Interdiction des voyages non-essentiels à l’étranger dès ce 27 janvier: voici l’attestation à remplir pour les déplacements essentiels autorisés

Interdiction des voyages non-essentiels à l’étranger dès ce 27 janvier: voici l’attestation à remplir pour les déplacements essentiels autorisés

Le Comité de concertation a décidé ce vendredi d’interdire tous les voyages en provenance et à destination de la Belgique, effectués à des fins récréatives ou touristiques.

Seuls les voyages qualifiés « d’essentiels » sont donc désormais autorisés. L’arrêté ministériel reprenant les mesures adaptées vient d’être publié au Moniteur belge et entrera en vigueur ce mercredi.

Pour effectuer ceux-ci, vous devrez être en possession d’une déclaration sur l’honneur que vous aurez imprimée et remplie.

►►► Le formulaire est téléchargeable ICI.

Attention, cette déclaration ne supprime pas les autres règles en vigueur comme le Passenger Location Form à remplir avant son retour de voyage, les tests ou encore la quarantaine obligatoire.

Les transporteurs devront vérifier, avant l’embarquement, que tous les passagers sont en possession d’une déclaration sur l’honneur, d’une attestation de voyage essentiel ou d’un visa pour les voyageurs en provenance de pays tiers. Si tel n’est pas le cas, le transporteur est tenu de refuser l’embarquement. Les documents seront également vérifiés lors des contrôles aux frontières.

►►► Le formulaire est téléchargeable ICI.

Que les promeneurs transfrontaliers se rassurent. « Le but de l’interdiction belge des voyages non essentiels n’est pas d’inquiéter les promeneurs et autres cyclotouristes qui franchiraient quelque peu la frontière », a précisé mardi la porte-parole de la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V). « Le but est de freiner la propagation du virus, pas les saines habitudes des gens ». Inutile donc de remplir une déclaration avant de partir faire une promenade à vélo…

Enfin, la ministre Verlinden a clarifié aussi une règle concernant les cultes. Le nouvel arrêté ministériel précise que le maximum de 15 personnes autorisé, sans compter les enfants, le prêtre ou officier de l’état civil pour les mariages civils, enterrements et cérémonies de culte vaut bien pour l’ensemble des personnes présentes en même temps dans le bâtiment « indépendamment du nombre de pièces à l’intérieur d’un bâtiment ». Fini donc de dépasser ce nombre de 15 en multipliant les groupes dans différentes pièces d’un même lieu de culte !

Les onze exceptions à l’interdiction de voyager

Dès ce 27 janvier, il ne sera plus possible de se rendre à l’étranger ou de venir en Belgique pour des raisons récréatives ou touristiques. Les voyages jugés essentiels sont de leur côté toujours autorisés. Dans l’arrêté ministériel publié au moniteur, on apprend que les autorités ont fixé onze exceptions à l’interdiction de voyager.

1. Les « voyages effectués pour des raisons purement professionnelles » ;

2. Les voyages « des diplomates, ministres, chefs d’État et de gouvernement, du personnel des organisations et institutions internationales, membres du parlement Européen » ;

3. Les voyages « pour des raisons familiales impératives » comme le regroupement familial, les visites à un conjoint ou partenaire, les voyages dans le cadre de la coparentalité, des enterrements ou crémations de parents, dans le cadre de mariages civils ou religieux des parents ;

4. Les voyages effectués « pour des motifs humanitaires » ;

5. Les voyages « liés aux études » ;

6. Les voyages « d’habitants de communes frontalières, de leurs communes voisins directes et des zones frontalières (…) pour des activités autorisées dans le pays de résidence principale et nécessaire »

7. Les voyages « pour apporter des soins aux animaux » ;

8. Les voyages « dans le cadre d’obligations juridiques » ;

9. Les voyages pour faire « effectuer des réparations urgentes dans le cadre de la sécurité d’un véhicule »

10. Les voyages « dans le cadre d’un déménagement »

11. Les voyages « de transit »

►►► Le formulaire est téléchargeable ICI.