Patrick Moriau inculpé pour corruption passive

Patrick Moriau inculpé pour corruption passive

Patrick Moriau, bourgmestre de Chapelle, se dit serein par rapport à cette inculpation. B.

Patrick Moriau, le député-bourgmestre de Chapelle-lez-Herlaimont, a été inculpé il y a quelques mois déjà par le parquet de Charleroi. Il est soupçonné de corruption passive dans le cadre du dossier “ Citta Verde ”.

Rédaction en ligne

Publié le 14/01 à 08h10

“ Citta Verde ”, c’est un très vaste projet immobilier sur la commune de Farciennes, dans la région de Charleroi. Le promoteur de ce projet, c’est “ Gruppo Moro ”, un groupe italien dont le représentant pour les sociétés belges est Robert Marlier.

À l’époque où il est lancé, Patrick Moriau va défendre ce projet farciennois “ parce que je pensais, et je le pense encore, qu’il s’agit d’un bon projet, porteur d’emplois dans une région qui en a bien besoin ”. Du coup, il va servir d’intermédiaire, va introduire les promoteurs auprès des pouvoirs, qu’ils soient politiques ou financiers.

Le problème, c’est qu’à la même époque, le même promoteur va donner des fonds à un festival de musique organisé à Chapelle-lez-Herlaimont. De là à dire que cet argent serait un pot-de-vin destiné à rétribuer les “ coups de pouce ” de Patrick Moriau au projet “ Citta Verde ”, il y a un pas que la justice semble assez proche de franchir: “ Je tiens tout de même à rappeler que je ne suis qu’inculpé, ce qui ne signifie certainement pas coupable. La chambre du Conseil, qui va se réunir en février, peut très bien prononcer un non-lieu. De toute façon, moi, je suis serein. Tout a été fait dans la légalité. L’argent pour le concert, c’était du sponsoring. Et d’ailleurs, il y avait de la publicité pour le projet de Farciennes sur le site du festival. ”

Réponse devant la chambre du Conseil de Charleroi en février.

>Retrouvez tous les détails de l’affaire dans La Nouvelle Gazette du 14 janvier.