Derya Alic, candidate PS à Bruxelles, ne portera plus le voile sur son affiche: le parti aurait fait pression

Pour le moment, son visage est très très peu présent sur les devantures des commerces des quartiers populaires bruxellois. Peut-être pour ne pas trop perturber l’électorat qui risque de se demander pourquoi ce changement. Lequel ? Derya Alic, numéro 28 sur la liste PS à la Région, ne portera pas de voile islamique sur son affiche de campagne. Ses cheveux ne seront pas couverts, comme l’atteste la photo figurant sur le site officiel du parti. Pourtant, la conseillère communale à Schaerbeek le portait sur ses affiches lors du scrutin communal de 2006 ainsi que celui de 2012. Même si celle qui l’arbore fièrement en privé et dans ses activités publiques, prend toujours soin de l’ôter lors des séances du conseil communal, comme cela lui a été suggéré à l’époque par Laurette Onkelinx, cheffe de file des socialistes dans la cité des Anes.

Qu’est-ce qui explique donc cette nouvelle présentation de la part de la fondatrice de l’ASBL Turkish Lady, située à Saint-Josse ? Pour un socialiste bruxellois, « ce sont des conditions très claires qui sont posées par le parti à la candidate », souffle-t-il. « Quant à cette différence entre l’affiche des communales et celles pour les régionales, c’est certainement dû au fait que les enjeux sont différents et que l’exposition est aujourd’hui plus grande ». Un peu comme pour Mahinur Ozdemir, première élue voilée du Parlement bruxellois. En 2006, celle-ci était élue à Schaerbeek sans le moindre battage. En 2009, lors de son élection rue du Lombard, tous les spots étaient braqués sur elle.

Pour Rudi Vervoort, tête de liste PS à la Région, il n’y a pas eu de consigne. C’est un « choix de la part de Derya Alic. Histoire de ne pas créer de confusion entre l’exercice de son mandat et son orientation personnelle » et religieuse. Du côté de la Fédération bruxelloise du PS présidée par Laurette Onkelinx, on répète aussi qu’il « s’agit d’un choix personnel, conforme au fait qu’elle ne porte pas le voile quand elle siège » à Schaerbeek. « Et donc, elle ne voyait pas pourquoi le porter sur l’affiche ». Évident ? Pas nécessairement quand on sait que Farida Tahar, conseillère communale voilée à Molenbeek, licenciée en sciences sociales n’a pas été reprise sur les listes PS car, en cas d’élection, elle n’entendait pas s’installer sans l’hémicycle sans son voile.

Nous avons tenté de contacter Derya Alic à plusieurs reprises. En vain.