Nouveaux heurts à Anderlecht et Molenbeek

Nouveaux heurts à Ribaucourt et chaussée de Mons.

Nouveaux heurts à Ribaucourt et chaussée de Mons.
    De nouveaux heurts ont éclaté dans la nuit de jeudi à vendredi entre une centaine de jeunes et des policiers à Molenbeek et à Anderlecht, a-t-on appris auprès de la police de la zone de Bruxelles-Ouest et des pompiers de Bruxelles.

    Rédaction en ligne

    Quelques personnes ont été arrêtées administrativement.

    La police de la zone de Bruxelles-Ouest n'a procédé à aucune arrestation judiciaire. Une enquête a été ouverte afin d'identifier les auteurs des incidents. Deux jeunes qui se sont retrouvés dans le groupe des émeutiers ont été blessés et conduits à l'hôpital. Un policier a également été blessé par un projectile.

    Les pompiers sont intervenus vers minuit pour éteindre un incendie de pneus, placés au milieu de la route, rues de Ribaucourt et de Mexico à Molenbeek. Sur place, les pompiers ont été la cible de cailloux et de pierres jetés par des jeunes du quartier. Les pompiers ont demandé l'assistance des forces de l'ordre.

    Une vingtaine de policiers de la zone de Bruxelles-Ouest se sont rendus sur les lieux. Ils ont été rejoints par une trentaine de policiers de la zone de Bruxelles-Ixelles. Deux arroseuses de la police fédérale ont également été envoyées sur place. Un groupe d'une centaine de jeunes du quartier s'est formé vers 2 heures dans la rue Ribaucourt. Ils ont forcé deux portes d'un immeuble de logements privés situé au 135 de la rue Ribaucourt et ont incendié dans une cour intérieure deux véhicules et endommagé quatre autres voitures. Les jeunes avaient le visage dissimulé par des cagoules et tenaient en main des barres en fer et des pierres, a précisé la police.

    La police a chargé à trois reprises à partir de 2H15 afin de disperser le groupe des jeunes émeutiers. La police a poursuivi les jeunes à travers les rues dans le quartier maritime de Molenbeek. Quatre véhicules de police ont été endommagés. Les vitres des véhicules ont été brisées suite au jet de pierres.

    Des jeunes vandales ont mis le feu à du mobilier urbain, à des bacs à fleurs et des boîtes aux lettres. Les incendies ont été éteints par les arroseuses de la police fédérale, les pompiers ne souhaitant plus intervenir seuls.

    Après avoir chargé pour la troisième fois, les forces de l'ordre ont investi les cafés et ASBL de la rue Ribaucourt. La police a procédé au contrôle des personnes présentes dans les établissements et ordonné la fermeture de ceux-ci. Les personnes qui circulaient autour de la rue de Ribaucourt ont été invitées par les forces de l'ordre à quitter le quartier. Le calme est revenu progressivement dans le quartier. Des incidents ont éclaté également au cours de la nuit à la chaussée de Mons à Anderlecht.

    Une réunion avec les autorités communales et la police se tiendra vendredi afin de mettre en place pour la prochaine nuit un service de prévention, a annoncé la police locale de la zone de Bruxelles-Ouest.

    L'origine de ces incidents n'est pas connue de la police.