Les proches de Sarkozy se vantaient de "tenir" DSK à cause de sa débauche

Dominique Strauss-Kahn avait été pris en fâcheuse posture dans une voiture au Bois de Boulogne, mais les services proches de l'Elysée n'en avaient rien fait savoir.... préférant garder une information par laquelle ils pensaient "tenir" le rival potentiel de Nicolas Sarkozy. Jusqu'il y a quelques mois, et les sondages favorables à DSK, et la divulgation de "fuites" auprès de la rédaction du Monde...

Redaction en ligne

Publié le 24/05 à 17h00

C'est lemonde.fr qui en fait état lui-même ce jeudi:" des proches de Nicolas Sarkozy avaient pris soin de laisser "fuiter" l'existence d'une note, rédigée peu avant la présidentielle de 2007, par un policier de la base. Quelques lignes signalant la présence de M. Strauss-Kahn, surpris en fâcheuse posture dans une voiture, à l'ouest de Paris, dans un haut lieu des rencontres tarifées, à l'occasion d'un banal contrôle".

Ni la Préfecture de police de Paris ni le ministère de l'intérieur n'ont souhaité confirmer – ou démentir – au Monde l'existence de cette note. "Trois sources différentes ont pourtant assuré au Monde que ce rapport avait existé, et qu'il avait été porté à la connaissance de l'entourage de M.Sarkozy"

Selon l'une de ces sources, l'original de cette note a été passé au broyeur. "A l'époque des faits, il fut décidé, en haut lieu, de ne pas donner de suites à cette affaire sur le plan pénal – ou médiatique. Candidat malheureux à la primaire du PS fin 2006, DSK ne présentait pas alors le même enjeu pour le pouvoir" explique le Monde.

"Mais ces derniers mois, au fur et à mesure de la progression de DSK dans les sondages, des hommes de confiance de M.Sarkozy se sont vantés devant des journalistes de "tenir" le patron du FMI, dont ils menaçaient de révéler les frasques. C'est ainsi que cette note a refait providentiellement surface" conclut le Monde, qui rappelle que la surveillance de la vie privée des ennemis politiques potentiels est une pratique courante à l'Elysée, que le locataire soit de gauche ou de droite...