****** **************** *** * *** ********

***** ****** **** ** **************

**** **** *** **** ** ** ****** *********** ** ** ****** ********* **** ***** ** ****** ******* *** ** **** ********* **** ****** ** ******** ****** **** **** ***** ********* ********** ** ** ******** ** *** ****** *** ***** ******* ** ** **** ** **** ********* ******* *** ****** ** ******* ** ******* ** ******** ** ** ******* **** *** ** ** *** ******* ***** ** **** ** *** ***********

** ******* ****** ** ******* ********* ** ******** ******** ** ******** ******** *** **** ***** ** ****** ** ********* ** ****** ** *** *************** ** * * *** ******** **** ******** ** ************ ** **** ****** *** ********

** ** ** ******** *** **** **** *** ************ **** ******* *** ** ***** ********** ** **** ***** ***** ******** *** ** ****** ********

******* ********* ***** ** ******* ** ******* ******* ** ************ ** ****** *************

**** ***** ******** ********** ** ** ****** *** *********** ** ****** ** ** ******* *********** ******* * ** ****** *********** ** ******* *** **** ** ****** *** ******* *** ********* **** ** ******* ***** **** *********** *** ****** ** ******* ************ ** ****** ******* ** ** **** *** ***** ** ***** *** ****** *** * ********* **** ********* ** *** **** * ****** ****** ******** **** *** ** **** ****** ** **** *** ****** *** *********** *** ***** ****** **** ******* **** *** *********** ***** ****** ** **** ********* *** **** ****** ***** ***** *** ** ****** ********

******* **** *** *********** ************ ***** *** **** **************

***** ** ********* ************ *** **** ************ **** *** ******* ***** ******* **** ** ******* ** ** ****** ** ********* ***** ** ********** ****** ***** * ** ******** ** ********** ** ******* ** **** ** **** ********

**** ******** *** ******** ***** ***** **** **** ***** **** ** ***********

**** ** *** *** ******** **** ** ********** ******* ********** ******* *** ** ********** ********* ************* *** *********** ** ** ******* ** *** ***** ********* ****** ** ***** ***** **** ** ******* **** ** ****** ********** ******** **** ********** *********** ************** *** ** ******** ****** **** ******** *** ****** ** ** **** ********* ******* ** ******* *** ****** ****** * * ** *** *** ** *** ******** ** ********** *** **** ** ******** ****** ****** **********

*** ******** ** ***** **** *** ********* **** ******** ***********

**** ***** **** ************ ** ***** ** **** ** ***** ******* ** ** ****** ** ******** ********** ** *********** **** *** ****** ** ******* ** ********* ***** **** ******** *** ***** *** ** ******* ******* ****** ********* ************** **** ** ** **** **** ************ *********** ** **** *** ** **** ****** *** **** *** ** **** ** ******* *** *********

********* ******* *** ***** ********* **** **** ** ****** **********

** ** ****** ************* ** ******** ** **** ******* ** **** *** ** **** ******* **** ** ***** ********* **** ******* ** ******** ** *** ** ****** *** ******* ********* *** ** ************ ** **** ******** ******* ** ****** **** *** **** *********** ** ***** ** **** ********** ********** *** ****** ****** ** *********** *** ****** ****** ********* ****** ******** ** **** *** ****** ******

***** **** *** ****** ***** **** ** ****************

** *********** **** ***** **** ***** ************ ** ******* ****** ***** ** *** ******* ********* ** *** ******** *********** **** ****** *** ** ** ********** **** *** ***** ************ **** *** ******** *********** **** ******** ** **** ********* ********* ******** **** **** ********** ******** ********* ** ***** ********* ***** ***** ***** *********** ** **** ** ***** ** *******

**** ******* ** ***** **** ***** **** ******* ** ********* ******* ************

********* *** ****** *** ********* ******** *** ****** ***** ************ ********** ******* ** ******** *** ******** ********* ***** ******* ********** ******* ********* *** ** ********* ** ********* ***** ** ********* ************ ** ** ****** ** ** ********** ***** ************ ** ********** *** **** ** *********

