Incendie de la piscine de Courtrai: «Il ne s’agit pas d’un acte malveillant»

Belga
Belga

«Ce matin (mercredi), nous nous sommes rendus sur les lieux en compagnie de l’expert», a déclaré la porte-parole du parquet. «D’après les premières constatations, il ne s’agit pas d’un acte malveillant».

L’origine du sinistre n’a, à ce stade, pas encore pu être clairement établie mais le feu pourrait avoir été causé par une défaillance dans la cabine électrique. «Nous devons encore passer en revue un certain nombre d’éléments techniques, après quoi nous pourrons nous prononcer sur la cause exacte».

Les pompiers sont intervenus en nombre mardi soir afin de maîtriser l’incendie des toboggans de cette piscine flambant neuve. Le toit du bâtiment a été abondamment aspergé d’eau pour éviter que les flammes ne se propagent à l’intérieur de la piscine. «Les dégâts y sont donc moins importants», a souligné Diether Thielemans, le directeur du groupe de piscines Lago, qui a investi dans le nouveau complexe à Courtrai. «On va à présent évaluer quand les travaux de nettoyage et de réparation pourront commencer».

Ces travaux se dérouleront en trois phases avec d’abord la réparation de la piscine olympique, ensuite de la piscine récréative et enfin, la reconstruction des toboggans. «Cette dernière étape pourra prendre plusieurs mois», a reconnu M. Thielemans.

Entre-temps, l’ouverture de la piscine, initialement prévue ce week-end, a été postposée. Une autre piscine, celle des Mimosa, qui était censée fermer ses portes, restera finalement ouverte plus longtemps que prévu, a annoncé le bourgmestre de Courtrai, Vincent Van Quickenborne.

Notre sélection vidéo