Tournai: ils mettent en garde contre les arnaques

Dur de se faire avoir quand il faut bosser au moins 12 heures JME

Dur de se faire avoir quand il faut bosser au moins 12 heures JME
    Véritable arnaque ou méthode commerciale agressive? C'est à la Justice de le dire. Mais pour Sabine Beaury, qui exploite un magasin à la chaussée de Willemeau, et son mari David Diagre, c'est sûr: ils ont bien été victimes d'une escroquerie.

    JME

    Je suis certain qu'ils s'attaquent seulement aux petits indépendants qui débutent ”, dit David.

    Pour lui et son épouse Sabine, c'était encore le cas en 2007. Certes, ils avaient alors troqué la simple table qui leur servait d'étalage sur le marché pour un vrai magasin à la chaussée de Willemeau, mais c'était encore dur...

    Il faut dire que leur activité est particulièrement originale: la gravure personnalisée sur verre et autres supports. Dans un créneau aussi spécialisé, il importe avant tout de se faire connaître aussi largement que possible. Dès le début, Sabine et David se sont donc bricolé leur propre site internet pour présenter leurs réalisations.

    Fin 2007, nous avons reçu un coup de fil d'une société qui se proposait de refaire et de promouvoir notre site, gratuitement... On n'y croyait pas mais ils ont tellement insisté que nous avons accepté de recevoir une déléguée ”, se souviennent-ils.

    Arrive donc une jeune femme au magasin. “ Alors là, la belle pépée, jeune, souriante, sexy... ”, décrit David. “ Comme dans ces boutiques où les vendeuses sont obligées de dégrafer un ou deux boutons de leur chemisier... ”.

    La dame avait d'autres atouts dans son jeu, dont un fameux bagout: “ Elle nous a dit que sa société avait de très grosses enseignes comme clients, qu'ils allaient refaire totalement notre site, et qu'en échange, ils demandaient simplement que leur nom y figure et que nous leur servions de référence auprès de nouveaux clients potentiels ”.

    Bien sûr, Sabine et David sont perplexes: de nos jours, ce qui est gratuit est forcément suspect... “ Un site internet, ça coûte de 8 à 10.000 € pour 5 à 6 pages et ça peut dépasser les 15.000 pour les grosses boîtes ”, explique David.

    Mais la représentante ne les laisse pas souffler. Leur nouveau site sera conçu par des professionnels: gratuit! Pour le gérer au quotidien, ils auront besoin d'un ordinateur, on leur offre: gratuit! David devra suivre une formation de deux jours à Paris: gratuit! Leur site figurera en tête dans le référencement du moteur de recherche Google: gratuit!

    Elle griffonnait sans arrêt sur une feuille de papier, elle inscrivait le coût des différentes prestations qu'elle offrait et elle les barrait: gratuit! Ça a bien duré deux heures... ”, raconte Sabine.

    Et puis est venu le moment de sortir le contrat. “ On aurait bien voulu le lire, mais tout d'un coup elle était très pressée... Elle s'est presque fâchée, nous reprochant de ne pas savoir suivre, de ne pas saisir une opportunité unique. J'ai signé. Elle est partie tout de suite ”, reconnaît Sabine.

    C'est alors qu'elle s'aperçoit qu'elle s'est en fait engagée à payer 48 mensualités de 210 € et que leur site, c'est essentiellement eux qui devront s'en occuper. Annuler le contrat? Impossible à moins de payer une indemnité de 1.800 €.

    J'ai toujours appris qu'on avait un délai pour résilier un contrat mais, en tant qu'indépendant, on n'y a pas droit ”, s'indigne David qui est très remonté. Il a pris un avocat et compte bien aller jusqu'au bout des procédures. “ Nous ne paierons pas et on ne lâchera jamais ”, affirme-t-il.

    Bizarrement, une société de recouvrement de créances -“ Des gens assez impolis, mais avec moi, ils sont tombés sur un os... ”, commente David- a abandonné ses interventions quand il leur a demandé s'ils ne trouvaient pas étrange que tant de commerçants refusent de payer ladite société...

    Sabine et David sont persuadés que d'autres commerçants tournaisiens ont été victimes de ceux qu'ils considèrent comme de redoutables arnaqueurs.

    Ils leur demandent de prendre contact avec eux. Ensemble, on est plus fort pour se défendre.

    À NOTER Gravure et Création,

    76, chaussée de Willemeau, 7500

    Tournai. Tél.: 069/22.41.00