*** ** **** *** ** ******* ** ** ******* **** *** **** ********* ******** *** **** **** ******** ****** *** ******** *******

** **** ** ***** **** ****** ************* ******* * * ** *** *** ** ******** ** **** ********* ***** ** **** *** ******* **** ****** **** **** *** ***** **** ******* ******* ******* *********** ** **** ******** ******** **** **** ******** ******** ****** ** *** ** ***** *** ******** ** ******* *** ******* ** ***** ** ***** ****** ****** ***** ***** ***** ****** ** *** ********* *** ** ***** ****** ** ********* ** ******** ** *******

*** ********** ** **** **** ****** *** ******* ************* ** ************* **** ** ***** ******** ************ ******** ****** ** *** ** ********************

** *** ** ********* ******** *** ** ********* *** ****** ******* *************** ** ******** ******* **** ****** *** ***** ****** ****** ****** **** ** ************* *** ********** *** ******* *** ** **** ****** ** *** ** ** ******* ********** ** ******** **** *** ** ******** ** ****** ** ************* ***** ** **** **** ** ** **** *** ** *** ** ****** ** **** ********* ** *** ** ** *******

** ***** ***** *** ** ****** ** ***** ** ***** ***** **** ** ******** **** **** **** ***** ***** ******* ************* **** ** *** ** ***** ****** *** ******** **** *** ***** **** **** ******* ****** *** *******

********** *** ****** ** *** ****** ********** ********* *** ****** ** ** *********** ****** ****** ********** **** ** ***** ** * ***** *** ****** ********** ****** ****** ****** ******* ***** ***** ***** ** **** ******* *** ******* ******** *** ******** **** ********* *** ********* ********** **** ***** ** *******

********* *** ********* ** ******* **************

** *** ** ******* ** ******* *********** * ******* ********** ** ** ***** ********* ** ****** ******** *** ** *** ******* ******** *** ******* ********** *** ********** ********* ** ************** ****** ***** ******* *** **** ** ********** *** ******** ********* ****** ************ *** ********* ******** *** ***** *********** ***** ******* ****** ******* *** *** *** ******** *** ******* **** ***************

** ****** ***** ****** *** ** ***** ******* **** ***** ****** ********** ** *** ** *** ********* ** ************ *** ********* ****** ** ****** ** ****************

** *** ** ***** **** ***** ** ********* *** ** * ***** ******** ** ************ *** ** ********* *** ************ ****** ***** ********** ****** *** ** **** ** ********** ** ******* ****** ****** ****** ****** ************* ******* ** ********* *** ************ ********** ** **** **********

** ******* ***** ******* ***** ****** ** *******

**** ***** ** ** ****** ******** ** **** **** **** ***** ** ******** *** ******* ****** ***** *** ********* **** **** **** *** ** **** *** ** *********** ********** ******** ** *** ***** *** ****** ********** ** *** ********** ** **** ********** ** ****** *** ******** ** ***** ****** ******** ** ********** ** ************ *** **** ** ***** *** *** ** **** ******** ** ******* ***** ******* *** ******* ****** *** *** ****** ******** ********** *********** *** ********* **** **** ****** ******** *** ** ****** *** ********* ** ** *** ********** *** ****** *** ***** *************

***** ***** **** ** ****** ****** *************

**** ********** ** *** ***** ** ******* ********** **** *** ************************* ******* *** ******** ** ** ****** ***** **** *** ******* *** ** ******** ** *** ****** ****** **** *** *** ** ****** ** ** ******** **** ** ******* ** **** *** **** ** ***** ***** *** ** **** *** *****

**** ******** ******* ****** **** ********* *** ** ***** ** ***** ** ******** ***********

** ******* *** **** ***** ***** ** ****** ********* ** ***** ******* ****** *********** ******** ********* ************* *** ********* **** ********** ** ** ***** ******* ************** **** ******** ***** ********** ** ******* ****** ** ******** ** ***** ** ********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles