"Nordine Amrani avait le profil du tueur de masse" (sondage: faut-il cacher leur identité?)

Oui, Nordine Amrani a le profil du tueur de masse: interrogé dans les journaux Sudpresse, Stéphane Bourgoin, spécialiste et auteur de plusieurs ouvrages sur les tueurs en série et tueur de masse, est affirmatif et passe en revue les éléments qui le rattachent à une liste de noms tristement célèbres... Trop célèbres? Et si les medias avaient tort de mettre ces tueurs en vedette? Exprimez-vous...

Redaction en ligne

Publié le 14/12 à 12h44

Pour les journaux Sudpresse, Stéphane Bourgoin relève les éléments qui rattachent Nordine Amrani, responsable de la tuerie de Liège au profil du tueur de masse:

Paranoiaque: “Il ressemble tout à fait à un personnage paranoïaque qui s'estime persécuté ”. Rappelons que Nordine Amrani était convoqué ce jour-là par la police. Selon certains témoins, il était convaincu qu'on cherchait à le remettre en prison.

Crime d'imitation: Son acte ressemble à ceux de tueurs de masse US

Code vestimentaire: “ Les tueurs de masse ont des codes entre eux. Ils ont un code vestimentaire, explique Stéphane Bourgoin.C'est ainsi qu'on trouve souvent des tueurs gothiques qui ont agi dans les écoles. Ici, d'après ce que j'ai entendu, il portait une tenue militaire.

Passion pour les armes à feu: "Outre un code vestimentaire”, poursuit Stéphane Bourgoin, “ ces personnes sont des fous, des amateurs d'armes à feu, parfois des collectionneurs.". C'était tout à fait le cas d'Amrani, condamné plusieurs fois pour détention d'armes prohibées et chez qui on a retrouvé un véritable arsenal.

Suicide extraverti: Autre caractéristique: ces tueurs souhaitent un “suicide extraverti”, après avoir commis leur acte.

Testament: ces tueurs laissent la plupart du temps, un écrit, un testament numérique ou pas. “Ce ne sont pas des gens qui après avoir agi, vont se tuer chez eux, discrètement. Ils veulent laisser une marque dans l'histoire ”. ici, La Meuse a révélé qu'il avait laissé un message à son ex-compagne.

Et selon Stéphane Bourgoin, le phénomène des tueurs de masse ou en série, ne fait que se répandre, ne fait que croître. “ Parce qu'aussi, il y a une énorme résonance médiatique. C'est le genre de faits divers dont on parle durant une semaine ou plus. Et ces tueurs savent qu'ils auront leur nom, leur photo... dans les journaux. Du moins jusqu'à présent. En Suisse en effet, volontairement, pour ne pas motiver certains, si on peut dire, les identités des tueurs de masse ou en série ne sont pas dévoilés.".

Et vous, pensez-vous que tous les médias devraient en faire de même?