Laurent Louis serait financé par... l’Iran: la police va procéder aux vérifications nécessaires

Le très controversé député fédéral Laurent Louis va devoir rendre des comptes à la justice. Cette fois, on dénonce carrément la provenance de fonds qui lui ont permis de financer son parti. Des fonds qui proviendraient d’organisations terroristes basées en Iran!

Tout démarre, et cela nous est confirmé de sources judiciaires, d’une plainte lancée en octobre par le trésorier de l’ASBL Dissidences européennes, association présidée par Laurent Louis. Le jeune homme, défendu par Maître Vandesmal, spécialiste en litiges électoraux, se plaint de ne pas être convié aux assemblées générales de l’association. Il s’inquiète dès lors des agissements de Laurent Louis en son absence. Très vite, il se demande où file l’argent de l’association. Plainte est déposée à Charleroi pour faux et usage de faux ainsi que détournement de fonds. Une enquête judiciaire est en cours concernant ce premier volet.

L’homme de l’ombre

Un second dossier vient de s’ajouter. Une information selon laquelle Laurent Louis aurait bénéficié de moyens financiers issus d’activités terroristes. Ici aussi, la police va procéder aux vérifications nécessaires. On reproche au député fédéral Laurent Louis d’avoir bénéficier de sommes d’argent importantes d’un certain A.L., lui-même en lien étroit avec des groupements basés en Iran. AL. est un ami proche de Laurent Louis.

Une information à découvrir dans nos éditions de ce samedi