Le verdict du procès de Aung San Suu Kyi risque d'être reporté

L’énonce de verdicts dans le procès d’Aung San Suu Kyi, prévus mardi, pourrait être une nouvelle fois reporté, l’Américain jugé pour avoir gagné à la nage la résidence de la cheffe de l’opposition étant toujours hospitalisé, ont annoncé lundi un responsable de l’hôpital et un avocat. Le verdict avait été annoncé pour mardi, qui aurait ainsi marqué la fin de près de trois mois de procès, la lauréate du prix Nobel de la paix étant poursuivie par la junte militaire pour violation des conditions de son assignation à résidence, pour avoir accueilli l’Américain John Yettaw chez elle. Les tribunaux birmans n’énonçant en général pas de verdict en l’absence de l’accusé, l’avocat de Suu Kyi Nyan Win a dit s’attendre à un nouveau report si Yettaw restait à l’hôpital. Yettaw était toujours au service des soins intensifs lundi, selon un responsable de l’hôpital sous couvert de l’anonymat. Il souffrirait de diabète, d’épilepsie et d’autres problèmes médicaux. Suu Kyi risque jusqu’à cinq ans de prison, et Yettaw également.