Ils sont de retour: pensez à ralentir pour éviter les grenouilles et crapauds qui sortent de leur hibernation

Ils sont de retour: pensez à ralentir pour éviter les grenouilles et crapauds qui sortent de leur hibernation
Photonews et capture facebook Herpétofaune belge

La fin février coïncide généralement avec la sortie d’hibernation des amphibiens. En effet, lorsque la température extérieure est au-dessus des 7 degrés pendant la nuit, que le ciel est couvert ou nuageux et que le taux d’humidité est élevé, les grenouilles, crapauds et autres tritons ou salamandres migrent pour se reproduire.

Et pour ce faire, ils n’hésitent pas à se mettre en danger en traversant nos routes par exemple. C’est pourquoi les automobilistes sont invités à redoubler de vigilance et à limiter leur vitesse puisque de nombreuses grenouilles et crapauds ont été aperçus.

« Au-delà d’une vitesse de 30 Km/h, les batraciens sont littéralement aspirés sous les véhicules. Hormis le risque de se faire simplement écraser, ils peuvent périr par cet effet d’aspiration, projetés contre les soubassements des véhicules », explique Natagora qui s’occupe des opérations de sauvetage des batraciens.

« Les automobilistes sont donc invités à redoubler de vigilance et à limiter leur vitesse, non seulement pour préserver les batraciens qui traversent nos routes, mais aussi pour la sécurité des volontaires qui leur viennent en aide », ajoute l’association.

Notre sélection vidéo