Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

«Dans certains quartiers de Bruxelles, les gays n’osent pas se tenir la main», Bianca Debaets réagit au reportage de France2 «Homo en banlieue»

Bianca Debaets (CD&V).
Bianca Debaets (CD&V). - DLL

« Il ne faut pas se voiler la face : il existe malheureusement aussi chez nous des zones où certaines personnes n’osent plus s’aventurer. C’est le cas en particulier des femmes seules ou des gays. Le simple fait pour ceux-ci de se promener main dans la main peut être, à certains endroits, la source de réactions excessives, souvent verbales mais aussi physiques. C’est totalement inadmissible ! Chaque citoyen doit pouvoir bien sûr disposer de l’espace public comme bon lui semble. Le vivre-ensemble, c’est aussi apprendre la tolérance, accepter l’autre avec toutes ses différences », explique Bianca Debaets, Secrétaire d’État bruxelloise à l’Égalité des Chances.

Plusieurs campagnes de sensibilisation ont été menées en Région bruxelloise ces dernières années et d’autres suivront encore car les chiffres restent très préoccupants.

« Il faut savoir que 9 personnes holebi sur 10 ont déjà été victimes d’un incident ou d’une agression. Et comme il est parfois difficile de porter plainte, à cause du stress, par gêne ou parfois de peur de faire face à une police pas suffisamment réceptive, nous avons lancé des formations spécifiques pour des agents des zones de police bruxelloise afin de mieux gérer la prise en considération des plaintes. Nous l’avons fait en collaboration avec la Maison Arc-en-Ciel et l’association ‘Rainbow Cops’. D’autre part, je suis très favorable au développement de patrouilles en civil car c’est de cette manière qu’on peut plus facilement repérer des personnes mal intentionnées et intervenir dès que c’est nécessaire sur le terrain. On l’a encore vu récemment lors d’une des marches des étudiants quand un pervers qui filmait sous les jupes des filles a pu être interpellé ».

Actuellement, le cabinet de la Secrétaire d’État, en association avec Equal.brussels, organise une grande enquête auprès de personnes LGBTIQ+ par rapport aux discriminations et agressions dont elles sont victimes.

«Nous avons comme objectif de trouver des méthodes ou solutions qui permettraient précisément à ces personnes de mieux vivre dans l’espace public et de faire en sorte que les agresseurs soient plus facilement identifiés. Il va de soi qu’il ne faudra pas oublier le volet préventif, avec des campagnes de sensibilisation, bien sûr, mais aussi des séances d’information par rapport à l’importance de la tolérance, par exemple dans l’enseignement secondaire. D’une manière ou d’une autre, c’est véritablement un problème qui nous concerne toutes et tous. C’est un combat que nous devons mener sans relâche et avec vigueur ! », conclut Bianca Debaets.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo