La Grèce va vacciner sa population contre la grippe A (H1N1)

 AFP

AFP
    La Grèce va vacciner l'ensemble de sa population contre la grippe porcine, a annoncé vendredi le ministre de la Santé Dimitris Avramopoulos.

    Rédaction en ligne

    "Sur instruction du Premier ministre (Costas Caramanlis) il a été décidé de vacciner tous les ressortissants et résidents du pays", a déclaré M. Avramopoulos au cours d'une conférence de presse, à l'issue d'une réunion du gouvernement.

    "Notre pays sera parmi les premiers à obtenir les vaccins mais ils ne seront pas utilisés avant l'autorisation officielle internationale et européenne" a ajouté le ministre grec.

    La Grèce compte environ 11 millions d'habitants. On ignorait vendredi si cette mesure serait appliquée aux nombreux immigrés enregistrés et clandestins qui se trouvent dans le pays, dont de nombreux Albanais, Bulgares et Roumains. 700 cas de grippe A (H1N1) ont été enregistrés en Grèce, pour la plupart bénins. 15 personnes sont actuellement hospitalisées dont quatre cas graves, notamment une adolescente britannique de 16 ans.

    La jeune fille est dans un état grave, il s'agit d'un virus dont l'évolution n'est pas connue, tout peut arriver, a déclaré à l'AFP sous couvert de l'anonymat un médecin de l'hôpital Penteli, près d'Athènes, où la malade est soignée.

    Les médias et l'opposition ayant dénoncé un manque d'établissements spécialisés pour gérer les malades, le ministère de la Santé prévoit notamment d'augmenter le nombre de places disponibles en soins intensifs, a dit le ministre.