Abonnez-vous pour 1€

Business Women Trophy: à vous de jouer !

Business Women Trophy: à vous de jouer !

Pour la troisième année, Sudpresse lance, en partenariat avec le réseau FAR, le Business Women Trophy qui récompense, dans 2 catégories, les femmes qui ont osé l’entrepreneuriat. C’est maintenant à vous de choisir les Business Women de l’année.

 

Parce que les femmes entrepreneurs sont encore trop peu nombreuses en Wallonie (à peine 30% des entrepreneurs), Sudpresse lance, en collaboration avec le réseau FAR, le Business Women Trophy qui récompense les exemples de réussite au féminin. Objectif de cette opération ? Mettre dans la lumière tous ces talents et modèles de réussite capables d’inspirer d’autres femmes. Le Business Women Trophy récompensera donc la meilleure Business Woman dans 2 catégories : les starters et les entreprises. L’appel à candidatures a été lancé et c’est maintenant à vous de voter pour choisir votre chef d’entreprise préférée. Sachez que vos votes comptent pour 50% dans la décision finale. Les autres 50%, c’est le vote du jury composé de professionnels.

 

La cérémonie aura lieu le 14 juin au Château de Sombreffe. En préembule, Supresse et le Réseau FAR organise un networking décalé de 17 à 19h !

 

Qu'est-ce qu'une Business Woman ?

L’avis de nos experts:

Valérie Lahaut, Head of Communication Marketing Pro/Business & Invest

Beobank

« La Business Woman est celle qui vit passionnément son business et transforme ses rêves en réalité.  C’est aussi quelqu’un qui a la capacité de fédérer les gens autour de son projet et une capacité de transmission. Elle transmet son parcours, raconte une histoire de façon transparente et elle a une capacité à rebondir face aux aléas et aux coups durs. Il faut aussi regarder la dimension sociétale, c’est-à-dire ce que cette personne apporte à la société par son action. Quelle est son empreinte, qu’apporte son projet en termes d’innovation, d’emplois, d’ancrage dans son environnement ? Une bonne Business Woman est une personne qui transmet sa passion et qui a envie de la partager. Quand nous devrons choisir les lauréates, on regardera évidemment le parcours mais aussi la capacité à rebondir par rapport aux contraintes ou aux échecs. C’est, à mon avis, l’aspect le plus important : la manière dont ces femmes ont abordé leur parcours : pourquoi elles ont pris telle décision à tel moment, la manière dont elles communiquent... Il y a également le côté développement, les chiffres. On regardera si la société est saine ».

 

Notre sélection vidéo