Allemagne: un cinquième mort, un an après l’explosion sur un site BASF

Le drame s’est déroulé le 17 October 2016.
Le drame s’est déroulé le 17 October 2016. - Reporters / DPA

«Je suis profondément attristé par la mort de notre collègue. Nous espérions jusqu’au bout qu’il se remette», a déclaré dans un communiqué Kurt Block, président du conseil d’administration de la firme allemande.

Les 40.000 employés de l’immense site industriel de Ludwigshafen observeront mercredi matin une minute de silence en mémoire de leur collègue, membre de la brigade anti-feu de l’usine qui a succombé à ses blessures dans la nuit de lundi à mardi, a précisé le groupe.

Le site industriel de Ludwigshafen, siège de BASF, sur lequel travaillent environ 36.000 personnes, a été touché en octobre 2016 par une explosion suivie d’un incendie.

Le feu s’était déclenché alors que des sous-traitants travaillaient sur des pipelines transportant des gaz liquéfiés. L’explosion s’est produite après l’arrivée des pompiers.

Trois personnes avaient été tuées sur le coup, deux pompiers et un marin. Un autre pompier avait succombé à ses blessures deux semaines plus tard. Vingt-huit personnes avaient été blessées dont six grièvement.

Déjà à Ludwigshafen, le géant allemand de la chimie avait été frappé en 1921 par une explosion dévastatrice dans une usine d’ammoniaque qui avait fait 585 morts. Toujours sur le même site, en 1948, un autre accident avait tué 207 personnes et fait 3.800 blessés.

Notre sélection vidéo