En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

En effet, en lieu et place des pierres bleues présentes à cet endroit, on retrouve désormais toute une plaque de tarmac. Nombreuses sont les personnes qui ont alors dénoncé l’aspect inesthétique de cette réalisation au pied du Beffroi.

Pour Marie-Christine Marghem, c’est la goutte de trop. « Très honnêtement, cela ne m’a pas étonné dans un premier temps », nous explique-t-elle. « C’est toujours la même chose à Tournai, on fait n’importe quoi. On continue donc sur cette lancée ». La cheffe de groupe MR au conseil communal ne remet pas en question le travail effectué par les ouvriers communaux. « Le travail est propre et bien effectué, on ne peut pas dire le contraire. Mais il est hors de question que des réparations de ce type-là se généralisent sur la Grand’Place ! ».

Notre interlocutrice ne comprend pas non plus la raison du passage piéton dessiné à cet endroit. « Il n’a aucun sens puisque la Grand’Place est conçue comme un environnement de circulation partagé, un peu comme à la rue de Courtrai. Il n’y a donc pas lieu d’aggraver le côté inesthétique de cette réparation provisoire, dont j’ai peur de la voir devenir définitive ! ».

Les travaux ont donc été réalisés afin de résoudre un problème de renfoncement de la route, causé par le charroi important. « Il faut remonter à la conception de la Grand’Place, qui date de la fin des années 90 pour comprendre l’origine du problème », ajoute MCM. « Elle est issue d’un accord impossible entre ceux qui voulaient rendre la place tout à fait piétonne et ceux qui voulaient y maintenir une circulation. Au final, les travaux n’ont pas été réalisés pour une circulation intense sur cet axe. Le fond de la voirie n’est pas suffisamment solide ! On peut d’ailleurs même le constater aux endroits où il n’y a pas de passage automobile puisqu’on y retrouve également de nombreuses dégradations qui ne sont pas toujours réparées. Il y a là une difficulté de conception ! ».

Les avantages du pavé

Pour Marie-Christine Marghem, la Ville de Tournai fait aujourd’hui face aux conséquences d’un manque de clairvoyance. « C’est un constat ! Toutes les villes historiques sont confrontées à des problèmes identiques et elles, contrairement à la Ville de Tournai, prévoient des budgets pour reprendre les voiries afin qu’elles se maintiennent dans de bonnes conditions dans le temps. Cela suppose évidemment que la voirie initiale ait été bien conçue ».

La députée fédérale prend ainsi pour exemple une ville comme Gand, déjà citée par le bourgmestre Paul-Olivier Delannois. « Il faut se doter comme cette ville d’une équipe d’intervention communale qui pourra réaliser ce genre de petits entretiens qui pourra intervenir directement lorsque des pavés se déchaussent par exemple ». L’occasion de rebondir sur le sensible dossier de la rue Saint-Martin. « Je déplore dans ce cas que l’on ne fasse plus confiance aux pavés et qu’on n’essaie pas de trouver une solution qui correspond aux caractéristiques culturelles de la Ville. Le béton désactivé est une solution post-communiste des années 70 qui n’est pas durable parce que ce n’est pas une matière directement naturelle comme le pavé. Ce dernier présente de nombreux avantages, il emmagasine mieux la chaleur que le béton par exemple, c’est d’actualité ! Il est aussi plus durable : 30 ans pour la pierre contre 20 ans pour le béton. Il faut évidemment de l’entretien ».

Le fonctionnaire-délégué a dernièrement demandé des informations complémentaires concernant le permis de la rue Saint-Martin. Pour Marie-Christine Marghem, c’est le moment d’envisager des solutions qui existent ailleurs. « Contrairement à ce que l’autorité communale pense, il y a beaucoup de Tournaisiens qui sont dans un état d’incompréhension et de colère quant au retrait des pavés. Comme la situation n’est pas définitivement réglée, il faut en parler sérieusement. Le pouvoir communal doit montrer qu’il peut être ouvert à des techniques qu’il ne connaît pas ».

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ****** ** **** ** ***** *** ******* ****** ********** ** *** ******** ** ******** ********** ***** *** ****** ** ******* ********** **** *** ********* *** *** ***** ********* ********** ************* ** ***** ************ ** **** ** ********

**** *************** ******** ******* ** ****** ** ***** ************* ************* **** ** ***** *** ******** **** ** ******* ************** **** **************** *************** ******** ** ***** ***** ** ******** ** **** *********** ***** ** ******** **** *** ***** **************** ** ****** ** ****** ** ** ******* ******** ** ***** *** ** ******** ** ******* ********* *** *** ******** ********** ********** ******* *** ****** ** **** ********** ** ** **** *** **** ** ********** **** ** *** **** ** ******** *** *** ************ ** ** ******** ** ************** *** ** *****************************

***** ************** ** ******** *** *** **** ** ****** ** ******* ******* ******** ** *** ******** ********** ***** ***** **** ******* ** ************* *** ******* ***** ** ************* ** *********** ********* ** *** ***** ** ** *** ** ********* ** ***** * **** *** **** ************ ** ****** ************* ** ***** *********** *********** **** ****** **** ** ** **** ******* ***************************

*** ******* *** **** ***** ********** **** ** ********* ** ********* ** ************ ** ** ****** ****** *** ** ******* ********** ********** **** ******** ** ** ********** ** ** ************** *** **** ** ** *** *** ******* ** **** ********** *********** ** ****************** ****** **** ************ *** ***** ****** ****** ********** ***** **** *** ********* ****** ** ***** **** ** **** ********* ** **** *** ********* * ********* *** ************ ** ****** *** ******* ******* *** ***** ********** **** *** *********** ******* *** *** **** ** **** ** ** ****** ******* *** ************ ************* ** **** ************ ***** ** ********* *** ******** *** ** ***** * *** ** ******* ********** *********** * ******** ********** ** ********** ************* *** ** **** *** ******** *********** ** * * *** *** *********** ** **************************

*** ********* ** *****

**** *************** ******** ** ***** ** ******* **** ************* **** *** ************* ****** ****** ** ************* *************** ** ************** ****** *** ****** *********** **** ************ ** *** ********** ********** ** ****** ************* ** ** ***** ** ******** ********** *** ******* **** ********* *** ******* **** ********** ** ************ **** ** ****** ********** **** ** ****** **** ******* *********** *** ** ****** ******** *** ***** **** ****************

** ********* ********** ***** ***** **** ******* *** ***** ***** ***** ****** ****** *** ** *********** ************ ********** ********** **** ** ***** ***** ***** ***** ******* ******* **************** ********* *** ****** ********* ** ***** ** ****** ********** *** ****** ********** *********** ******* *** ****** ** ************ *** **************** ************ ** ******** *** ** ******** ******* ** ** *** ************* ********** ******** **** ** *** *** ****** ** ***** **** ********* *** ****** ** ******* ********** *** ** ******* *** ******** *** ********** *** ***************** *********** ** ** ****** ** ****** *********** *** *** ******** *************** *** ******* ** *** ******* *** ******* ***** *** ** ******* *** *** ******** *********** ********* ***** ** ****** ** ******* ********* ** ******** ********** ** ********** ***** ** ******* *** ** ****** *** ******** ******* ********************* ** *** ***** **** ************** ** *** **** ** ****** ****** ** *** **** ** ******* ** **** *********** ** **********************

** ************************ * ************* ******** *** ************ **************** ********** ** ****** ** ** *** ************* **** *************** ******** ******* ** ****** ************* *** ********* *** ******** ********* ********************* ** ** *** ************* ********* ****** ** * * ******** ** ************ *** **** **** ** ***** ******************** ** ** ******* ***** ** ******* *** ******* ***** ** ********* ******* *** *************** ********* ** **** ** ****** ************** ** ******* ******** **** ******* ******* **** ***** ****** ** *** ********** ******* ** ******** ************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles