Mons: la CGSP a envahi l’hémicycle du gouvernement provincial (vidéo)

Les militants de la CGSP ne comptent rien lâcher.
Les militants de la CGSP ne comptent rien lâcher. - N.E.

Les militants de la CGSP étaient très nombreux ce mardi matin à s’être rassemblés devant le gouvernement provincial du Hainaut à Mons. Ils ont accueilli les conseillers provinciaux en leur distribuant des tracts. L’hémicycle était cependant trop petit pour tous les accueillir. Certains n’ont donc pas pu entendre les discours de leurs responsables Laurent Dufrasne et Pascal Douliez qui ont pris la parole avant l’ouverture de la séance. Leur but : mettre la pression sur les politiques et faire entendre leurs craintes face à la réforme des provinces. « C’est honteux et scandaleux », a martelé à la tribune Laurent Dufrasne, secrétaire interrégional CGSP. « Il doit y avoir une réforme. Nous en sommes conscients mais pas à n’importe quel prix. Le gouvernement veut à la fin de la mandature, c’est-à-dire dans quelques semaines, avancer sur la régionalisation de toute une série de compétences provinciales pour que le prochain gouvernement puisse encore aller plus loin et aller vers la suppression des provinces. Mais les organisations syndicales ne sont pas consultées. Nous avons juste eu quelques contacts informels avec la ministre De Bue. Elle nous a écoutés poliment mais elle semble n’en avoir rien à cirer. »

La CGSP craint évidemment d’importantes pertes d’emploi. « C’est inévitable… Mais comme les politiques ne sont pas courageux, ils ne feront pas de grands plans de restructuration. Ça se fera par des départs naturels ou alors on va pousser le personnel vers des conditions de travail inacceptable. »

Notre sélection vidéo