L’ISSeP contrôlera les émissions annoncées par les constructeurs automobiles

Photo d’illustration
Photo d’illustration - Isopix

Le laboratoire, qui sera opérationnel dans deux ans, réalisera des tests afin de confronter les informations apparaissant dans les catalogues des constructeurs aux conditions réelles d’utilisation. Les contrôles viseront les constructeurs et non les utilisateurs.

Le test de conformité en service des véhicules automobiles s’inscrit dans le cadre de la nouvelle réglementation européenne des voitures, faisant notamment suite au ’Dieselgate’, scandale causé par le logiciel truqueur installé sur certaines Volkswagen. Il vient compléter les tests d’homologation réalisés avant la mise sur le marché.

Les véhicules soumis au test seront sélectionnés sur base d’une analyse de risque réalisée par la Direction de la Certification et de l’Homologation du Services du Public de Wallonie (SPW). Il concernera les véhicules de catégories M1, N1 homologués au 1er janvier 2019 et tous les véhicules avec une norme d’émission de type Euro 6 immatriculés après le 1er septembre 2019. Les frais des tests, soient quelque 15.000 euros par véhicule, seront à charge du constructeur.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Climat
Notre sélection vidéo