Catastrophes naturelles en 2008: plus de 235.000 morts

Au Brésil, en décembre 2008. photonews

Au Brésil, en décembre 2008. photonews
    Les catastrophes naturelles ont fait l'an dernier 235.816 victimes, le nombre le plus élevé de ce siècle après 2004, l'année du tsunami en Asie. Les dommages économiques sont évalués à 181 milliards de dollars, selon un bilan publié jeudi par l'ONU.

    Rédaction en ligne

    Le séisme dans le Sichuan en Chine et le cyclone Nargis en Birmanie sont les principaux responsables du grand nombre de victimes et de dommages l'an dernier. Le séisme en Chine a fait 87.476 morts et 85 milliards de dégâts à lui seul et le cyclone en Birmanie 138.366 morts.

    "La hausse dramatique du coût humain et économique des catastrophes l'an dernier est alarmante", a commenté le directeur du secrétariat de l'ONU pour la prévention des catastrophes (ISDR), Salvano Briceno, en présentant ces chiffres en collaboration avec le Centre de recherche en épidémiologie des désastres (CRED) de l'Université catholique de Louvain (Belgique).

    "Les pertes auraient pu être réduites fortement si les habitations en Chine, en particulier les écoles et les hôpitaux, avaient été construites de manière à mieux résister aux tremblements de terreé, a constaté amèrement le responsable.

    Il a rappelé également qu'un système d'alerte efficace et une meilleure préparation au niveau local auraient pu sauver de nombreuses vies en Birmanie.

    Après le séisme en Chine, l'ouragan Ike aux Etats-Unis a été la catastrophe la plus coûteuse, avec 30 milliards de dollars de dégâts. La facture de l'année 2008 (181 milliards) a été la troisième plus élevée en vingt ans après 2005 (230 milliards, en raison des ouragans Katrina et Rita aux Etats-Unis) et 1995 (210 milliards, à cause du séisme de Kobé au Japon).

    Avec 235 816 morts, la hausse du nombre de victimes est spectaculaire par rapport à 2007 (16.871) ou 2006 (23.502) et seule l'année 2004 a été plus tragique (241.647 morts en raison du tsunami en Asie) depuis le début du siècle.

    Le nombre de catastrophes naturelles a baissé l'an dernier, soit 321 événements au lieu des 416 recensés en 2007. Le nombre total de personnes touchées, soit 211 millions, a été le même qu'en 2007.

    L'Asie est le continent le plus touché, avec neuf des dix pays ayant connu le plus grand nombre de victimes l'an dernier. Aucun pays européen ne se trouve dans les dix premiers.

    La responsable du CRED, Debarati Guha-Sapir, a souligné qu'en dehors du séisme en Chine et du cyclone en Birmanie, toutes les autres catastrophes sont liées aux changements climatiques. La part des inondations et des sécheresses continue d'augmenter d'une année à l'autre.

    Les sécheresses ont ainsi touché 26 millions de personnes, les inondations 43 millions et les températures extrêmes près de 80 millions l'an dernier.

    En neuf ans, depuis l'année 2000, le CRED a recensé 3.501 catastrophes naturelles qui ont fait 770.000 morts, touché plus de deux milliards d'individus pour des dégâts estimés à 835 milliards de dollars.