Des étudiants liégeois (HEC) mettent à sac une station de ski française

 HEC

HEC
    Beuverie à faire pâlir le plus vaillant des soiffards, station complètement retournée, appartements aussi propres qu'une rue du Carré après la Saint-Nicolas... Voilà un peu les échos qui reviennent du voyage au ski organisé par les HEC liégeois.

    Sébastien close

    Arrivé fin janvier à Saint François-Longchamp, petite station familiale savoyarde, le groupe composé de près de 300 étudiants a, en tout cas, laissé une trace indélébile derrière lui!

    “ Le groupe d'étudiants du 23 janvier? Oh oui, on s'en souvient ”, explique, avec une intonation qui en dit long, cette employée de l'office du tourisme. “ On a eu pas mal de vacanciers qui sont venus se plaindre du bruit qu'ils faisaient et de leur propreté ”.

    Un avis corroboré par les services de gendarmerie de la station. “ On est intervenu plusieurs fois à cause de ce groupe donc, on ne risque pas de les oublier ceux-là. Je peux comprendre qu'on fasse la fête mais je pense qu'ils ont réellement dépassé les bornes. Les dégradations et autres, ce n'est pas normal. Ces jeunes sont mal éduqués ”.

    Certains étudiants auraient donc confondu chapiteau du Val Benoît et station de ski. Au point de vomir dans les couloirs des résidences, selon certains clients!

    Même avis du côté du tour-opérateur qui a pris en charge le voyage. “ Nous n'avons pas encore le montant que les résidences vont nous facturer”, explique Marie Collin de Halloween, mais ce chiffre devrait tourner aux alentours de 15.000€. Je n'ai pas le détail des choses cassées mais on n'arrive pas à un montant de ce type pour une fourchette perdue... ”

    Et la responsable du tour-opérateur d'enchérir: “ Il serait faux de dire que le groupe HEC n'est pas un groupe spécial. Ils axent trop le voyage sur la fête, avec les nuisances que ça génère. Pour les prochaines éditions, nous allons donc, avec les autorités françaises, trouver un terrain d'entente pour, par exemple, limiter les alcools venant de Belgique ”.

    Dans d'autres stations des alentours, les groupes d'étudiants effrayent tellement les résidences que celles-ci augmentent le montant des cautions, histoire de se prémunir de toute mauvaise surprise. C'est dire la réputation de ces groupes. “ Ce n'est certes pas propre aux HEC ”, affirme Marie Collin, “ mais c'est évident que ce groupe n'est pas composé d'enfants de chœur. Historiquement, ils partaient pour être le pire groupe de Belgique donc... ”

    Seront-ils interdits de station pour autant? “ Non ”, répondent catégoriquement tous les acteurs concernés.

    “ Ce ne sont pas des monstres non plus ”, explique l'office du tourisme qui souligne d'ailleurs qu'ils se sont calmés après les premières remarques.

    Quant à la gendarmerie, ils ont déjà prévenu qu'ils prendraient des dispositions spéciales si le groupe revenait.

    Vous connaissez des personnes des HEC qui pourraient apporter un commentaire sur cet article? N'hésitez pas à utiliser Facebook pour le prévenir. Ou lui envoyez le lien en mail grâce aux outils ci-dessous...