En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Si le débat autour du plafonnement des prix du gaz et de l’électricité fait son chemin en Belgique et en Europe, le PTB veut que le débat ne s’arrête pas là. Neuf députés fédéraux, dont Raoul Hedebouw le président, ont déposé une proposition de loi qui vise cette fois à fixer un prix maximum de vente pour une série de produits alimentaires considérés comme de première nécessité. Les magasins et commerçants ne pourraient dès lors plus vendre ces produits à des prix supérieurs au prix maximum fixé par l’État.

« L’attention actuelle porte beaucoup sur l’énergie mais quand on voit l’inflation sur les denrées alimentaires, on doit aussi réagir et ne pas rester les bras croisés. Le Premier ministre Alexander De Croo, pourtant très libéral, a lui-même dit que le marché était « hystérique », en parlant de la hausse des prix de l’énergie. On partage sa vision et c’est la même chose pour les biens alimentaires. Plafonner les prix à la consommation n’est pas une nouveauté : la Belgique l’a déjà fait notamment à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, pour éviter les profiteurs. La crise actuelle est une conséquence de la guerre en Ukraine, qui ne nous touche pas directement mais qui impacte par contre tout le système. On pourrait donc appliquer le même modèle qu’en 1945 », explique Marco Van Hees, député PTB et dépositaire de la proposition.

En Belgique, le prix du pain notamment a été plafonné à la fin de la guerre. Et jusqu’en 2004, à la libéralisation, c’était le ministre fédéral de l’Économie qui fixait le prix maximum pour le carré blanc de 800g et qui autorisait (ou pas) les augmentations dans le secteur. En 2003, ce carré blanc était à 1,64 euro par exemple…

Mais comment fonctionnerait cette loi proposée par le PTB ? Une fois son adoption par la Chambre, le ministre des Affaires économiques, Pierre-Yves Dermagne (PS), déposerait un arrêté royal à chaque fois qu’un produit doit être ajouté ou retiré de cette liste de prix « plafonnés ». Cet arrêté serait alors soumis à la signature du Roi pour être mis en œuvre.

Quels produits seraient concernés dans un premier temps ? « On pense aux pâtes, à la farine, au pain, au riz, à la semoule », explique Marco Van Hees. « Le prix des spaghettis a augmenté de 30 % en un an, celui des pommes de terre de 9,6 %… Mais la liste n’est pas exhaustive. En fait, on pourrait y inclure tout produit qui connaît une hausse démesurée de son prix de vente et qui est considéré comme essentiel aux ménages. On ne peut pas tolérer que 600.000 personnes aient recours à l’aide alimentaire en Belgique ».

La mesure ne serait, selon le PTB, pas pénalisante pour les PME et les commerçants. La proposition prévoit en effet une compensation progressive « aux entreprises ayant un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros » qui vendent des denrées alimentaires. En clair : on taxerait les plus gros acteurs du marché, qui ont un chiffre d’affaires de plus de 50 millions, qu’on redistribuerait aux plus petits acteurs de manière proportionnelle. « Il n’est pas question que le petit boulanger par exemple vende son pain à perte », souligne Marco Van Hees. « Comme pour l’énergie, il faut aller chercher l’argent où il est. C’est-à-dire dans les surprofits des géants de l’agroalimentaire, qui ont fait des bénéfices records pendant la crise sanitaire, pour financer cette mesure ». Et quand on lui dit qu’il ne va pas se faire des amis chez Colruyt, Delhaize ou Albert Heijn. « Ils ont encore de la marge. Jef Colruyt est la 16e fortune belge ».

Carburants, loyers…

Ce n’est pas la première fois que le PTB demande un plafonnement de certains produits. On pense à l’énergie bien sûr, mais aussi aux carburants pour lesquels le parti réclame un prix maximal de 1,40 euro le litre. « Les loyers aussi devraient faire l’objet d’un plafonnement, car cela pèse très fort dans le budget des ménages vu l’inflation actuelle. Les médicaments ont des prix plafonnés également ».

La proposition a-t-elle des chances de passer ? Rien n’est moins sûr évidemment car déposée par l’opposition. Mais elle sera en tout cas discutée en Commission des Affaires économiques prochainement.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ** ****** ****** ** ************ *** **** ** *** ** ** ***************** **** *** ****** ** ******** ** ** ******* ** *** **** *** ** ****** ** *********** *** **** **** ********* *********** **** ***** ******** ** *********** *** ******** *** *********** ** *** *** **** ***** **** ** ***** ** **** ******* ** ***** **** *** ****** ** ******** ************ ************ ***** ** ********* ************ *** ******** ** ************ ** ********** **** **** **** ****** *** ******** ** *** **** *********** ** **** ******* ***** *** **********

********************* ******** ***** ******** *** ************ **** ***** ** **** ************* *** *** ******** ************* ** **** ***** ******* ** ** *** ****** *** **** ********* ** ******* ******** ********* ** ***** ******** ***** ********* * ********* *** *** ** ******* ****** **************************** ** ******* ** ** ****** *** **** ** ************* ** ******* ** ****** ** ******* ** ***** ***** **** *** ***** ************* ********* *** **** ** ** ************ ******* *** *** ***************** ** ******** ***** ****** **** ********* ** ** ****** ** ** ******* ****** ********* **** ******* *** *********** ** ***** ******** *** *** ************ ** ** ****** ** ******** *** ** **** ****** *** *********** **** *** ******* *** ****** **** ** ********* ** ******** **** ********* ** ***** ******* ******* ************* ******** ***** *** ***** ******** *** ** ************ ** ** ************

** ********* ** **** ** **** ********* * ***** ********* ** ** *** ** ** ******* ** ********** ***** ** ** **************** ********** ** ******** ********* ** ************* *** ****** ** **** ******* **** ** ****** ***** ** **** ** *** ********** *** **** *** ************* **** ** ******** ** ***** ** ****** ***** ****** ** **** **** *** **********

**** ******* ************** ***** *** ********* *** ** ********** *** **** *** ******** *** ** ******** ** ******** *** ******** ************* *********** ******** ***** *********** ** ******** ***** ** ****** **** ******* ******* **** ***** ******* ** ******* ** ***** ***** ** **** *************************** *** ******** ****** ***** ****** ** ** ********* ** *** **** ***** *** ** *******

***** ******** ******** ********** **** ** ******* ************ ********** ***** *** ******* ** ** ******* ** ***** ** **** ** ** **************** ******** ***** *** ***** ********** **** *** ********** * ********* ** ********* ** ** *** ***** *** ****** ** ***** ** ************* **** ** ***** ******* *** *********** ** ***** ** ******** * ******* **** ******* *** ******** *** ****** *********** ** *** **** ** ***** ** *** *** *********** ***** ********* *** ********* ** ** **** *** ******** *** ******* ********* ***** ******* ** ******** *********** ** *****************

** ****** ** ******* ***** ** **** *** ************ **** *** *** ** *** ************* ** *********** ******** ** ***** *** ************ *********** *********** *********** ***** ** ******* ************ ********** ** ** ******** ***************** *** ******* *** ******** ************* ** ************ ** ******** *** **** **** ******* ** ******** *** *** ** ******* ************ ** **** ** ** ********* ******* *************** *** **** ****** ******* ** ******** **************** ********** ******* *** ******** *** ** ***** ********* *** ******* ***** *** **** ** ************** ******** ***** *** ***** ************* **** ************* ** **** ***** ******** ********** *** ** **** *************** **** *** ********** *** ******* ** ******************** *** *** **** *** *********** ******* ******* ** ***** ********** **** ******** ***** *************** ** ***** ** *** *** ******* ** ** *** ** ***** *** **** **** ******** ******** ** ****** ****** *********** *** ****** ** ** ****** *** ******* *** ** *** ******* **************

*********** *********

** ******* *** ** ********* **** *** ** *** ******* ** ************ ** ******** ********* ** ***** ** ************ **** ***** **** ***** *** ********** **** ******** ** ***** ******** ** **** ******* ** **** **** ** ****** *********** ****** ***** ********* ***** ********* ****** ************* *** **** ***** ***** **** **** ** ****** *** ******** ** ************* ********* *** ************ *** *** **** ********** *******************

** *********** ******** *** ******* ** ************* **** ******* ***** **** *********** *** ********* *** *************** **** **** **** ** **** *** ********* ** ********** *** ******** ************ **************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles