En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil

Mouscron: la bibliothèque se lance dans le prêt de liseuses

La bibliothèque de Mouscron est toujours bien dans son temps. Elle le prouve encore une fois en mettant en prêt quinze liseuses. La bibliothèque de La Louvière en dispose déjà, mais en Wallonie picarde, c’est une première. La liseuse n’est pas encore très répandue en Belgique, par contre les Anglais en raffolent : en vacances, ce n’est plus un livre qu’ils emmènent, mais leur liseuse.

Mais qu’est-ce qu’une liseuse exactement ? C’est une petite tablette créée spécialement pour la lecture, avec un écran en noir et blanc. « Les liseuses sont auto-éclairées, ce qui permet de lire partout, même au soleil, ce qui est presque impossible avec une tablette », explique Emeline Noppe, responsable de la section adulte de la bibliothèque de Mouscron. « Le but de la bibliothèque, c’est de s’ouvrir au numérique et de montrer ce qu’on peut faire avec une liseuse et en quoi cela peut-être pratique. »

Pour le moment, lorsque les lecteurs empruntent une liseuse, ils téléchargent eux-mêmes leurs livres, sur le site de la Fnac par exemple, « via leur ordinateur, ensuite ils les mettent sur la liseuse avec un câble. On aura bientôt notre propre plate-forme à la bibliothèque avec des livres que les lecteurs pourront emprunter. » Les grands classiques sont libres de droit et donc gratuits. Les romans contemporains sont par contre payants, une quinzaine d’euros en général (contre une bonne vingtaine d’euros pour un livre papier). Il y a de plus en plus de choix dans les livres numériques, toutes les nouveautés sont sur les plates-formes de téléchargements. « L’avantage de la liseuse, c’est qu’elle permet de ne pas devoir emporter une grande quantité de livres dans sa valise si on est un gros lecteur. » La liseuse est plus légère et prend moins de place dans la valise. Mais encore faut-il bien vouloir lâcher le papier… « Certains de nos lecteurs se disent intéressés. Mais nous n’avons pas encore eu d’emprunt. Je crois que cela va démarrer lors des grandes vacances », précise la responsable de la section adulte.

La bibliothèque fait actuellement la « pub » des liseuses, pour montrer à ses lecteurs qu’elle en possède et qu’elles peuvent être empruntées. Un petit questionnaire est également prévu à l’attention des lecteurs de la bibliothèque, « pour qu’ils nous donnent leur avis sur le prêt de ces liseuses, s’ils sont intéressés ou non et pourquoi, si les conditions de prêt leur conviennent », explique Emeline Noppe.

Le prêt d’une liseuse se fait sur un mois, renouvelable une fois. Cela coûte 10 euros pour un mois. Les liseuses sont accessibles uniquement pour les lecteurs à partir de 16 ans. Entre 16 et 18 ans, il faut un accord parental.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo