Une Belge poursuivie en Australie pour avoir acheminé de la cocaïne lors d’une croisière: elle sera jugée en octobre

Une Belge poursuivie en Australie pour avoir acheminé de la cocaïne lors d’une croisière: elle sera jugée en octobre
Australian Federal Police

Elle fait partie d’un quatuor d’Européens qui ont été arrêtés en novembre 2017 au terminal de croisière de Sydney, alors qu’une trentaine de kilos de cocaïne ont été saisis à bord.

Fatiha Kallouch, 41 ans, a été arrêtée avec son compagnon français Juan Pedro Carpentier, 64 ans, sur base d’informations partagées avec la douane et la police australiennes par leurs homologues étrangers.

Deux autres personnes de nationalité française, Anais Deirolle et Bruno Pieton-Larroque, ont aussi été interceptées lors de cette opération. Tous les quatre ont été inculpés pour importation de quantité commerciale de cocaïne, alors que 15 kilos ont été découverts dans une cage d’escalier et 15 autres dans un rangement pour coussins de chaise longue.

Lors de son interrogatoire, Fatiha Kallouch a affirmé à la police que son compagnon avait réservé et payé leurs tickets pour un voyage de six semaines, à bord d’un bateau de croisière au départ du Royaume-Uni et passant par la France, le Portugal, le Mexique, la Barbade et la Nouvelle-Zélande. Elle affirme toutefois n’avoir été invitée que deux semaines avant le départ, en octobre 2017.

Son compagnon français qui risque une peine d’emprisonnement à perpétuité, a affirmé à la police avoir accepté d’introduire de la drogue en Australie après avoir rencontré sur une plage au Mexique des personnes qui lui ont demandé d’acheminer des stupéfiants à Fremantle (Australie-Occidentale).

M. Carpentier et Mme Deirolle ont plaidé coupables et vont être jugés en juin prochain, alors que le procès de Mme Kallouch et Mr Piton-Larroque est prévu en octobre. Tous les quatre restent privés de liberté jusqu’à leur procès.

Notre sélection vidéo