L’UR La Louvière Centre dans l’œil du cyclone: l’auditeur du travail annonce des mesures car aucun joueur ne serait sous contrat

La Louvière Centre va devoir s’expliquer.
La Louvière Centre va devoir s’expliquer. - E.G.

Interrogé par les journalistes et consultants présents à l’émission ertébéenne, Charles-Eric Clesse a annoncé qu’il comptait poursuivre les descentes dans les clubs de divisions régionales francophones, spécialement les Hennuyers de Division 2 Amateurs. Raison invoquée, des infractions dans le chef des joueurs et des entraîneurs déclarés à la sécurité sociale.

Le Hainaut entretiendrait-il un climat qui serait plus malsain que dans les autres provinces du sud du pays ? Une certitude, suite à la communication qui clôturait le premier contrôle, lors du match Stade Brainois-Symphorinois, seuls deux clubs ont consulté l’auditorat pour se mettre en conformité.

Charles-Eric Clesse s’est voulu ensuite plus précis en ciblant l’UR La Louvière Centre qui n’aurait déclaré aucun joueur et qui utiliserait des joueurs français, chômeurs dans leur pays et qui n’y déclareraient aucun de leurs revenus belges. « Tout porte à croire qu’il s’agit d’une fraude portant sur des rémunérations en noir », commente l’auditeur contacté par nos soins. « À ce niveau, on ne joue pas pour 32 euros, il ne faut pas se payer ma tête… »

Voici comment fonctionne le système de rémunération dans le football.

Charles-Eric Clesse entend intervenir d’abord à titre préventif.

Notre sélection vidéo