En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil

Permis de détention d’un animal en Wallonie: la phase d’adaptation prend fin

La phase d’adaptation du permis de détention d’un animal en Wallonie, entré en vigueur le 1er juillet dernier, prendra fin le 1er octobre, moyennant quelques assouplissements, a indiqué lundi la ministre en charge du Bien-être animal, Céline Tellier.

Depuis le 1er juillet, un permis de détention est demandé à toute personne souhaitant acquérir ou adopter un animal de compagnie en Wallonie. Objectifs : lutter contre la maltraitance envers les animaux et éviter les achats compulsifs qui aboutissent trop souvent à des abandons.

de videos

Selon la ministre Écolo, la phase d’adaptation a permis de définir une série d’adaptations pragmatiques sur base des retours des différents acteurs concernés (refuges, commerçants aquariophiles, vétérinaires…).

Ainsi, à partir du 1er octobre, la durée de validité du permis sera d’un an pour les espèces dont la nature ou les modalités de détention peuvent impliquer des achats réguliers (poissons, oiseaux, dont les volailles).

Pour l’ensemble des commerçants et des refuges, le registre des données sera simplifié et le délai de conservation des données passera de cinq à deux ans. Ce registre peut être digital.

La ministre a par ailleurs indiqué que, même si de nombreuses communes disposent déjà d’un système d’e-guichet, elle avait entendu la demande des acteurs de digitaliser la procédure. Les travaux sont en cours pour permettre, d’ici quelques mois, une délivrance numérique systématique, même si l’accès à un document papier restera possible pour les personnes qui le souhaitent, via le guichet communal.

« Nous avons voulu nous adapter au mieux aux réalités de terrain, tout en restant ambitieux quant aux objectifs de la mesure. Les animaux ne sont pas de vulgaires bien de consommation. Toute acquisition mérite réflexion et toute personne qui a déjà fait l’objet d’une signalisation pour maltraitance ne doit plus avoir la possibilité d’adopter à nouveau un animal. Par ailleurs, j’encourage chaque personne qui souhaite accueillir un animal à privilégier les professionnels agréés », a commenté la ministre par voie de communiqué.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo