STIB : le futur sera sans Madame Pipi

La STIB teste actuellement un nouveau système de portique d'accès aux toilettes dans la station de métro Madou. Le dispositif sera ensuite étendu à toutes ses stations rénovées, écrit mardi La Capitale. La toilette du futur, à la Stib, c'est une toilette nickel, automatisée, comme à Madou. Petite inspection de détail.

Publié le 09/11 à 09h41

>L'accès. Il est fermé par un portique, qui doit être ouvert par un badge ou un système similaire. Pour la petite historie, c'est le même portique que celui qui garde les entrées des stations.

>Les revêtements. À part le sol, les surfaces sont recouvertes d'acier inoxydable, le plus facile à entretenir et désinfecter. Chaque toilette existante, dans chacune des 69 stations de la Stib, fait l'objet d'un examen visuel quotidien, ainsi que d'un nettoyage avec vidange des poubelles. Ce nettoyage sera facilité par des surfaces unies, sans coins ni joints.

>Accessible aux moins valides. Les nouvelles toilettes abriteront toutes un WC pour les moins valides, avec entrée élargie, évier, robinets et miroir surbaissés.

>Nettoyage automatique. À l'avenir, les toilettes disposeront de chasses et de jets de désinfectants automatiques, après chaque usage. Ceci grâce à des cellules photoélectriques détectant les mouvements.

>Moins de préposées. “ C'est clair que les toilettes nouvelle formule demanderont moins de personnel en journée pour la garde et l'entretien. Mais il faudra toujours un contrôle et une présence humaine, surtout pour les toilettes les plus fréquentées, ” assure Françoise Ledune.