René Soroge, l’homme qui a abattu Ludovic Louis, écope de 4 ans de prison

Le 1er avril 2012 à Wellin, René Soroge avait abattu Ludovic Louis à l’aide d’une carabine. La victime était amie avec Maxime Hubaille, le fils de la compagne du prévenu.

La nuit des faits vers 4h du matin, Ludovic Louis et Maxime Hubaille se seraient rendus chez la mère de ce dernier au retour d’un bal, dans l’intention d’y forcer la porte afin d’aller chercher de l’argent. Maxime Hubaille avait déjà tenté l’opération plus tôt dans la soirée, éveillant les suspicions de sa mère, qui avait alors averti la police.

Selon la chronologie des faits, René Soroge est descendu, armé d’une carabine, et a tiré un coup de feu à l’extérieur, alors que les deux jeunes gens s’y trouvaient. Le prévenu a toujours affirmé avoir tiré «pour faire peur». Touché par balle, Ludovic Louis n’a pas survécu.

D’abord inculpé pour meurtre, René Soroge avait finalement été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Neufchâteau après que les faits ont été requalifiés en coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Le substitut Étienne Donnay avait réclamé 44 mois d’emprisonnement, dont la moitié avec sursis. L’avocat de la défense Me Patrick Davreux avait plaidé l’homicide involontaire.