En ce momentChangements ce 1r décembreDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

Coronavirus en Belgique: un congé de vaccination accordé aux travailleurs?

Dans la campagne de vaccination contre le coronavirus, une partie des citoyens ont reçu une invitation à la vaccination d’automne.

Pour celles et ceux qui souhaitent se faire vacciner et afin que cela puisse se faire le plus rapidement et facilement possible, Ecolo-Groen demande au Ministre Dermagne de mettre en place un congé de vaccination, comme lors des campagnes précédentes, pour l’ensemble des travailleurs.

Pour faciliter les précédentes campagnes de vaccination, les travailleurs qui souhaitaient se faire vacciner avaient, en effet, droit à un petit chômage pendant leurs heures de travail, aussi appelé congé de vaccination. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas pour l’ensemble des travailleurs, mais seulement pour les fonctionnaires, grâce à l’initiative de la Ministre Petra De Sutter. Quant au secteur privé, Pierre-Yves Dermagne a demandé l’avis du Conseil National du Travail (CNT) mais les employeurs sont actuellement opposés à la réintroduction du congé de vaccination.

Un refus que regrette Ecolo-Groen : « Face au coronavirus, nous devons lutter ensemble et le vaccin est un des moyens pour ce faire. Les employeurs eux-mêmes ont intérêt à ce que la campagne d’automne soit un succès. Supprimer le congé de vaccination ne fera que rendre la vaccination moins accessible », expliquent Cécile Cornet et Kristof Calvo. Ecolo-Groen souligne également qu’il faut apporter une réponse rapide à cette question : « La campagne d’automne bat déjà son plein, c’est maintenant que la décision d’octroyer un congé de circonstance aux travailleurs doit être prise. Après, il sera trop tard ».

En effet, sans ce congé de vaccination, il est moins aisé pour certains travailleurs d’aller se faire vacciner. Surtout pour celles et ceux qui n’ont aucune flexbilité dans leurs horaires de travail. Ils doivent dès lors programmer leur séance de vaccination en dehors des heures de travail et ces mêmes créneaux sont très vite réservés dans les centres de vaccination. « Il s’agit là d’une possibilité que l’on doit aussi donner aux travailleurs du secteur privé, de la même manière que pour les fonctionnaires », conclut Cécile Cornet.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale