306 nouveaux logements en Brabant wallon

Le logement reste une préoccupation majeure en Brabant wallon. Avec des maisons au prix deux fois plus élevé que dans le Hainaut, beaucoup des habitants de la jeune province se voient obliger de déménager s’ils veulent acquérir un bien immobilier. C’est là qu’interviennent les pouvoirs publics. En Wallonie, le projet, appelé « ancrage communal 2014-2016 » espère répondre à ce besoin. Il a été lancé en juillet 2013 à destination des communes et des sociétés de logement social. Pour le plan allant de 2014 à 2016, 254 acteurs ont répondu à cet appel et 242 avaient un dossier complet. Ils se répartiront donc les 4.354 logements prévus en trois ans (1.800 en 2014, 1.400 en 2015, la même chose en 2016). Pour cette année 2014, c’est un budget de 81 millions qui a été approuvé jeudi au gouvernement wallon. Les deux années suivantes, 67 millions sont chaque fois prévus, quelle que soit la future majorité régionale. Mais dans cette large enveloppe, dans quelles communes Brabançonnes wallonnes les projets seront-ils les plus significatifs ? Braine-l’Alleud bénéficiera de quatre projets, dont trois pour lesquels le CPAS sera l’opérateur. Le projet le plus important est situé à la rue du Vignoble. 1.326.000 euros permettront la construction de 18 logements. Genappe connaîtra sept projets sur son territoire. Pour quatre d’entre-eux, l’Agence Immobilière Sociale est opérateur. 45 nouveaux logements verront le jour. Ils ne seront pas construits, mais repris par l’AIS.

En commentant son projet, le Ministre Nollet a également précisé, « par rapport à du logement classique, il y a quelques expériences originales », en faisant référence au Community Land Trust, dont Ottignies-Louvain-la-Neuve se fait l’un des meilleurs représentants dans ce plan (voir ci-contre). Wavre arrive également dans le peloton de tête des communes où les projets seront les plus importants. 1.690.000 euros ont été dégagés pour permettre à une nouvelle construction de 20 logements de voir le jour à la Plaine des Boucliers. En ce qui concerne les autres communes, ce projet permettra de construction trois logements à Waterloo, six à Tubize, un à Rebecq, un à Nivelles, huit à Ittre, 15 à Grez-Doiceau, trois à Court-Saint-Etienne et dix à Braine-le-Château.

renaud de harlez