En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Les pompiers sont intervenus dans la nuit de vendredi à samedi, rue d’Enghien à Mons, juste derrière la Grand’Place. Un terrible incendie était en cours dans un bâtiment inoccupé. « Heureusement, personne n’a été blessé », confie Patricia, sa propriétaire. L’édifice a toutefois subi de très gros dégâts. « Il n’y a plus de toiture. Il reste la façade et les quatre murs. » Propriétaire du bien depuis 20 ans, Patricia espère pouvoir conserver la façade.

Incendie criminel

D’après les premiers éléments de l’enquête, la thèse de l’incendie criminel est privilégiée. Des suspects doivent être identifiés. Li Liyu, le patron du restaurant Sushi House situé juste à côté, a remis les images de sa caméra de surveillance à la police. Des images qui ont été prises dans la nuit de vendredi à samedi. Quasiment donc au même moment que l’incendie rue d’Enghien.

La vidéo est impressionnante. On y voit deux jeunes hommes entrer dans un local de l’établissement et mettre le feu à un gros rouleau de papier. Fort heureusement, la pièce est sécurisée. Le papier a pris feu mais ça s’est arrêté là. Ce sont donc peut-être les deux mêmes individus qui ont mis feu au bâtiment rue d’Enghien.

Quand l’incendie s’est déclaré dans l’immeuble voisin, il y avait une coupure d’électricité, se souvient Li. Le restaurateur n’a pas pu regarder directement les images de sa caméra de surveillance. Le lendemain, Li les a visionnées et a constaté que deux individus avaient pénétré dans son établissement, et qu’ils pourraient très bien avoir causé l’incendie dans le bâtiment de la rue d’Enghien.

Et pour cause : le local de stockage du restaurant asiatique communique avec l’immeuble, par l’intermédiaire d’un couloir d’une vingtaine de mètres. Li n’aurait jamais pensé qu’il s’agisse d’un incendie criminel. La piste selon laquelle le feu a démarré à cause de la cabine à haute tension, a même été évoquée. Mais après avoir consulté les images de sa caméra, il n’y a plus de place au doute d’après Li. « À différents endroits, le feu a pris. Dans la chambre froide, il y avait même du papier brûlé, et c’était impossible (à moins qu’une personne intervienne, NDRL). » Le rouleau de papier est en effet déroulé sur toute sa longueur. Les jeunes y ont mis le feu à plusieurs endroits…

Déjà rouvert

Le sushi bar a déjà pu rouvrir ce samedi. Le local de stockage et la chambre froide du restaurant n’ont subi aucun dégât. La marchandise n’a pas non plus été impactée. « Du plastique a pris feu sur la table inox, mais tout s’est éteint très vite », ajoute Li. En revanche, il a perdu ses deux conteneurs à poubelles dans les flammes…

Une cabine à haute tension a également été touchée dans l’incendie. Les pompiers ont contacté les services d’Ores, qui sont intervenus. La cabine à haute tension a subi des dégâts sous l’effet de la chaleur, mais aussi à cause de l’intervention des pompiers. De l’eau s’est infiltrée jusqu’à la cabine. Avant d’effectuer les réparations, l’intérieur de la cabine a dû être séché… Aujourd’hui, la cabine est à nouveau opérationnelle. Mais l’immeuble touché n’a plus d’électricité.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

*** ******** **** ********** **** ** **** ** ******** ** ******* *** *********** ** ***** ***** ********* ** ************** ** ******** ******** ****** ** ***** **** ** ********* ********** ********************* ******** ***** ***** **************** ****** ********* ** ************** ************ * ********* **** ** ***** **** ********* ********** ***** * **** ** ******** ** ***** ** ******* ** *** ****** ************* ************* ** **** ****** ** **** ******** ******* ******* ********* ** ********

******** ********

********** *** ******** ********** ** ************* ** ****** ** ************ ******** *** ************** *** ******** ******* ***** ************ ** ***** ** ****** ** ********** ***** ***** ****** ***** ** ******* * ***** *** ****** ** ** ******* ** ************ ** ** ******* *** ****** *** *** ***** ****** **** ** **** ** ******** ** ******* ********* **** ** ***** ****** *** ************ *** ************

** ****** *** **************** ** * **** **** ****** ****** ****** **** ** ***** ** ****************** ** ****** ** *** ** ** **** ******* ** ******* **** ************* ** ****** *** ************ ** ****** * **** *** **** *** ******* ******** **** ** **** **** ********** *** **** ****** ********* *** *** *** *** ** ********* *** ************

Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles