En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

Une baisse de pression a été également enregistrée dans le pipeline Nord Stream 1

Le gazoduc Nord Stream 2, qui relie la Russie à l’Allemagne mais n’a pas été mis en service, est victime d’une fuite de gaz en mer Baltique, ont annoncé lundi l’opérateur du pipeline et les autorités danoises.

Une baisse de pression a également été enregistrée dans le pipeline Nord Stream 1.

Après l’annonce par l’autorité danoise du trafic maritime d’une fuite de gaz détectée sur le tracé de Nord Stream 2, son opérateur a confirmé dans un communiqué adressé à l’AFP que la fuite touchait bien le gazoduc sous-marin, majoritairement détenu par le géant russe Gazprom.

Le pipeline Nord Stream 2, construit en parallèle au gazoduc Nord Stream 1, était destiné à doubler la capacité d’importation de gaz russe en Allemagne. Le chantier était quasiment terminé, mais l’autorisation d’exploitation a été bloquée par le gouvernement allemand en février, juste avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Le pipeline avait néanmoins été «préparé techniquement» et «rempli de gaz», a expliqué à l’AFP Ulrich Lissek, porte-parole de la société Nord Stream 2.

En fin de soirée, l’opérateur du gazoduc Nord Stream 1 a également fait état d’une baisse de pression dans ce pipeline. «Les raisons sont en cours de clarification», a indiqué Nord Stream AG dans un bref communiqué sur son site internet. «Nous ne connaissons pas les raisons de la baisse de pression», a déclaré une porte-parole du ministère de l’Economie à Berlin.

Mais «il n’y a pas de répercussion sur la sécurité d’approvisionnement. Le gaz n’arrive plus via Nord Stream 1 depuis l’arrêt des livraisons russes début septembre», a-t-elle rappelé dans un communiqué.

Le géant russe Gazprom avait réduit drastiquement ses livraisons de gaz ces derniers mois vers l’Allemagne à travers ce gazoduc, avant de les arrêter totalement. L’Allemagne, qui s’approvisionnait à 55% en Russie avant la guerre, doit donc se fournir ailleurs, à des prix beaucoup plus élevés, ce qui menace lourdement son modèle économique.

Concernant Nord Stream 2, l’autorité maritime danoise a précisé dans un avis aux navires que la fuite, repérée à une vingtaine de kilomètres au sud-est de l’île danoise de Bornholm, juste à l’extérieur des eaux territoriales danoises, était «dangereuse pour le trafic maritime».

«La navigation est interdite dans un rayon de cinq milles nautiques (environ 9 kilomètres, ndlr) autour de la position signalée», précise l’autorité.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale