En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Une solution pour réduire sa facture, c’est rénover son logement. Ce qui est mis en place pour aider les citoyens est-il suffisant ?

Le ministre Henry n’a pas rien fait, il faut le reconnaître. Il a déposé une stratégie de rénovation logement. Mais la stratégie est assez creuse et il n’y a surtout pas de nouveaux outils qui sont développés. Il dit qu’il faut booster la rénovation. Mais là ou le bât blesse, c’est au niveau des leviers qu’il met sur la table.

Les primes et les prêts à taux zéro ça ne pousse pas les gens à rénover ?

Tout ça, c’est très bien pour les gens qui ont la capacité d’emprunter. Les prêts à taux zéro, c’est intéressant pour les gens qui n’ont pas de problème à payer leurs factures d’énergie. Mais pour les autres, ça risque de leur coûter plus que ce qu’ils vont avoir comme retour. Parce que le gain sur la facture d’énergie, il va être mangé par le remboursement de l’emprunt. C’est le cas des personnes qui ont des revenus très faibles ou des personnes âgées qui se demandent quel est l’intérêt d’aller investir dans leur maison pour 20 ans, puisqu’elles n’en verront jamais le retour concret.

Vous êtes donc allés voir ce qui se faisait chez nos voisins ?

En France, ils ont lancé une nouvelle formule qui nous semble avoir un intérêt certain. C’est celle du « prêt avance rénovation ». Nous voulons mettre en place un mécanisme similaire en Wallonie et avons déposé un décret en ce sens qui sera discuté dans quinze jours au Parlement.

En quoi ça consiste ?

Avec ce prêt, le bénéficiaire ne rembourse pas immédiatement le capital. Imaginons que vous ayez 50.000 € de travaux à faire. Eh bien, un organisme privé ou public va vous prêter l’argent, mais vous ne devrez rembourser que l’intérêt. Le capital, lui, ne sera remboursé qu’au moment où le bien va être revendu ou lors de la succession. C’est possible. Les Français le font !

Le capital, lui, ne bougera pas ?

Non. Et il est aussi possible de le rembourser anticipativement.

Quelles garanties ont les banques ?

Il y aura une garantie qui sera activée auprès de la région ou la région remboursera le prêteur. Mais après, elle va se retourner sur le prix de vente du bien. Et si le bien a déjà été vendu, elle obtiendra une garantie sur la revente du bien ultérieurement.

Est-on sûr que les banques sont prêtes à jouer le jeu ?

En tout cas, en France, il y a déjà trois banques qui offrent ce type de produit. Ici, vous créez des règles du jeu et il y a une garantie de l’État. Et la banque, elle va se rémunérer sur un taux d’intérêt évidemment. Mais nous pensons qu’il ne faut pas laisser aux banques privées le soin d’offrir des produits correspondant à cette perspective-là. Il faut aussi que le secteur public le fasse.

Comment ?

Il y a de l’argent qui dort sur toute une série de fonds, notamment le fonds Kyoto. On propose que, pour les publics les plus précaires, ce soient les outils qui sont la Société wallonne du Crédit social ou le Fond du logement des familles nombreuses qui puissent être le prêteur. C’est de l’argent qui est prêté et qui un jour reviendra dans les caisses publiques. Donc il n’y a pas de dépenses directes pour la région.

Cela creusera néanmoins la dette ?

Ça va impacter effectivement la dette de la Wallonie. Mais avec un remboursement. On crée une créance dans le chef de la région.

Ne faudrait-il pas prévoir une période limite, pour éviter d’attendre 40 ans qu’une vente ait lieu ?

Si vous faites un prêt très jeune, à un moment donné, vous aurez intérêt à rembourser une partie du capital. Pourquoi ? Parce que vous continuez à payer les intérêts.

Cela serait valable pour tous les travaux de rénovation énergétique ?

Il faut que ce soit le plus simple possible. Il faut que ce soit un investissement pour des travaux de réduction d’énergie. C’est tout.

Et c’est accessible à tout le monde ?

Oui. Et c’est un outil complémentaire qui vient étoffer les systèmes des primes et de prêts à taux zéro.

Si ça booste les rénovations, l’offre arrivera-elle à suivre la demande ?

Le volet complémentaire à tout ça, c’est la formation professionnelle. On demande que le gouvernement s’engage dans une vraie stratégie de redéploiement des offres, qu’on fasse de la promotion ! On veut donner un signal aux jeunes que c’est une vraie formation future, que ce soit dans le qualifiant, dans la formation complémentaire ou dans les études supérieures.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

*** ******** **** ******** ** ******** ******* ******** *** ********* ** *** *** *** ** ***** **** ***** *** ******** ****** ****************

** ******** ***** ***** *** **** ***** ** **** ** ************* ** * ******** *** ********** ** *********** ********* **** ** ********** *** ***** ****** ** ** ***** * ******* *** ** ******** ****** *** **** ************* ** *** ******* **** ******* ** ************ **** *** ** ** **** ******* ******* ** ****** *** ******* ******* *** *** ** ******

*** ****** ** *** ****** ** **** ***** *** ** ****** *** *** **** ** ***************

**** **** ******* ***** **** **** *** **** *** *** ** ********* ************** *** ****** ** **** ****** ******* ************ **** *** **** *** ******* *** ** ********* ** ***** ***** ******** ************* **** **** *** ******* *** ****** ** **** ******* **** *** ** ******** **** ***** ***** ******* ***** *** ** **** *** ** ******* ************* ** ** ***** ****** *** ** ************* ** ************ ******* ** *** *** ********* *** *** *** ******* ***** ******* ** *** ********* ******* *** ** ********* **** *** ************* ********* ******** **** **** ****** **** ** **** ************** ****** ******* ****** ** ****** ********

**** ***** **** ****** **** ** *** ** ******* **** *** **************

** ******* *** *** ****** *** ******** ******* *** **** ****** ***** ** ********* ******** ******* ***** ** ************* ****** ******************** **** ******* ****** ** ***** ** ********** ********* ** ******** ** ***** ******** ** ******* ** ** **** *** **** ******** **** ****** ***** ** **********

** **** *** ***************

**** ** ****** ** ************** ** ********* *** ************** ** ******** ********* *** **** **** ****** *** ** ******* ** ****** ** ***** ** ********* ****** ** ****** ** **** ******* *********** **** **** ** ****** ********** *** ************** ** ******** **** ** **** ********** ******* ****** *** ** **** ** ***** ******* ** **** ** ** *********** ******* ********* *** ********* ** ***********

** ******** **** ** ******* **********

**** ** ** *** ***** ******** ** ** ********** *****************

******* ********* *** *** **************

** * **** *** ******** *** **** ******** ******* ** ** ******* ** ** ******* *********** ** ********* **** ******* **** ** ** ********* *** ** **** ** ***** ** ***** ** ** ** **** * ****** ***** ****** **** ********* *** ******** *** ** ******* ** **** ****************

****** **** *** *** ******* **** ******* ** ***** ** **********

** **** **** ** ******* ** * * ****** ***** ******* *** ******* ** **** ** ******** **** **** ****** *** ******* ** *** ** ** * * *** ******** ** ********** ** ** ******* **** ** ** *********** *** ** **** ************* ************ **** **** ******* ******* ** **** *** ******* *** ******* ******** ** **** ********** *** ******** ************* ** ***** **************** ** **** ***** *** ** ******* ****** ** ******

**************

** * * ** ********** *** **** *** ***** *** ****** ** ****** ********* ** ***** ****** ** ******* **** **** *** ******* *** **** *********** ** ****** *** ****** *** **** ** ********* ******** ** ******* ****** ** ** **** ** ******** *** ******** ********** *** ******** ***** ** ********* ******* ** ********** *** *** ******* ** *** ** **** ********* **** *** ******* ********** **** ** ***** * *** ** ********* ******** **** ** ********

**** ******** ********** ** ************

*** ** ******** ************* ** ***** ** ** ********* **** **** ** ************** ** ***** *** ******** **** ** **** ** ** ********

** *********** *** ******** *** ******** ******* **** ******* ************ ** *** ******** ***** *** ***********

** **** ****** ** ***** ***** ****** ** ** ****** ******* **** ***** ********* ** ********** *** ****** ** ******** *************** ***** *** **** ********* ** ***** *** ***********

**** ****** ******* **** **** *** ******* ** *********** ********************

** **** *** ** **** ** **** ****** ********* ** **** *** ** **** ** ************** **** *** ******* ** ********** ************* ******* *****

** ******* ********** ** **** ** ************

**** ** ******* ** ***** *************** *** ***** ******** *** ********* *** ****** ** ** ****** ** **** ******

** *** ****** *** ************* ********* ************* ** ****** ** **************

** ***** *************** ** **** **** ******* ** ********* **************** ** ******* *** ** ************ ********** **** *** ***** ********** ** ************** *** ******* ******* ***** ** ** **************** ** **** ****** ** ****** *** ****** *** ******* *** ***** ********* ******* *** ** **** **** ** *********** **** ** ********* *************** ** **** *** ******* *************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles